Go to main content
 
 

Cyclone Idai : le personnel de HI à Beira, au Mozambique, est sain et sauf

Urgence
Mozambique

Dévastée par le cyclone Idai le 15 mars, la ville de Beira au Mozambique, a été coupée du reste du monde pendant plus de 48h. Nous commençons à recevoir les premières images et les premiers récits.


 

Une famille à Beira, au Mozambique, commence à réparer les dégâts du cyclone Idai

Une famille à Beira, au Mozambique, commence à réparer les dégâts du cyclone Idai | © Candido Jesus/HI

Une ville défigurée


Les dégâts sont plus importants que prévu et certaines zones ont été détruites jusqu’à les rendre méconnaissables. Les dernières estimations portent à plus de 1'000 le nombre potentiel de morts, mais ce chiffre ne peut être confirmé à ce stade. Les employés de HI à Beira et leurs familles sont sains et saufs.

Les zones rurales inaccessibles


Nous ne disposons pas encore d’informations fiables au sujet des régions rurales voisines et nous sommes extrêmement inquiets pour la santé des personnes que les secours n’ont pas encore atteintes.

Envoyer l’aide là où elle est le plus urgemment requise


Fabrice Renoux, expert logistique de HI, va rejoindre l’équipe HI au Mozambique pour évaluer les besoins et définir la réponse que pourra apporter l’association. Il fait le point sur la situation avant de partir pour Beira : 

« À ce stade, nous ne savons pas exactement quels sont les besoins. Une fois sur place, nous pourrons recueillir des informations et déterminer où se trouvent les personnes les plus vulnérables et quels sont leurs besoins les plus urgents. Mon rôle est d’identifier les dégâts des infrastructures, par exemple les routes bloquées ou détruites, et de trouver des solutions pour faciliter le travail des organisations humanitaires qui s’efforcent de réagir le plus vite possible. »  

Face à cette urgence, vous avez la possibilité de venir en aide aux Mozambicains en cliquant ici.

 

Inclure les plus vulnérables à la réponse d’urgence


HI prévoit de fournir un soutien logistique et de s’assurer que la réponse d’urgence soit inclusive, autrement dit, que les personnes handicapées, âgées et vulnérables puissent accéder à une aide essentielle et appropriée. 

Suite à l’évaluation, les actions de HI peuvent comprendre :


- Aide alimentaire, dont le traitement nutritionnel des enfants malnutris
- Traitement de l'eau et promotion de l'hygiène
- Abris et articles non alimentaires (kits de cuisine, kits d'hygiène, outils agricoles)
- Protection des plus vulnérables

Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relations presse

Nadia Ben Said
Responsable Relations Médias
(FR/ALL/EN)

Tél : +41 22 710 93 36
n.ben-said@hi.org

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Les civils en danger avec les mines «intelligentes» américaines
Basile Barbey / HI
Mines et autres armes Stop Bombing Civilians Urgence

Les civils en danger avec les mines «intelligentes» américaines

Ce 4 avril 2020, à l’occasion de la Journée internationale de sensibilisation aux mines, nous appelons les Suissesses et les Suisses à faire pression sur les Etats-Unis pour annuler leur décision de réutilisation des mines antipersonnel annoncée le 31 janvier dernier.

Covid-19 : l'expérience de HI pour aider à protéger les plus vulnérables
© Dominique Pichard / HI (Archive HI)
Santé Urgence

Covid-19 : l'expérience de HI pour aider à protéger les plus vulnérables

Handicap InternationaI (HI) évalue ses moyens d’action et souhaite mettre à profit son expertise des situations d’urgence et son expérience dans les situations épidémiques passées, afin de protéger les plus fragiles.

Cinq ans de conflit au Yémen : 80% de la population dépend de l’aide humanitaire et les civils sont les premières victimes d'une guerre sans fin
(c) ISNA Agency / HI
Mines et autres armes Stop Bombing Civilians Urgence

Cinq ans de conflit au Yémen : 80% de la population dépend de l’aide humanitaire et les civils sont les premières victimes d'une guerre sans fin

Depuis le début du conflit qui ravage le Yémen, Handicap International (HI) condamne l’utilisation massive des armes explosives (notamment des mines, armes interdites depuis 1999) et appelle toutes les parties concernées à lever les entraves administratives déraisonnables !