Go to main content

1 million de réfugiées Sud-Soudanais en Ouganda

Urgence

Depuis le début de la guerre civil au Soudan du Sud en 2013, l’Ouganda a été un refuge sûr pour les personnes  fuyant la guerre. Le 16 août dernier, le gouvernement ougandais et le Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) ont annoncé que le seuil des 1 million de réfugiés Sud-Soudanais en Ouganda a été atteint. Handicap International (HI) lance en septembre prochain des activités pour aider les nouveaux arrivants.

Omot Ochang_Kenya

Omot Ochang, une jeune fille souffrant d’une paralysie cérébrale, et sa mère à l’accueil d’un centre de réfugiés au Kenya, en mai 2017. | © P.Meinhardt / Handicap International

Les violences indiscriminées et la grave crise alimentaire dans le Soudan du Sud ont laissé des communautés entières sans aucune autre alternative que celle de fuir. À la fin de l'année, plus de 2,1 millions de victimes de la crise auront cherché refuge dans les pays voisins, principalement le Soudan, l'Éthiopie et l'Ouganda.

L'Ouganda est devenu le pays accueillant le plus grand nombre de réfugiés, avec un pic vertigineux des arrivées: 750.000 Sud-Soudanais ont cherché refuge en Ouganda au cours des 12 derniers mois seulement.

Avec des centaines de nouvelles arrivées chaque jour, les besoins humanitaires sont immenses. Cette crise manque toujours largement de financement.

 

HI lance des activités pour aider les nouveaux réfugiés en septembre prochain.

Dany Egreteau, responsable des interventions d'urgence à HI, explique pourquoi cette intervention, axée sur les réfugiés les plus vulnérables, est essentielle :

Les réfugiés vulnérables, dont les personnes âgées, les mères de famille seules, les personnes handicapées, les enfants isolés, etc., ont des besoins spécifiques afin de rester en sécurité et en bonne santé. Ils font face à des risques beaucoup plus élevés d'abus, de discrimination ou de refus d'accès aux services essentiels

Les activités de HI comprendront le renforcement de la sécurité alimentaire, le soutien psychologique aux réfugiés traumatisés, la formation du personnel des ONG pour mieux inclure les personnes handicapées et d'autres groupes vulnérables, le référencement des personnes nécessitant une aide humanitaire en les orientant vers les services appropriés...

 

Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relations presse

Nadia Ben Said
Responsable Relations Médias
(FR/ALL/EN)

Tél : +41 22 710 93 36
n.ben-said@hi.org

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Mossoul un an après: une ville piégée par les mines et les bombes
© Fanny Mraz / HI
Urgence

Mossoul un an après: une ville piégée par les mines et les bombes

Un an après la libération de Mossoul, 8 millions de tonnes de restes explosifs [1] piègent encore la ville. Tandis que des milliers de blessés tentent aujourd’hui de se soigner et que plus de 300 000 [2] déplacés survivent toujours dans les camps et les communautés, Mossoul, piégée par les restes explosifs de guerre, est une bombe à retardement. 

Pluies torrentielles au Bangladesh : plus de 9 000 réfugiés rohingyas affectés
© HI
Réadaptation Urgence

Pluies torrentielles au Bangladesh : plus de 9 000 réfugiés rohingyas affectés

Plus de 9 000 rohingyas sont affectés par des inondations et des glissements de terrain au Bangladesh depuis le mois de juin.  Les équipes de HI continuent de venir en aide aux populations affectées. 

Près de 300 000 réfugiés syriens bloqués aux frontières : l’accès à l’aide humanitaire est urgent
© Philippe Poulpiquet / HI
Stop Bombing Civilians Urgence

Près de 300 000 réfugiés syriens bloqués aux frontières : l’accès à l’aide humanitaire est urgent

Ces derniers jours, le nombre de Syriens ayant fui le conflit dans le sud de la Syrie a été multiplié par quatre, passant d’environ 60 000 à 272 000 civils. L’aide humanitaire aux frontières n’est pas suffisante pour répondre aux besoins des familles déplacées.