Goto main content
 
 

6 ans aux côtés de Say Noy

Inclusion Insertion Réadaptation
Cambodge

En 2014, Say Noy arrive au centre de réhabilitation de Kampong Cham, au Cambodge. Déterminée à se remettre sur pied, la petite fille retrouve peu à peu le sourire. Avec notre aide, elle a appris à marcher à nouveau.

| © Lucas Veuve / HI

Say Noy avait à peine trois ans lorsque sa vie a été bouleversée. Elle a été gravement blessée dans un accident de voiture, écrasant son pied. Les médecins ont tout essayé pour sauver sa jambe, mais une infection s'est développée et seule une amputation a pu lui sauver la vie. 

Dans un pays où les soins de santé sont médiocres, il était particulièrement difficile pour ses parents de trouver des spécialistes appropriés. Avec peu de revenus, comment les parents de Say Noy pourraient payer pour son opération et sa rééducation ?
Nous gérons un centre de réhabilitation à Kampong Cham depuis 2012, où tous les patients sont soignés gratuitement. Say Noy nous rend visite depuis six ans maintenant. Nos techniciens ont pu lui fabriquer une prothèse sur mesure. Comme tous les enfants du centre, elle a bénéficié de nombreuses séances de physiothérapie et peut marcher à nouveau.

Une nouvelle prothèse tous les six mois

Comme Say Noy grandit, sa prothèse doit être remplacée tous les six mois. En plus de nouvelles prothèses, elle a également besoin d'un soutien thérapeutique. Elle vient régulièrement au centre de réhabilitation, où l'un de nos physiothérapeutes examine le moignon et fait des exercices avec la jeune fille.

Les prothèses et la réhabilitation permettent à Say Noy d'aller à l'école et de continuer à jouer avec ses amis - afin qu'elle puisse vivre une vie comme tous les autres enfants autour d'elle.

Tout cela est possible grâce à votre aide !

Published on : 19 January 2021

Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relations presse

Nadia Ben Said
Responsable Relations Médias
(FR/ALL/EN)

Tél : +41 22 710 93 36
n.ben-said@hi.org

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Aider où les besoins sont les plus importants
© HI
Réadaptation Urgence

Aider où les besoins sont les plus importants

Dans toute l'Ukraine, nous soutenons les personnes déplacées et les hôpitaux où les besoins sont les plus importants. La prise en charge des victimes d'incendie et des blessés amputés devient chaque jour plus difficile. Nous remarquons que de plus en plus de bénévoles, dont des étudiants, s'occupent des blessés. En outre, la situation des personnes âgées ou handicapées se dégrade dramatiquement, surtout dans l'est de l'Ukraine.

Les droits des personnes handicapées sont négligés dans la coopération internationale de la Suisse, selon le Comité de l'ONU
© CBM / argum / Einberger
Inclusion

Les droits des personnes handicapées sont négligés dans la coopération internationale de la Suisse, selon le Comité de l'ONU

La mise en œuvre par la Suisse de la Convention de l'ONU relative aux droits des personnes handicapées, tant au niveau national qu'international, a été examinée par le comité compétent de l'ONU à la mi-mars. Il a conclu que la coopération au développement et l'aide humanitaire du gouvernement ne prennent pas en compte les personnes handicapées. Les recommandations du Comité vont dans le sens des recommandations adressées depuis longtemps au gouvernement fédéral par la Coalition suisse pour les droits des personnes handicapées dans la coopération internationale.

Un anniversaire lourd de conséquences
© Abdul.Patient / HI
Inclusion Insertion Réadaptation Santé

Un anniversaire lourd de conséquences

Amputée suite à une piqûre ou une morsure d’animal, Saisa espère bientôt pouvoir courir à nouveau avec ses amis. Nous l’accompagnons pour lui permettre de remarcher et de retourner à l’école.