Goto main content
 
 

Aide financière par Handicap International (HI) : le nécessaire complément humanitaire

Mobilisation Urgence
International

Donner directement du cash aux personnes ayant besoin de soutien ? Un moyen rapide et ciblé de répondre à besoins fondamentaux des personnes vulnérables. Cette forme d'aide humanitaire est vitale pour de nombreuses personnes dans les pays fragiles et a gagné en importance à la suite de la crise de Corona. C’est pourquoi nous développons des aides financières comme modalité d’aide humanitaire.

Intervention d'urgence en Philippines après le passage du typhon Mangkhut en 2018

Intervention d'urgence en Philippines après le passage du typhon Mangkhut en 2018 | | © HI

Qui bénéficie de cette offre ?

Cette aide est destinée à des personnes dans des situations humanitaires graves et d’urgence : une famille réfugiée, une famille plongée dans l’extrême pauvreté ou touchée par les conséquences d’une catastrophe naturelle, d’une crise alimentaire... Souvent, ces familles bénéficient déjà d’une aide humanitaire de la part de notre organisation ou de l’un de nos partenaires (fourniture d’un abri temporaire, de kits alimentaires, accès à des soins médicaux…). Nous appliquons des critères de sélection, dits « critères de vulnérabilité » : l’âge (une personne âgée, isolée, par exemple), le sexe (une femme seule avec enfants), l’existence d’un handicap, etc. Ces critères nous permettent de déterminer des personnes prioritaires.

Comment se passe le transfert d’argent ?

Le transfert se fait souvent avec une société de services comme Western Union. Nous informons les personnes par téléphone qu’elles peuvent retirer un montant alloué à un guichet spécialisé en présentant une pièce d’identité. Il peut s’agir d’un versement unique ou en plusieurs fois, cela dépend de la gravité de la situation de la personne concernée. Les montants varient selon le coût de la vie des pays et le nombre de personnes dans un foyer : 20 euros à Madagascar contre 70 euros en Colombie, par exemple, pour une personne. Nous avons accès à une interface informatique qui nous permet de suivre les retraits et nous sommes en contact constant avec les bénéficiaires pour pallier à toute difficulté.

Pourquoi des transferts d’argent ?

Un transfert d’argent vient le plus souvent en complément d’une aide déjà octroyée. Les aides financières permettent de couvrir des besoins qui ne sont généralement pas couverts par l’aide humanitaire, comme le paiement d’un loyer : une ONG délivre un abri temporaire, par exemple, mais contribue rarement au paiement d’un loyer. Or des réfugiés vivent parfois dans un pays d’accueil en louant une habitation sur place. C’est le cas au Liban où beaucoup de réfugiés Syriens louent des appartements. Le transfert vient subvenir à des besoins indispensables mais non encore couverts. Par exemple, l’argent peut être utilisé pour acheter de la nourriture ou des médicaments pour de graves problèmes de santé, comme des maladies chroniques, pour des personnes qui n’ont pas de couverture santé ou qui n’ont pas accès aux services de santé publics gratuits pour des raisons de statut (personne qui n’aurait pas encore son statut de réfugié, par exemple).

Sait-on comment est utilisé cet argent ?

Nous menons des évaluations sur des échantillons de personnes : les premiers postes de dépense sont toujours la nourriture, le logement et les médicaments, tous des besoins vitaux. 
Avec ce dispositif, HI améliore non seulement la situation individuelle des personnes, mais soutient également une économie locale fragilisée.

Published on: 22 janvier 2021
Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relations presse

Nadia Ben Said
Responsable Relations Médias
(FR/ALL/EN)

Tél : +41 22 710 93 36
n.ben-said@hi.org

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Attaques à Palma : soutien renforcé aux déplacés
© A.Neves / HI
Mobilisation

Attaques à Palma : soutien renforcé aux déplacés

Nous sommes mobilisés pour orienter les populations vulnérables - femmes enceintes, personnes âgées, personnes handicapées et enfants - déplacées par les récents combats à Palma, au Nord du Mozambique. L’urgence : faciliter leur accès à l'eau, à la nourriture, à des abris.  

10’000 familles de réfugiés Rohingyas au Bangladesh ont vu leur camp partir en flamme
© Philippa Poussereau/HI
Urgence

10’000 familles de réfugiés Rohingyas au Bangladesh ont vu leur camp partir en flamme

Suite aux terribles incendies du 22 mars 2021 qui ont touchés les camps de réfugiés Rohingyas au Bangladesh, nous saluons avec d’autres ONG la collaboration des différents acteurs dans leurs efforts pour aider les personnes sinistrées et proposons des mesures à mettre en place au lendemain de l'incendie.

6 ans de guerre au Yémen : le pays dévasté par une guerre sans fin
© ISNA agency / HI
Mines et autres armes Réadaptation Stop Bombing Civilians Urgence

6 ans de guerre au Yémen : le pays dévasté par une guerre sans fin

La guerre au Yémen provoque la plus grande crise humanitaire au monde. Le niveau de destruction des infrastructures par les bombardements et les tirs massifs dans les zones peuplées, ainsi que la contamination par les engins explosifs sont des défis énormes à relever. Sur place depuis 2015, nous interpellons les Etats contre les conséquences effrayantes à long terme des armes explosives utilisées dans les zones peuplées. Ils doivent soutenir le projet d'accord international actuellement en cours de négociation.