Goto main content
 
 

Mobilisation des équipes de HI face au Covid-19

Urgence
International

Alors que l’Europe constitue désormais l'épicentre de la pandémie de Coronavirus, le virus continue de se propager à travers la planète, semant le désarroi le plus total. Le nombre de personnes atteintes augmente chaque jour. Face à cette situation inédite et dramatique, Handicap International (HI) prend des mesures exceptionnelles pour protéger ses équipes tout en préservant ses capacités opérationnelles afin de rester présente auprès des populations les plus fragiles.

© P. Poussereau / HI

Handicap International Suisse

Au vu des développements actuels, Handicap International Suisse, souhaite également contribuer activement à ralentir autant que possible la propagation du virus. Nous suivons attentivement les mesures et recommandations prises par la Confédération Suisse. 
 
C'est pourquoi HI Suisse a décidé d'un certain nombre de mesures pour protéger nos employés et le grand public - en particulier les personnes handicapées, les personnes âgées et les personnes vulnérables nécessitant une protection particulière.
 
Tous les événements de présence publique et interne prévus ont été annulés jusqu'à nouvel ordre. Les rendez-vous continuent d’être traités dans la mesure du possible mais par téléphone ou téléconférence. Les courriers sont traités et notre standard continue d’être ouvert tous les jours.

Sur le terrain: des équipes informées et mobilisées

La santé de tous étant la priorité absolue, l’association met tout en œuvre pour informer ses équipes des mesures de protection et d’hygiène à respecter et à mettre en place face au virus. En parallèle, toutes celles qui le peuvent, que ce soit en Europe et en Amérique du Nord, ou dans les pays d’intervention, poursuivent aujourd’hui leurs activités en télétravail pour la plupart. L’objectif étant de rester opérationnel auprès des bénéficiaires dans la soixantaine de pays où nous intervenons.  

Protéger les plus vulnérables

La pandémie s’amplifie actuellement dans la plupart des pays où vivent les personnes handicapées, blessées, réfugiées ou déplacées, que nous accompagnons chaque jour. Vulnérables parmi les vulnérables, toutes se trouvent déjà dans des situations de pauvreté et d’exclusion, de conflits ou de catastrophes. A ce stade, nous pouvons deviner que la situation, déjà dramatique dans les pays occidentaux, pourrait s’avérer tragique pour les populations de certains de nos pays d’intervention, et plus spécifiquement encore pour celles que nous aidons. L’objectif est donc d’être plus que jamais au côté de nos bénéficiaires

HI évalue les moyens d’actions

Des plans de continuité de l’activité sont actuellement à l’étude pour que les activités essentielles puissent se poursuivre, quelle que soit l’évolution de la situation. L’association s’organise pour adapter ses moyens d’actions au fur et à mesure de l’évolution de la pandémie et proposer une réponse opérationnelle, tout en participant à l’effort collectif de lutte contre le coronavirus.

Vous aussi aidez les plus fragiles!

Published on: 19 mars 2020
Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relations presse

Nadia Ben Said
Responsable Relations Médias
(FR/ALL/EN)

Tél : +41 22 710 93 36
n.ben-said@hi.org

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Mines et autres armes

Syrie: une personne sur deux est menacée par des restes explosifs
© DR
Mines et autres armes

Syrie: une personne sur deux est menacée par des restes explosifs

Après onze ans de guerre et d'utilisation intensive d'armes explosives, jusqu'à 300'000 engins explosifs n'ont pas explosé en Syrie. Ces restes menacent une personne sur deux dans le pays, soit plus de 10 millions d’habitants. Tels sont les constat d'une étude menée par Handicap International en collaboration avec "Syria Mine Action Area of Responsibility".

Une ligne d'assistance téléphonique pour la santé mentale en Ukraine
© HI
Santé Urgence

Une ligne d'assistance téléphonique pour la santé mentale en Ukraine

Handicap International participe à une ligne d'assistance téléphonique pour permettre aux populations touchées par la guerre d'accéder à des services de soutien psychosocial à tout moment, en tout lieu.