Go to main content
 

 

Urgences humanitaires

 

Handicap International intervient en urgence dans des situations de crise, qu’elles soient liées à des catastrophes naturelles ou à des conflits armés. L’association s’est donnée les moyens d’intervenir aujourd’hui dès les 72 premières heures d’une crise majeure.

 

 

Parce que les personnes vulnérables sont souvent oubliées lors de crises, parce que les bases d'un développement durable, qui intègre pleinement les personnes handicapées, se définissent dans les semaines qui suivent une catastrophe naturelle ou une crise d’envergure.

Les neufs secteurs d'activité de l'urgence

  • Gestion et distribution de l'aide humanitaire (transport, stockage, post-acheminement de matériels de première nécessité ou de vivres)
  • Assistance aux réfugiés et aux déplacés, mise en place d'abris temporaires et organisation du rapatriement volontaire des populations
  • Accessibilité à l'eau et assainissement
  • Aide et soutien aux personnes handicapées et aux groupes vulnérables
  • Assistance aux victimes (réadaptation physique, appareillage orthopédique, soutien psychosocial)
  • Santé préventive, soins et réadaptation à base communautaire dans les camps
  • Réhabilitation et construction d'habitats et d'infrastructures communautaires accessibles
  • Prévention des accidents par mines et déminage
  • Préparation aux désastres

Exemples de nos actions d'urgence liées aux catastrophes naturelles

 

En Haïti, l'ouragan Matthew le 4 octobre 2016

Le 4 octobre 2016, un violent passage de l’ouragan Matthew frappe Haïti. Handicap International déploie alors une équipe d’urgence en dans le pays, en renfort de l’équipe déjà sur place, afin de porter assistance aux victimes de la catastrophe. L’association donne des premiers soins de réadaptation aux personnes blessées et handicapées, distribue des aides à la mobilité et identifie les plus vulnérables qui ont besoin d’un soutien spécifique.

Ouragan Matthew Ouragan Matthew Ouragan Matthew Ouragan Matthew

© M.Almeras | HI

Frantz Journal

Frantz Journal, 40 ans, a perdu sa maison dans le passage de l'ouragan Matthew. La plupart des habitants de son quartier, sur le bord de mer de la ville des Cayes, ont vu leurs maisons dévastées pendant la catastrophe. Frantz et sa famille ont d'abord trouvé refuge au lycée Philippe Guerrier. Depuis, sa femme et ses enfants sont logés dans des abris sur la route de Camp-Perrin, plus au Nord; lui est actuellement logé chez des amis.

 

 

Au Népal, les séismes d'avril et mai 2015

En avril et mai 2015, deux séismes successifs ravagent le Népal, faisant plus de 22'000 blessés et coutant la vie à plus de  8'000 personnes. Présent depuis quinze ans dans le pays, Handicap International a mené un travail de longue haleine avec les communautés et les autorités locales: création de plan de secours, amélioration des systèmes d’alerte, évacuation et prise en charge des blessés. Ainsi Grâce à sa connaissance fine du terrain népalais et son expertise, les équipes de l’association interviennent dès les premières heures, alors que la terre tremble encore, dans un vingtaine d’hôpitaux et d’infrastructures médicales. Ils mettent également en  place des camps de réadaptation fixes et mobiles dans les communautés de sept districts.

Khembro et Nirmala

Khembro et Nirmala ont toutes les deux été victimes du tremblement de terre survenu en avril 2015. Elles ont toutes les deux dû être amputées. Grâce aux prothèses reçues par Handicap International et aux soins des physiothérapeutes, elles ont pu réapprendre à marcher et  retrouver le sourire.

 

Exemple de nos actions d'urgence liées aux conflits

 

En Syrie, depuis mars 2011

Chaque jour, 370 professionnels de Handicap International interviennent auprès des plus vulnérables dans quatre pays (Liban, Jordanie, Syrie et Irak). Ils prennent en charge de nouvelles victimes de blessures par balles ou par explosion. Nos équipes d’urgence interviennent auprès des blessés dans les camps de réfugiés, dans les hôpitaux, cliniques et centres de soins. De leur côtés, nos 21 équipes mobiles sillonnent la région pour prodiguer les premiers secours aux familles qui se trouvent sur des territoires occupés ou d’accès difficile, distribuer du matériel orthopédique et dispenser des séances de rééducation aux personnes qui ne peuvent pas se déplacer. Depuis le début de la crise en Syrie, toutes les mesures prises par Handicap International ont aidé plus de 600'000 personnes.

Safa

Safa a 8 ans. En juin 2013, elle a été gravement blessée dans un bombardement et a dû être amputée de la jambe. La même année, sa famille a décidé de fuir les combats en Syrie pour trouver refuge en Jordanie. Handicap International lui a fait don d’une chaise roulante puis l’a appareillée d’une prothèse.

 

Exemple de notre action d'urgence liées aux épidémies

Le virus Ebola, en printemps 2014

La crise d’Ebola qualifiée par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) d’"urgence de la santé publique mondiale" a mobilisé tous les acteurs sur le terrain en Afrique de l’ouest, principalement en Sierra Leone et au Liberia. Grâce à son réseau de partenaires locaux et sa connaissance des pays où Handicap International est présent depuis de nombreuses années, l’association a pu s’asseoir à la réponse d’urgence dès les premières semaines pour lutter contre l’épidémie.

Equipes d'intervention en Sierra Leone

Lors des interventions des équipes de Handicap International, les matelas et autres éléments ayant été en contact avec des fluides potentiellement infectés et ne pouvant être décontaminés totalement sont évacués puis détruits et remplacés par du matériel neuf.

 

Pour aller plus loin

10 juillet : anniversaire de la bataille de Mossoul L’ouest de la ville toujours contaminé par des restes explosifs de guerre
© E. Fourt/HI
Mines et autres armes Urgence

10 juillet : anniversaire de la bataille de Mossoul L’ouest de la ville toujours contaminé par des restes explosifs de guerre

Deux ans après la reprise de Mossoul par les forces armées irakiennes, le 10 juillet 2017, l’ouest de la ville est laissé à l’abandon, détruit et contaminé par des milliers de restes explosifs de guerre. 500'000 personnes sont toujours déplacées dans les camps et la vie de milliers de blessés est encore suspendue à des soins adaptés à leurs besoins.

Le Conseil de sécurité des Nations unies reconnaît les droits des personnes handicapées dans les conflits armés
© Martin Crep / HI
Droit Insertion Urgence

Le Conseil de sécurité des Nations unies reconnaît les droits des personnes handicapées dans les conflits armés

Pour la première fois, le Conseil de sécurité des Nations unies a adopté, le 20 juin 2019, une résolution sur les personnes handicapées dans les conflits armés. Il s'agit d'une amélioration historique pour les personnes handicapées, particulièrement exposées lors des crises et souvent négligées dans l'aide humanitaire.

"Nous dépendons de l’aide offerte dans le camp"
© Abir Abdullah / HI
Réadaptation

"Nous dépendons de l’aide offerte dans le camp"

Dans un coin du centre de réadaptation fixe de Handicap International, dans le camp de réfugiés d’Ukhiya, Hamas, âgé de 6 ans, bondit sur un gros ballon rose. Malgré un grand sourire qui illumine son visage, l’enfant ne joue pas. S’il est aujourd’hui le centre de toutes les attentions, c’est parce qu’il suit une séance de réadaptation avec Redwanul, un physiothérapeute de HI.