Go to main content

Droits et politique du handicap

Être soigné, aller à l'école, travailler, s'exprimer, faire du sport, avoir des loisirs, etc. Pour que ces droits fondamentaux soient les droits de tous et que les plus vulnérables ne soient plus exclus de la société, Handicap International agit, dans près de 60 pays, pour en promouvoir le respect.

© Lucas Veuve | HI

© Lucas Veuve | HI

 
Sophea Cambodge Jeu

© Lucas Veuve | HI

"Tous les hommes naissent et demeurent libres et égaux en dignité et en droits"

Mais l'article 1er de la Déclaration universelle des droits de l’homme de 1948 est loin d’être une réalité pour plus d'un milliard de personnes handicapées, soit 15% de la population mondiale. 80 % des personnes handicapées vivent dans les pays en développement. Parmi les plus pauvres, une personne sur cinq vit avec un handicap. 

Les personnes handicapées ont les mêmes droits et besoins que les autres. Cependant les enfants handicapés n’ont souvent que très peu de chances d’accéder à l’école primaire; les discriminations auxquelles les personnes handicapées sont confrontées pour accéder à l’emploi condamnent nombre d’entre elles à la pauvreté. 

Ainsi, le respect de leurs droits est au cœur des préoccupations de Handicap International depuis sa création en 1982.

Être soigné, aller à l'école, travailler, s'exprimer, faire du sport, avoir des loisirs, etc. Pour que ces droits fondamentaux soient les droits de tous, Handicap International agit et milite auprès des pouvoirs politiques nationaux et internationaux.

 
Nations Unies 08 2006

© C. Dixon | HI

 
 

Témoigner et influer

L’adoption par l’Assemblée générale des Nations Unies en 2006 de la Convention internationale relative aux droits des personnes handicapées, à laquelle Handicap International a largement contribué, représente une avancée majeure. 

Dans les pays où elle intervient et avec les associations de personnes handicapées, Handicap International promeut la ratification de cette Convention et soutient sa mise en œuvre effective par les États. L’association appuie aussi l’élaboration de lois et politiques nationales qui permettent aux personnes handicapées d’accéder aux services publics.

 
 
 CBR project

© Martin Črep | HI

 

Un environnement accessible

Une des conditions de la réalisation des droits pour tous est la possibilité d’accéder aux informations, services et infrastructures dans tous les domaines. La conception d’environnements accessibles à tous est indispensable pour permettre aux personnes handicapées d’accéder, utiliser les services et participer à la vie de leur communauté. 

Handicap International agit pour que les infrastructures, les moyens de transports, d’information et de communication soient accessibles à tous, sans barrière liée au handicap.

Par exemple: en appuyant la construction de rampes d’accès, en concevant des pompes à eau manipulables par le plus grand nombre, en formant les architectes à prendre en compte les besoins du public handicapé, ou encore en facilitant l’accès à la formation en langue des signes.

 
“Makani” project, Egypte

© Elisa Fourt | HI

Soutenir les mouvements associatifs

Handicap International a pour objectif de donner les moyens aux personnes handicapées de promouvoir et de défendre leurs droits par elles-mêmes(accès aux services de santé, à l'éducation, à l'emploi, aux sports, aux loisirs, etc.).

Pour cela, elle aide les associations à se structurer et à devenir des porte-paroles légitimes des personnes handicapées. Ces actions sont indispensables pour leur permettre de participer activement à la vie de leur société, de donner leur avis et d’être entendues.

 

Pour aller plus loin

Nos drapeaux sur le pont du Mont-Blanc
(c) Basile Barbey / HI
Événement Stop Bombing Civilians

Nos drapeaux sur le pont du Mont-Blanc

Les drapeaux du pont du Mont-Blanc sont aux couleurs de Handicap International (HI) et de sa campagne de mobilisation « Stop bombing civilians ». Objectifs : appeler les Etats à reconnaitre l’ampleur du problème et s’engager à mettre fin à l’utilisation des armes explosives en zones peuplées.

Les civils, victimes des combats puis des restes explosifs
© Agence ISNA / HI
Stop Bombing Civilians

Les civils, victimes des combats puis des restes explosifs

Au Yémen, l’utilisation massive des armes explosives laissent une contamination qui, après les combats, ajoute un danger supplémentaire pour les civils.

Rwanda : 25 ans après le génocide, « les traumatismes sont toujours palpables »
© Giles Duley/HI
Événement

Rwanda : 25 ans après le génocide, « les traumatismes sont toujours palpables »

Le Rwanda entamera ce dimanche la commémoration du génocide des Tutsis, qui avait entraîné en 1994 la mort de plus de 800'000 personnes. Vingt-cinq ans plus tard, près d’une personne sur trois souffre de troubles de stress post-traumatiques. Présente depuis 1994 aux côtés des victimes, nous continuons d’accompagner les victimes directes et indirectes des violences.