Go to main content

"Quand je trébuche, mes amis me relèvent"

Thaïlande

Malgré sa situation, Hae Tar, 9 ans, trouve qu’elle a de la chance. Elle a des amis qui acceptent son handicap et qui l’attendent quand elle avance lentement sur les chemins cahoteux du camp de réfugiés. Mais les enfants ne sont pas tous si patients.

© W. Huyghe / Handicap International

Est-ce l’étincelle dans ses yeux noirs et brillants ? Ou son rire contagieux ? On met un moment à se rendre compte que Hae Tar Gray est handicapée. Et pourtant, l’une de ses jambes est tordue vers l’extérieur. Hae Tar Gray ne peut pas s’appuyer dessus.

Marcher et monter les pentes du camp de réfugiés sont de véritables défis pour la petite fille. L’accès à sa maison est également jonché d’obstacles. Pour rejoindre sa maison sur pilotis en bambou, elle doit sauter au-dessus d’un fossé de 1,5 mètre, un réel défi sportif pour n’importe quel enfant. Mais Hae Tar y est habituée, car elle n’a jamais rien connu d’autre. Elle avait à peine un an lorsque sa famille a fui la Birmanie et s’est installée dans le camp de réfugiés.

 

> Une future enseignante

Hae Tar se contente de hausser les épaules et de sourire: "Quand je trébuche, mes amis me relèvent." La fillette a la chance d’avoir quelques amis proches qui viennent souvent la voir. Ils amènent alors des feuilles d’arbre pour jouer à la dînette. Mais Hae Tar n’a pas froid aux yeux: elle adore aussi jouer à la marelle, son jeu préféré. Et supporte avec courage la douleur qui l’accompagne.


Hae Tar et ses meilleurs amis jouent à la maison
© W. Huyghe / Handicap International

Malheureusement, tous les enfants ne réagissent pas comme ses amis. On ne la laisse pas jouer au foot et lui fait comprendre qu’elle n’y arrivera pas. Elle s’éloigne alors et joue aux osselets toute seule dans son coin. Hae Tar ne compte plus le nombre de fois où c’est arrivé. Elle est une enfant handicapée qui connaît sa place dans le camp.

Cependant, Hae Tar refuse la solitude. Pendant que les autres enfants jouent, elle prend des cours d’anglais. "Je veux devenir enseignante. Je suis déjà en troisième classe", annonce-t-elle fièrement en anglais.

 

 

Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relations presse

Nadia Ben Said
Responsable Relations Médias
(FR/ALL/EN)

Tél : +41 22 710 93 36
n.ben-said@hi.org

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Growing together: chaque enfant a le droit de jouer
© Kan / Handicap International

Growing together: chaque enfant a le droit de jouer

Jouer est un droit fondamental pour tous les enfants, y compris pour les enfants réfugiés. C'est pourquoi la Fondation IKEA soutient Growing Together, un projet conduit par Handicap International qui permet aux enfants déplacés du Bangladesh, du Pakistan et de Thaïlande de vivre une enfance comme les autres.