Accès direct au contenu
 
 

24 lits en soins intensifs au Soudan du sud : HI protège les plus vulnérables

Santé Urgence
Soudan du Sud

Environ 11 millions de personnes vivent au Soudan du sud, et les modèles statistiques suggèrent que le Covid-19 pourrait probablement atteindre plus de la moitié de la population. Dans ce pays qui ne dispose que de 24 lits en soins intensifs et d'un équipement médical très limité, nous nous efforçons d’endiguer la propagation du virus.

© HI

Handicap International (HI) accompagne les personnes handicapées et les personnes déplacées vulnérables au Soudan du sud depuis 2006. Craignant le pire, nos équipes ont anticipé les risques et adapté leurs activités pour prévenir la propagation du virus. Armogast Mwasi directeur du programme du Soudan du sud pour HI nous expose la situation.

Le Covid-19 exacerbe la crise humanitaire existante

« Ici, les conditions de santé et d'hygiène sont désastreuses. 56% de la population n'a pas accès aux services de soins de santé primaires. Par ailleurs, plus de 50% n'accède pas à l'eau potable et seulement 15% peut avoir accès à des latrines ; la prévention et le contrôle des infections liées aux questions sanitaires et d’hygiène est à 7%. Actuellement, 1,67 million de personnes déplacées et 279’880 personnes rapatriées vivent dans le pays. 

Même sans le Covid-19, 6 millions de personnes sont susceptibles de connaître une situation de crise ou de se retrouver en urgence alimentaire. La fermeture des points de passage frontaliers liée à la pandémie engendre une pression sur les prix déjà élevés des denrées alimentaires et fait fluctuer les taux de change, la fermeture des entreprises considérées comme non essentielles réduit les possibilités de gagner des revenus, ce qui augmente encore la vulnérabilité de ces personnes fragiles », poursuit Armogast Mwasi.

Des sessions de sensibilisation en porte-à-porte

Nos activités se poursuivent comme auparavant dans les camps de personnes déplacées, mais nous contribuons en plus à la prévention au Covid-19 en adaptant nos modalités d’interventions. La sensibilisation et l'apprentissage des gestes de barrière sont dispensés à tous nos bénéficiaires. 

"Le défi pour HI est aussi de maintenir l'accès à l’aide pour ces personnes vulnérables, malgré les restrictions de mouvements, afin de répondre à leurs besoins fondamentaux et éviter qu'elles ne soient encore plus vulnérables. Nous devons leur garantir l'accès à la nourriture, aux produits d'hygiène et aux services de santé, autant que possible" souligne Armogast Mwasi.

Le message est le suivant : "Ne laissez personne derrière ! »

"Ne laissez personne derrière ! Les personnes handicapées courent un risque élevé de tomber malades pendant la pandémie parce qu’elles ne reçoivent pas toujours les informations nécessaires pour se protéger. Elles peuvent ignorer où et comment accéder aux services et au soutien dont elles ont besoin. Partagez toutes les informations que vous recevez avec elles afin qu'elles soient bien informées". Ce message est l’un de nos mots-clés.

Nos équipes ont formé des agents communautaires sur le Covid-19 : son mode de transmission, les signes et symptômes et les mesures de précaution. Ils ont également appris à faire passer les bons messages concernant la protection des personnes handicapées et le fait qu’elles et leurs aidants doivent pouvoir bénéficier d'un accès égal aux soins de santé et aux services d'aide.

Atteindre le plus grand nombre de personnes possible

Afin de sensibiliser efficacement les gens face au Covid-19 et d'atteindre le plus grand nombre avec des messages pour « Rester en bonne santé », nous avons fait appel aux médias et sponsorisé une émission de radio qui a permis de toucher environ 280’000 personnes.

En parallèle, nous assurons la coordination avec les autorités nationales et les acteurs humanitaires qui travaillent sur la communication des risques liés au Covid-19, l'engagement communautaire, la prévention et le contrôle des infections et la gestion des cas. Nous sommes également le chef de file pour la coordination de la ligne d'assistance téléphonique nationale Covid-19 sur la santé mentale et le soutien psychosocial, et pour le groupe de travail sur le handicap.

 

Vous aussi aidez les plus fragiles ! 
 

Published on: 14 mai 2020
Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relations presse

Nadia Ben Said
Responsable Relations Médias
(FR/ALL/EN)

Tél : +41 22 710 93 36
n.ben-said@hi.org

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Haïti 11 ans après le séisme : notre action au service des plus vulnérables
© Nadia Todres/HI
Mobilisation Santé

Haïti 11 ans après le séisme : notre action au service des plus vulnérables

Après le tremblement de terre qui avait frappé Haïti le 12 janvier 2010, nous avions déployé l’une des plus vastes interventions d’urgence de notre histoire. Aujourd’hui, nous poursuivons nos actions auprès des plus vulnérables.

Covid-19 au Rwanda : Handicap International propose des séances de réadaptation « en ligne »
© HI
Réadaptation Santé Urgence

Covid-19 au Rwanda : Handicap International propose des séances de réadaptation « en ligne »

Dans le contexte de l’épidémie Covid-19 qui touche aussi le Rwanda, nous avons innové en mettant en place depuis mars 2020 une plateforme virtuelle pour permettre aux patients de suivre des séances de physiothérapie à distance.

Les femmes handicapées sont près de dix fois plus exposées aux violences sexuelles
© John Wessels/HI
Droit Prévention Santé

Les femmes handicapées sont près de dix fois plus exposées aux violences sexuelles

Ce 25 novembre, Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes, Handicap International (HI) rappelle que plus d’une femme sur trois est exposée à des actes de violences (OMS, 2020). Les femmes handicapées sont encore plus vulnérables face à ces risques. Depuis 25 ans, nous menons des projets dans de nombreux pays afin de prévenir les actes de violence et d’assurer un soutien médical et psychologique auprès des victimes.