Go to main content

Antoine Caquot, responsable du projet ambulances, rentré en avril 2015

« C’était une mission très fatigante, où l’on travaillait 7/7j. Je l’ai vécue comme un défi personnel. Les équipes locales sont des personnes très courageuses, et j’ai beaucoup d’admiration pour elles ».

Antoine Caquot, responsable du projet ambulances, rentré en avril 2015

© Etienne Haerten / Handicap International

> Son témoignage en vidéo

Lien vers fiche pays Sierra Leone