Go to main content
 
 

Bangladesh: Handicap International mobilisée auprès des Rohingyas

Urgence

Près de 400'000 Rohingyas sont arrivés au Bangladesh depuis fin août, fuyant la Birmanie voisine. Handicap International intervient dans ce contexte d’urgence et apporte un soutien à ces familles, dont les besoins sont immenses.

Photo archive: camp de réfugiés de Kutupalong, Bangladesh | (c) S. Ahmed / Handicap International

Près de 400'000 personnes de la minorité Rohingyas ont traversé la frontière pour venir trouver refuge au Bangladesh depuis fin août dernier. Ces nouveaux arrivants, qui rejoignent les centaines de milliers de Rohingyas déjà présents dans le pays (entre 300'000 et 500'000 personnes) ont besoin de nourriture, d’eau potable, d’un accès aux installations sanitaires, de soins de santé, de séances de réadaptation et d’un logement.

> Près de 10'000 personnes aidées

Active depuis 2007 dans les deux camps de réfugiés, les abris de fortune et les communautés d’accueil à Teknaf et à Ukhiya (districts de Cox Bazar), Handicap International mobilise actuellement ses équipes auprès des nouveaux arrivants. L’association identifie les personnes les plus vulnérables (enfants, femmes enceintes, femmes isolées, personnes âgées ou handicapées, etc.) et évalue leurs besoins (santé, réadaptation, logement,etc.). Elle distribue des kits de protection (comprenant notamment des lampes torches, matelas et couvertures), des kits d’hygiène (savon, eau, etc.), et des kits logement (bambous, bâches, etc.), fournit des aides à la mobilité (béquilles, déambulateurs, etc.) et mène des séances de réadaptation auprès de 1'850 ménages, soit près de 10'000 personnes.

L’association propose également un soutien psychologique aux personnes les plus fragiles afin de les aider à surmonter leurs traumatismes. Handicap International oriente aussi les personnes ayant des besoins spécifiques (accès à l’éducation, etc.) auprès d’organisations partenaires capables de les prendre en charge. Pour Handicap International, la priorité est d’être auprès des familles les plus fragiles, qui ont besoin d’un soutien concret et immédiat.

Face à l’afflux quotidien extrêmement élevé de Rohingyas au Bangladesh – 15'000 nouveaux arrivants par jour, Handicap International va renforcer son intervention afin de pouvoir répondre aux besoins grandissants de ces populations.

Published on: 15 septembre 2017
Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relations presse

Nadia Ben Said
Responsable Relations Médias
(FR/ALL/EN)

Tél : +41 22 710 93 36
n.ben-said@hi.org

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Le changement climatique : une menace majeure pour les plus vulnérables
© Jéthro-Claudel Pierre Jeanty/HI
Urgence

Le changement climatique : une menace majeure pour les plus vulnérables

Depuis 15 ans, Handicap International (HI) œuvre dans le monde entier pour aider les populations à se préparer aux catastrophes naturelles. Ainsi, nous avons pu constater par nous-mêmes l’impact de l’augmentation des événements météorologiques extrêmes liés au changement climatique sur les plus vulnérables, en particulier les personnes en situation de handicap.

15 ONG internationales pour le Yémen : un an après l’accord de Stockholm, Hodeidah reste un endroit dangereux pour les civils
© ISNA Agency / HI
Stop Bombing Civilians Urgence

15 ONG internationales pour le Yémen : un an après l’accord de Stockholm, Hodeidah reste un endroit dangereux pour les civils

En 2019 un quart des pertes civiles au Yémen ont été recensées dans le gouvernorat d’Hodeidah. Malgré un cessez-le-feu dans la ville portuaire se trouvant au cœur de l'Accord de Stockholm en 2018, Hodeidah est l’endroit ayant connu le plus de victimes civiles depuis un an avec 799 morts. Un grand nombre de déplacés sont également issus de cette région. En effet, les familles sont toujours obligées de fuir pour sauver leur vie. 

Des séances de réadaptation pour les victimes du séisme au Pakistan
© Muhammad Reza/ANADOLU AGENCY/AFP PHOTO
Urgence

Des séances de réadaptation pour les victimes du séisme au Pakistan

HI vient en aide aux victimes du séisme qui a frappé le Pakistan le 24 septembre dernier, a blessé 900 personnes et tué près de 40 personnes.