Accès direct au contenu
 
 

Après 2 ans de tests de drones, nous disons au revoir au Tchad

Mines et autres armes
International Tchad

En mars dernier, nous avons terminé nos expérimentations de drones, démarrées il y a 2 ans dans le Nord du Tchad avec nos partenaires Mobility Robotics et FlyingLabs Côte d'Ivoire.

Notre organisation et son partenaire Mobility Robotics effectuent des tests de drones lors d'opérations de déminage dans le nord du Tchad.

Notre organisation et son partenaire Mobility Robotics effectuent des tests de drones lors d'opérations de déminage dans le nord du Tchad. | © John Fardoulis / HI

Pour la première fois dans l'histoire du déminage humanitaire, des vols de drones ont été effectués en conditions réelles, conjointement à des opérations de déminage.

Pendant deux ans, nous avons testé des drones pour cartographier et inspecter des zones dangereuses. Nous avons capturé des photos et des vidéos à distance pour aider les démineurs à vérifier des endroits inaccessibles et à identifier les dangers à la surface. Nous avons créé des cartes haute résolution pour étudier les signes de contamination tels que les cratères ou les traces d'accidents de mines antipersonnel impliquant des animaux ou des véhicules.

Nous avons réalisé une première mondiale en utilisant un capteur thermique embarqué sur un petit drone pour localiser les mines antipersonnel et antivéhicules enterrées dans des champs de mines dans le désert.

Tout au long de ces deux ans d’expérience, les distances, les dangers de la route, la chaleur extrême (jusqu'à 51°C), les tempêtes de sable, les difficultés liées à la nourriture et à l'eau, les scorpions, la présence des mines et des engins explosifs ont fait partie des défis quotidiens de nos équipes.

En deux ans :

  • Nous avons mené plus de 100 missions de drones dans 65 endroits.
  • Les déplacements vers les zones dangereuses depuis la base ont duré entre 30 minutes et 1,5 jour.
  • Plus de 35 polygones et 30 km linéaires de champs de mines ont été cartographiés.
  • Plus de 2500 mines ont été localisées à l'aide du capteur thermique.
  • Nous avons passé des dizaines de nuits dans le désert sous les étoiles.
  • 6 démineurs tchadiens ont été formés à l'utilisation de petits drones.


Nous tenons à remercier les donateurs, la Direction générale du développement belge et l'Union européenne, ainsi que le personnel du Haut-Commissariat national de déminage au Tchad pour avoir rendu possible ce projet innovant.

Published on: 24 juin 2021
Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relations presse

Nadia Ben Said
Responsable Relations Médias
(FR/ALL/EN)

Tél : +41 22 710 93 36
n.ben-said@hi.org

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Portrait d'Imran, en Afghanistan Mines et autres armes Réadaptation

Portrait d'Imran, en Afghanistan

"Je jouais avec mes amis, j'ai vu quelque chose par terre. Je l'ai touché. Ça explosé." HI lui a fourni deux prothèses et des soins en réadaptation pour s'adapter à ses nouvelles jambes.

Joe Biden adopte une nouvelle politique sur les mines antipersonnel drastiquement contraignante
Basile Barbey / HI
Mines et autres armes Prévention Stop Bombing Civilians

Joe Biden adopte une nouvelle politique sur les mines antipersonnel drastiquement contraignante

L'administration Biden a annoncé l’adoption d’une nouvelle politique sur les mines antipersonnel drastiquement contraignante, interdisant au Département de la Défense de développer, d'utiliser ou de transférer des mines antipersonnel. En vertu de cette nouvelle politique, les États-Unis détruiront également tous leurs stocks de mines. Handicap International salue l’initiative américaine, qui annule la décision prise par le président Donald Trump en 2020 d’autoriser l’utilisation de mines. L’association appelle néanmoins les Etats-Unis à rejoindre le Traité d’Ottawa interdisant ces armes, et adopté par 164 Etats. 

Sénégal : nouvelles opérations de déminage en Casamance
© J-J. Bernard / HI
Mines et autres armes

Sénégal : nouvelles opérations de déminage en Casamance

Handicap International démarre de nouvelles opérations de déminage qui permettront aux populations d’utiliser à nouveau des centres médicaux, des écoles et des villages. Une formidable relance pour l’économie et le développement.