Goto main content

#STOPBOMBINGCIVILIANS

La Suisse devrait s’engager plus

REJOIGNEZ NOTRE COMBAT 

Indignée face à l’injustice des bombardements des civils, qui tuent et blessent des milliers de civils chaque année, Handicap International Suisse appelle les citoyens à se mobiliser contre cette pratique inacceptable, en signant la pétition internationale STOP BOMBING CIVILIANS.

Plus de 500'000 signatures ont déjà été récoltées et vont permettre d’appuyer notre combat.

 #STOPBOMBINGCIVILIANS

LE PROBLÈME ?

Entre 1914 et 1918 les civils étaient 15% des victimes, 50% en 1945. Aujourd’hui, les civils représentent 90% des victimes dans les conflits actuels. Qui peut encore décemment parler de dommages collatéraux ? Bombardements massifs et disproportionnés, pilonnages sans distinction au cœur des villes, depuis 2016, Alep, Raqqa, Idlib, Mossoul, Donetsk, et plus récemment Gaza, sont devenues le symbole du mépris le plus total pour la vie des civils.

Les ravages de ces bombardements sont aujourd’hui connus et documentés. À Raqqa, reprise après 4 mois de siège, 80% de la ville a été rasée. À Mossoul, plus de 8 tonnes de gravats contaminés par des restes explosifs de guerre menacent encore la partie ouest de la ville, en ruine.

123 pays 123 pays 123 pays 123 pays

concernés par le fléau des armes explosives depuis 2011*

 
90% des victimes 90% des victimes 90% des victimes 90% des victimes

de bombardements sont des civils*

 
30 civils 30 civils 30 civils 30 civils

sont tués ou blessés chaque jour par des armes explosives*

*AOAV 2020 / A decade of explosive violence Harm, 2011-2021 - AOAV, 2021 

 

Aujourd’hui, alors que nous entrons dans les derniers mois de négociation autour d’une déclaration politique des états destinée à encadrer l’usage de ces armes dans  les zones urbaines, il est urgent de faire pression sur les états.

Des milliers de vies sont en jeu. Il est urgent de soutenir les victimes.

COMMENT AGIR CONTRE CES PRATIQUES ?

Depuis 2015, avec le collectif INEW (Save the Children, Human Rights Watch, etc.), Handicap International croit fermement qu’il est possible d’enrayer cette incroyable escalade des victimes civiles. Nous défendons l’idée d’une Déclaration politique des Etats destinée à encadrer l’usage des armes explosives en zones peuplées, responsables de la mort de dizaines de milliers de civils

Nous militons pour une Déclaration politique internationale qui repose sur 2 piliers essentiels :

1. STOPPER L’UTILISATION DES ARMES LES PLUS DESTRUCTRICES DANS LES VILLES

2. UN DEVOIR D'ACTION ET DE RÉPARATION DES ÉTATS

  • Obliger les Etats à soutenir dans la durée les populations civiles touchées par les bombardements et accompagner le long travail de déminage de ces villes.

  • La Suisse travaille sur cette déclaration. Forte de sa tradition humanitaire et dépositaire des Conventions de Genève, le gouvernement doit jouer un rôle de leader.

Les discussions s’achèveront dès que possible en 2021*, avec une Conférence qui clôturera le processus politique. Finalisé, le texte sera ouvert à la signature des États et marquera l’histoire de la lutte pour une meilleure protection des civils dans les conflits armés.
* Initialement prévue fin 2020, la conférence a été reportée en raison de la crise sanitaire