Go to main content
 
 

Julia voudrait un ami

Julia avait huit mois quand on lui a diagnostiqué une thalassémie, une maladie sanguine génétique qui ralentit sa croissance et déforme ses os. Le début d’une longue série de prélèvements sanguins mensuels. Julia a grandi. Aujourd’hui, sa marche est perturbée et ses mouvements sont lents.

Julia, 8 ans | © W. Huyghe / Handicap International

"Ma fille Julia, 8 ans, n’a pas d’ami. Les autres enfants n’aiment pas jouer avec elle parce qu’elle est trop lente", confie Sue, sa maman. "Le centre de réadaptation d’Handicap International est le seul endroit où elle peut jouer et être elle-même."


Julia et sa maman, Sue
© W. Huyghe / Handicap International

"Elle est à l’écart", confie Sue. "Les autres enfants l’évitent parce que ce n’est pas drôle de jouer avec elle. Elle est trop lente. Ici, dans le centre de réadaptation, elle peut être elle-même et se détendre", explique-t-elle en regardant Julia jouer à la pêche. Julia se concentre et adresse un grand sourire à sa mère quand elle parvient à attraper un poisson.

"Nous avons fui la Birmanie il y a neuf ans, juste avant la naissance de Julia. J’étais complètement bouleversée et horrifiée à l’idée d’aller vivre dans un camp de réfugiés. Aujourd’hui, je suis soulagée d’être ici. Julia n’aurait jamais bénéficié de soins de réadaptation de cette qualité en Birmanie. Nous essayons de voir les choses du bon côté. Et je fais un peu de couture, pour gagner de l'argent."

"La seule chose qui nous manque vraiment, ce sont des amis pour Julia", ajoute sa maman.

Published on: 29 décembre 2016
Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relations presse

Nadia Ben Said
Responsable Relations Médias
(FR/ALL/EN)

Tél : +41 22 710 93 36
n.ben-said@hi.org

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Broken Chair, porte-parole de Handicap International, tristement de retour dans l’actualité
(c) Carole Parodi / HI
Stop Bombing Civilians

Broken Chair, porte-parole de Handicap International, tristement de retour dans l’actualité

Broken Chair, symbole des victimes de mines antipersonnel sur la place des Nations à Genève, revient malheureusement en une de l’actualité. La décision du gouvernement américain d’utiliser de nouveau les mines va mettre en péril la vie des civils en zone de guerre. Il est alors important de se rappeler du rôle essentiel de ce monument de la Genève internationale.

Attaques au Yémen : les ONG sur place dénoncent des victimes civiles
© Camille Gillardeau / Handicap International
Stop Bombing Civilians

Attaques au Yémen : les ONG sur place dénoncent des victimes civiles

Handicap International et 10 autres ONG sont choquées et attristées d'apprendre que 31 civils ont été tués et 12 autres personnes blessées lors d'attaques contre le gouvernorat d'Al Jawf, dans le nord du Yémen, le 15 février.

Handicap International et Gniep Smoeun, victime d’une mine, lancent un appel aux Etats pour faire reculer le gouvernement Trump
(c) Basile Barbey / HI
Mines et autres armes Mobilisation

Handicap International et Gniep Smoeun, victime d’une mine, lancent un appel aux Etats pour faire reculer le gouvernement Trump

Ce jeudi 13 février 2020 à Genève, sous Broken Chair, monument symbole de la barbarie des mines, Handicap International et Gniep Smoeun ont appelé les Etats signataires du Traité d’Ottawa à user de toute leur influence pour que les USA reviennent sur leur révoltante décision de réintroduire les mines.