Go to main content

Plus de 5 millions de réfugiés depuis le début du conflit

Urgence
Syrie

La guerre en Syrie, plus de 5 millions de personnes ont fui le pays pour trouver refuge en Irak, en Jordanie, en Turquie ou au Liban. Au cours des six dernières années, plus de la moitié de la population syrienne a ainsi été déplacée au sein du territoire ou dans les pays voisins. Handicap International intervient depuis cinq ans dans la région pour apporter son assistance aux victimes du conflit. 

Des réfugiés syriens dans le camp de Zaatari, en Jordanie

Des réfugiés syriens dans le camp de Zaatari, en Jordanie | © Bas Bogaerts / Handicap International

Il y a quelques jours, le Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (UNHCR) indiquait que plus de 5 millions de Syriens étaient désormais réfugiés au Moyen-Orient. Handicap International intervient depuis 2012 pour leur porter assistance à travers des activités très diverses*.

"Alors que la crise s’éternise, les Syriens ont plus que jamais besoin de nous", explique François Olive-Keravec, chef de mission de l’association en Jordanie. Handicap International intervient également au sein-même de la Syrie, où l’on compte plus de 6,5 millions de personnes déplacées et plus de 13 millions de personnes ayant actuellement besoin d’assistance humanitaire. Depuis le début de sa réponse d’urgence, Handicap International a apporté son aide à près d’un million de personnes.

Le 15 mars 2017, Handicap International a lancé une campagne internationale destinée à réunir 1 million de signatures pour dire "non aux bombardements des civils". L’association se donne pour objectif de réunir ces signatures pour les remettre aux décideurs politiques en septembre 2018. Handicap International œuvre au sein de la coalition INEW (International Network on Explosive Weapons) à inciter les Etats à s’engager à mettre fin à l’utilisation d’armes explosives en zones peuplées.

 


*Sessions de réadaptation physique, soutien psychologique, appareillage en prothèses et orthèses, distributions d’aides à la mobilité et de produits de première nécessité et sessions d’éducation aux risques des mines et autres restes explosifs de guerre…

Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relations presse

Nadia Ben Said
Responsable Relations Médias
(FR/ALL/EN)

Tél : +41 22 710 93 36
n.ben-said@hi.org

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Mossoul un an après: une ville piégée par les mines et les bombes
© Fanny Mraz / HI
Urgence

Mossoul un an après: une ville piégée par les mines et les bombes

Un an après la libération de Mossoul, 8 millions de tonnes de restes explosifs [1] piègent encore la ville. Tandis que des milliers de blessés tentent aujourd’hui de se soigner et que plus de 300 000 [2] déplacés survivent toujours dans les camps et les communautés, Mossoul, piégée par les restes explosifs de guerre, est une bombe à retardement. 

Pluies torrentielles au Bangladesh : plus de 9 000 réfugiés rohingyas affectés
© HI
Réadaptation Urgence

Pluies torrentielles au Bangladesh : plus de 9 000 réfugiés rohingyas affectés

Plus de 9 000 rohingyas sont affectés par des inondations et des glissements de terrain au Bangladesh depuis le mois de juin.  Les équipes de HI continuent de venir en aide aux populations affectées. 

Près de 300 000 réfugiés syriens bloqués aux frontières : l’accès à l’aide humanitaire est urgent
© Philippe Poulpiquet / HI
Stop Bombing Civilians Urgence

Près de 300 000 réfugiés syriens bloqués aux frontières : l’accès à l’aide humanitaire est urgent

Ces derniers jours, le nombre de Syriens ayant fui le conflit dans le sud de la Syrie a été multiplié par quatre, passant d’environ 60 000 à 272 000 civils. L’aide humanitaire aux frontières n’est pas suffisante pour répondre aux besoins des familles déplacées.