Go to main content

Plus de 100 camions mobilisés pour que l’aide humanitaire parvienne aux plus isolés

Urgence

Depuis janvier 2016, Handicap International coordonne une plateforme logistique pour aider les organisations humanitaires à atteindre les populations les plus vulnérables de République centrafricaine. En dépit des conditions difficiles, les camions de Handicap International continuent de livrer l’aide humanitaire dans les zones les plus reculées du pays. Le point avec Cyril Chérie, responsable de ce projet pour Handicap International à Bangui.

Camion mobilisé par Handicap International pour transporter les biens des organisations humanitaires vers leurs destinataires | © Handicap International

 

 

 

 

 

 

Peux-tu décrire le dispositif mis en place par Handicap International en République centrafricaine?

En plus de la réhabilitation de 13 pistes aériennes, nous avons mobilisé des transporteurs routiers et mis en place des centres de transit de marchandises pour aider les acteurs humanitaires (ndlr: ONG, Nations Unies) à préparer l’acheminement de produits essentiels aux populations et villages les plus démunis.

Concrètement, Handicap International travaille avec 98 transporteurs routiers et gère une flotte de 114 camions pour couvrir un réseau de plus de 3 000 kilomètres de piste. Nous desservons actuellement 29 localités dans  14 provinces de la République centrafricaine. Dans un pays où une grande partie des infrastructures sont à terre, cette plateforme est un formidable outil favorisant la circulation de l’aide humanitaire, et permet donc à des milliers de personnes démunies de bénéficier d’un vrai soutien. Cela fait une énorme différence pour certaines communautés qui ont été privées d’aide depuis le début de la crise.

Einer der LKW

Quelles sont les difficultés rencontrées par les transporteurs?

Selon la saison, les conditions de transport par voie routière sont extrêmement difficiles. Certains villages ne peuvent être rapidement atteints que par voie aérienne, etc. mais la majeure partie de l’aide est transportée par les camions qui doivent emprunter des pistes qui n’ont pas été entretenues depuis des années.

En plus de l’état des routes, nos transporteurs sont confrontés à un contexte sécuritaire très détérioré pour que l’aide parvienne effectivement à ses destinataires.

Eines der von uns unterstützten Flugzeuge. Viele Menschen stehen außen rum.

Après plus de 8 mois d’opérations, quel a été l’impact de la plateforme logistique de Handicap International?

Sur le seul transport routier, 23 organisations partenaires ont fait appel à notre expertise. Pour elles, nous avons transporté 3 676 tonnes sur plus de 100 000 kilomètres cumulés, deux fois et demi le tour de la Terre!

Au-delà des chiffres, la plateforme logistique est mise à la disposition des organisations humanitaires pour leur permettre d’atteindre des zones qui leur étaient auparavant inaccessibles.

Ce service leur permet de gagner du temps puisqu’elles sont déchargées de la question du transport de l’aide humanitaire. Ce projet de plateforme permet en outre de mutualiser des dépenses et donc de faire des économies. Nos partenaires peuvent consacrer davantage de moyens à l’assistance des populations les plus affectées par la crise centrafricaine.

 


La plateforme logistique de Handicap International en République centrafricaine est mise en place avec le soutien du Fonds central d'intervention d'urgence des Nations unies, du Fonds Humanitaire Commun du Bureau des Bureau de la coordination des affaires humanitaires des Nations unies, du Bureau d’Assistance aux Catastrophes Etrangères de l’Agence des États-Unis pour le développement international et du Service Aérien Humanitaire des Nations unies.

Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relations presse

Nadia Ben Said
Responsable Relations Médias
(FR/ALL/EN)

Tél : +41 22 710 93 36
n.ben-said@hi.org

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Syrie : moins de 20% des besoins humanitaires ont été financés en 2017
© Ph. Houliat / HI

Syrie : moins de 20% des besoins humanitaires ont été financés en 2017

Réunis mardi et mercredi pour la conférence de Bruxelles II, huit ONG exigent des bailleurs et des gouvernements le respect des engagements antérieurs en termes de financements humanitaires et de protection des civils.
 

Le centre de réadaptation d’une ONG partenaire de Handicap International détruit dans la Ghouta orientale
© HI

Le centre de réadaptation d’une ONG partenaire de Handicap International détruit dans la Ghouta orientale

L’escalade extrême des bombardements dans la partie orientale de la Ghouta assiégée depuis les dernières 72 heures a fait plus de 300 victimes civiles et causé des dommages très importants aux infrastructures – particulièrement aux hôpitaux, aux cliniques et aux abris où les civils ont trouvé refuge.

«J’ai compris à quel point sa vie avait changé»
© Philippa Poussereau / HI

«J’ai compris à quel point sa vie avait changé»

Ibrahim est l’un des 600’000 réfugiés rohingyas ayant fui les violences qui ont éclaté au Myanmar en août 2017. Lourdement blessé, sa vie a radicalement changé. Farhana, physiothérapeute chez HI, travaille au camp de Kutupalong au Bangladesh, l’un des plus grands camps de réfugiés du monde.