Go to main content

Soutenez Safa!

Bénéficiaires Réadaptation Stop Bombing Civilians
Syrie

En juin 2013, Safa a été gravement blessée dans un bombardement et a dû être amputée de la jambe. La même année, sa famille a décidé de fuir les combats en Syrie pour trouver refuge en Jordanie. Handicap International lui a fait don d’une chaise roulante puis l’a appareillée d’une prothèse. Voici ci-dessous le témoignage de son père Ahmad. 

Safa le jour de l'appareillage

Safa le jour de l'appareillage | (c) Y.Youssef/ Handicap International

Safa

 

Ahmad:

"En juin 2013, une roquette est tombée à côté de notre maison, où se trouvaient Safa et mon épouse. J’ai accouru. Mon épouse était blessée par des éclats d’obus et Safa avait la jambe très amochée. Je les ai immédiatement emmenées à l’hôpital, où on nous a annoncé qu’il fallait amputer Safa. 

© M. Feltner / Handicap International

 

Roqaya

 

Peu après l’amputation, nous avons décidé de fuir la Syrie. Nous voulions le meilleur traitement possible pour Safa. Nous avons passé 5 mois dans le camp de Za’atari, en Jordanie. Handicap International lui a remis dès notre arrivée une chaise roulante, le temps de fabriquer sa prothèse et de débuter les séances de réadaptation. Safa a reçu sa nouvelle jambe en décembre 2013 et a réappris à marcher.

© M. Feltner / Handicap International

 

Saadi

 

Au bout d’un an, nous sommes partis vivre dans la banlieue d’Amman pour essayer de trouver un peu plus de confort. J’ai repris contact avec Handicap International dans cette ville car Safa avait grandi et sa prothèse lui faisait mal. L’équipe lui a confectionné une nouvelle prothèse adaptée à sa taille et Safa a pu recommencer à marcher ! 

© S. Pierre / Handicap International

 

Emmanuel

 

Nous vivons maintenant dans le nord de la Jordanie, à Ramtha. Safa a recommencé à utiliser des béquilles car elle a encore grandi et sa prothèse est à nouveau trop petite. Je sais qu’il y a un centre de réadaptation de Handicap International dans cette ville et j’espère qu’ils vont pouvoir nous aider à nouveau dans cette ville où nous allons aller."

© E. Fourt / Handicap International

 

 

 

 

Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relations presse

Nadia Ben Said
Responsable Relations Médias
(FR/ALL/EN)

Tél : +41 22 710 93 36
n.ben-said@hi.org

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Bombardements des civils : 4’500 parlementaires interpellés par HI
© William Daniels / HI
Mines et autres armes Stop Bombing Civilians

Bombardements des civils : 4’500 parlementaires interpellés par HI

HI interpelle 4'500 parlementaires contre les bombardements en zones peuplées, pratique devenue quasi systématique dans les conflits actuels qui tue et blesse à 92 % des civils. Les décideurs politiques doivent s’engager pour y mettre fin. Pour cela, l’association appelle les parlementaires de huit pays à prendre position contre ce fléau en signant la pétition ‘Stop Bombing Civilians’ et à faire pression sur leurs gouvernements afin qu’ils s’engagent pour mettre fin à l’utilisation des armes explosives en zones peuplées.

«Quand je serai grand, je volerai»
© Shumon Ahmed / HI
Bénéficiaires Réadaptation

«Quand je serai grand, je volerai»

Saiful, 7 ans, vit dans le camp de réfugiés rohingyas de Kutupalong, dans le Sud du Bangladesh. L’enfant a perdu sa jambe droite à l’âge de deux ans. Avec le soutien de Handicap International, il a reçu une prothèse, et aujourd’hui, il marche et va à l’école. Son rêve : devenir pilote.

Soudan du Sud: Grâce à son tricycle, Emmanuel peut se rendre à l’école tout seul
@ HI
Bénéficiaires Insertion

Soudan du Sud: Grâce à son tricycle, Emmanuel peut se rendre à l’école tout seul

Emmanuel a douze ans. Paralysé des deux jambes, il peut se rendre à l’école depuis que Handicap international (HI) lui a fourni un tricycle. Dans ce pays ravagé par les conflits, l’association aide les personnes handicapées contre les exclusions dont elles peuvent souffrir.