Go to main content
 
 

Syrie: l’utilisation de toutes les armes explosives doit cesser

Mines et autres armes
Syrie

La France a annoncé ce 23 octobre qu’elle proposera au Conseil de sécurité des Nations unies une résolution visant à mettre fin à l’utilisation de bombes barils en Syrie. Pour Handicap International, il s’agit d’une initiative importante pour la protection des civils, à condition qu’elle conduise à une reconnaissance systématique du scandale posé par l’utilisation massive, par l’ensemble des parties prenantes au conflit, d’armes explosives à large spectre en zones peuplées.

Destruction de la ville de Kobané et de la présence des restes explosifs de guerre

Destruction de la ville de Kobané et de la présence des restes explosifs de guerre | © Ph. Houliat / Handicap International

Toute résolution du Conseil de sécurité des Nations unies doit prendre en compte l’utilisation intensive de tous les autres types d’armes explosives en zone peuplée.

L’étude de Handicap International « The Use of Explosive Weapons in Syria: a Time Bomb in the Making »[1]souligne le recours intensif aux armes explosives, utilisées dans plus de 4 incidents sur 5. La vie des populations civiles en est gravement menacée : 75 % des incidents signalés ont lieu dans des zones peuplées.

Comme Handicap International l’a déjà signalé, les attaques par des bombes barils en Syrie ne sont qu’un exemple du problème plus large des souffrances causées aux civils par l’utilisation d’armes explosives. Ces bombes barils contiennent une grande quantité d’explosifs, n’ont aucune précision et ont un rayon d’impact suffisamment large pour faire de nombreuses victimes parmi les civils. En outre, elles détruisent les bâtiments et forcent les populations à fuir pour de nombreuses années. Quand elles sont utilisées en zones peuplées, leurs effets barbares sur les civils sont inacceptables.

 

Published on: 27 octobre 2015
Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relations presse

Nadia Ben Said
Responsable Relations Médias
(FR/ALL/EN)

Tél : +41 22 710 93 36
n.ben-said@hi.org

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Vers une déclaration politique contre les bombardements en zones peuplées Mines et autres armes Stop Bombing Civilians

Vers une déclaration politique contre les bombardements en zones peuplées

Le lundi 18 novembre, aux Nations unies à Genève, les délégations d’États, les militaires, les agences des Nations Unies et la société civile se sont réunies pour entamer des discussions sur une déclaration politique contre l'utilisation des armes explosives dans les zones habitées.

Inauguration symbolique du monument au Civil inconnu : un hommage aux victimes des conflits armés
@Carole Parodi / HI
Événement Mines et autres armes Stop Bombing Civilians

Inauguration symbolique du monument au Civil inconnu : un hommage aux victimes des conflits armés

Handicap International (HI) inaugurera symboliquement, le 14 novembre à Genève, un monument au Civil inconnu pour dénoncer les ravages des conflits armés sur les civils. Une performance originale de danse contemporaine clôturera la cérémonie. En parallèle, HI organise une exposition itinérante présente du 11 au 17 novembre à Genève. Cette dernière invite le public à interpeller les conseillers nationaux afin que le gouvernement suisse s’engage pro-activement dans l’élaboration d’une déclaration politique internationale pour une meilleure protection des civils lors des guerres.
 

"Vous m’aidez à redevenir forte"
© ISNA Agency / HI
Mines et autres armes Réadaptation Stop Bombing Civilians

"Vous m’aidez à redevenir forte"

Fatehia a dix ans. Elle avait l'habitude d'aller à l'école tous les jours avec sa sœur et ses amis mais, en février 2019, son école a été frappée par une attaque aérienne. Les équipes HI l'ont accompagnée à travers des séances de soutien psychosocial et lui ont également fournit une prothèse et des exercices de rééducation.