Go to main content

Philippines : protéger les victimes du typhon Mangkhut

Urgence
Philippines

Les équipes de HI s’apprêtent à partir au Nord des Philippines, pour soutenir les populations touchées par Mangkhut. Le super typhon, qui a frappé cette nuit le pays, a fait ses premières victimes.

© Henri Bonnin | HI

« 8 millions de personnes pourraient être affectées »

Reiza Dejito, directrice de HI aux Philippines, est très inquiète pour les personnes touchées par le typhon Ompong (de son nom local).

« Les vents très violents et les pluies torrentielles ont provoqué des glissements de terrains qui ont déjà causé la mort de 3 personnes. Les dégâts sont plus étendus que prévu, avec de nombreuses zones affectées. On peut s’attendre à ce que le nombre de blessés augmente dans les prochaines heures, lorsque les vents se seront calmés et que des équipes de secours pourront se rendre compte de la situation ».

 

Conséquences du typhon à Visayas, 15/09/2018. © Randy Bandiola/ HI

« Outre les blessures physiques, les dommages causés aux récoltes risquent d’être terribles. Nous nous inquiétons pour les populations les plus pauvres, qui auront sans doute besoin d’une aide d’urgence pour subvenir à leurs besoins vitaux ».

En particulier, les milliers de personnes évacuées et qui attendent de pouvoir rentrer chez elles risquent d’avoir tout perdu.

Une équipe d’urgence envoyée dans le Nord du pays

« Mes équipes vont partir dès ce soir au Nord du pays, pour évaluer les dégâts et pouvoir venir en urgence en aide aux plus vulnérables, qui sont les premiers  impactés durant ce genre de catastrophe. Pour l’instant, il a été impossible d’établir le contact avec certaines zones car les communications ont été coupées, de nombreuses routes restent impraticables et les vents soufflent encore très fort ».

Reiza Dejito, directrice de HI aux Philippines

Plusieurs spécialistes des situations d’urgence doivent également décoller de France ce samedi, pour venir renforcer les équipes de HI déjà présentes aux Philippines.

HI prévoit déjà de fournir des kits d’hygiène à au moins 2'000 ménages. Elle s’apprête à évaluer, avec les autres organisations humanitaires présentes sur place, les besoins vitaux et les besoins de protection des populations.

Les conséquences du typhon à Luzon, 15/09/2018. © HI

Lire nos dernières actualités sur les Philippines


Présente aux Philippines, notamment en préparant les communautés à être plus résilientes face aux désastres, HI avait notamment mené une intervention majeure suite au passage du typhon Haiyan en novembre 2013, qui a affecté plus de 14 millions de personnes et fait perdre la vie à plus de 6'000 personnes.

Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relations presse

Nadia Ben Said
Responsable Relations Médias
(FR/ALL/EN)

Tél : +41 22 710 93 36
n.ben-said@hi.org

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Comment mener des opérations humanitaires au Yémen
© Peter Biro / ECHO
Urgence

Comment mener des opérations humanitaires au Yémen

Maud Bellon, directrice de HI au Yémen nous décrit au jour le jour la situation à Sana’a, où l’association est basée et mène ses opérations humanitaires. 

Yémen : La pire crise humanitaire au monde
© Ahmad Al-Basha / AFP
Urgence

Yémen : La pire crise humanitaire au monde

HI intervient dans 8 centres de santé et hôpitaux à Sana’a, capitale du Yémen, pour apporter des soins en réadaptation, une aide psychologique et distribuer des aides à la mobilité (béquilles, fauteuils roulants, etc.). Le conflit et le blocus imposé en novembre 2017 par la coalition dirigée par l’Arabie Saoudite ont des effets dévastateurs pour la population. Maud Bellon, directrice des programmes de HI au Yémen décrit la situation.

Intensification des combats à Hodeidah : Les civils pris au piège !
© Camille Gillardeau / HI
Urgence

Intensification des combats à Hodeidah : Les civils pris au piège !

Les organisations non gouvernementales internationales au Yémen sont horrifiées par la recrudescence des hostilités dans la ville de Hodeidah et ses environs. Après les appels à un cessez-le-feu lancés par la communauté internationale il y a quelques jours seulement, il s'agit là d'une évolution particulièrement inquiétante. Toutes les parties au conflit doivent immédiatement cesser les violences, l'impact de ces combats sur les civils à Hodeidah et dans tout le Yémen étant catastrophique.