Accès direct au contenu
 
 

“Elle se lève, impatiente d’aller à l’école”

Inclusion
Palestine

A Gaza, Handicap International met en place un projet d’éducation inclusive. Nermeen et sa fille Shahed bénéficient d’un soutien personnalisé et d’un accompagnement psychologique à l’école comme à la maison. 

Nermeen, et sa fille Shahed, à l’école.

Nermeen, et sa fille Shahed, à l’école. | ©Oriane van den Broeck / HI

Shahed a 13 ans, elle est handicapée. Avec sa mère, Nermeen, elle est soutenue par HI, qui permet à la jeune fille de recevoir une éducation et apporte son soutien à sa famille. 


L’éducation pour tous 

Shahed, 13 ans, est atteinte d’un handicap physique et de difficultés d’apprentissage. Sa mère, Nermeen n’avait pas l’habitude d’être impliquée dans le parcours scolaire de sa fille. Il était difficile pour elle de convaincre sa famille de la nécessité de répondre aux invitations de l’école.

« Je ne participais pas aux activités extérieures car j’avais peur de l’attitude négative de mes proches. J’évitais les situations où il aurait fallu faire face à des commentaires ou des regards accusateurs. Je devais rester à la maison. »

confie Nermeen


La perception du handicap 

Le groupe de soutien aux parents d’enfants handicapés a accompagné Nermeen.

« J’ai donné la priorité à ma fille. J’ai choisi d’être forte et avec le soutien de l’école et du groupe, j’ai réussi à convaincre ma famille. Aujourd’hui, je suis libre de participer à toutes les activités scolaires. »


Sortir les familles de leur isolement 

Le groupe permet aux parents de se confier sur leurs expériences et leurs difficultés quotidiennes. Cette initiative est un succès : les parents forment aujourd’hui un réseau de soutien qui va au-delà des séances. Les mères comme Nermeen ne se sentent plus seules :

« Quand je suis confrontée à une difficulté, je sais où aller. »


L’envie d’aller à l’école 

Les enseignants sont toujours en contact avec elle et l’informent des progrès réalisés par sa fille. Un système de correspondance entre parents et professeurs a été mis en place : un carnet sert de support aux échanges. Shehad et sa mère communiquent mieux entre elles, l’enfant est plus épanouie.

« Elle se sent à l’aise à l’école, elle est heureuse. Elle s’est fait beaucoup d’amis. Elle se lève même aux aurores, impatiente d’aller à l’école. »

Published on: 7 juin 2019
Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relations presse

Nadia Ben Said
Responsable Relations Médias
(FR/ALL/EN)

Tél : +41 22 710 93 36
n.ben-said@hi.org

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

La mannequin Nicole Atieno au Kenya : des rencontres touchantes
© Neil Thomas / HI
Inclusion Santé

La mannequin Nicole Atieno au Kenya : des rencontres touchantes

Nicole Atieno, mannequin et ambassadrice de Handicap International (HI) a visité l’un de nos programmes dans le camp de réfugiés de Kakuma au Kenya, son pays natal. Elle y a fait la rencontre de nos équipes et certains de nos bénéficiaires.

Le Covid-19 entrave l’assistance médicale à Gaza
© HI
Réadaptation Urgence

Le Covid-19 entrave l’assistance médicale à Gaza

À Gaza, le Covid-19 accroît l’isolement des personnes handicapées, car l’aide et les services sont suspendus. C’est le cas de Ihab qui a perdu l’usage de ses deux jambes en 2019 lors d’une manifestation. Les mesures de confinement compliquent son rétablissement. Il nous raconte son histoire :

La physiothérapie a changé le quotidien de mon enfant atteint de trisomie
(c) Elisa Fourt / HI
Bénéficiaires Inclusion Insertion Réadaptation Santé

La physiothérapie a changé le quotidien de mon enfant atteint de trisomie

Handicap International (HI) célèbre ce dimanche 21 mars la Journée mondiale de la trisomie 21. Nous vous invitons à découvrir l’une de nos séances de physiothérapie en Jordanie auprès de Firial