Go to main content
 
 

Tchad

Le Tchad compte presque 16 millions d’habitants, dont la moitié vivent sous le seuil de pauvreté, selon la Banque mondiale. Compte tenu de la corrélation établie entre pauvreté et handicap, les personnes handicapées, incluant les victimes de restes explosifs de guerre (REG), sont surreprésentées dans les groupes des plus vulnérables. Des milliers de personnes y vivent sous la menace directe des mines et des restes explosifs de guerre, héritages de conflits successifs.

HI - Groupe de parole sur l'éducation inclusive des enfants handicapés

HI - Groupe de parole sur l'éducation inclusive des enfants handicapés | © Till Mayer / HI

Actions en cours

HI met en œuvre des interventions de réponses d’urgence et des projets de développement, en s’appuyant sur ses cœurs de métiers : l’action contre les mines, l’assistance aux personnes handicapées, l’inclusion, la réadaptation physique, l’éducation inclusive. HI cherche des solutions innovantes et pérennes pour mieux répondre aux besoins réels et pour soutenir pour le développement socio-économique des plus vulnérables. Par exemple, dans le Nord du pays, HI mène un projet d’envergure de déminage et de développement économique (projet PRODECO) en consortium avec Mine Advisory Group (MAG), le Secours catholique et développement (SECADEV) et la Fondation Suisse pour le Déminage (FSD).

Avec le projet ODYSSEE 2025, HI poursuit également sa stratégie d’innovation dans le domaine du déminage grâce à l’utilisation de drones, de tablettes électroniques et de nouvelles technologies pour être plus réactif et pertinent dans le déploiement des interventions de réduction des violences armées.

Depuis le début de l’épidémie de Covid-19 en 2020, HI intervient auprès des populations vulnérables et a adapté ses programmes dans plus de 45 pays.

This widget will be displayed in the country page only

Paroles du terrain

Déminer avec un drone : une révolution dans le monde du déminage
© John Fardoulis / HI
Mines et autres armes

Déminer avec un drone : une révolution dans le monde du déminage

À Faya-Largeau, dans le nord du Tchad, Handicap International (HI) lance l’expérimentation de drones pour repérer la présence des mines et avoir une vision très précise du terrain : une révolution dans le monde du déminage.

Restes explosifs : la protection de la population passe par l’éducation aux risques
© Benoit Almeras / HI
Mines et autres armes Prévention

Restes explosifs : la protection de la population passe par l’éducation aux risques

De nombreux restes explosifs de guerre, hérités de dizaines d'années de conflits armés, polluent encore la région du Lac Tchad. Handicap International (HI) protège la population de ces restes explosifs grâce au marquage des zones dangereuses et à des séances d’éducation aux risques.

Encourager le développement du Tchad
© Benoit Almeras / Handicap International
Mines et autres armes

Encourager le développement du Tchad

Handicap International lance au Tchad un vaste programme de développement visant à déminer des terres contaminées, à mettre en place un système de protection sociale et à stimuler l’activité économique dans les régions du Nord (Borkou, Ennedi, Tibesti) et la région du Lac Tchad. D’une durée de 4 ans, ce projet est le plus gros budget humanitaire - 23 millions d’euros -  jamais géré par l’association. Thomas Hugonnier, responsable de l’Action mines pour Handicap International, nous en donne les clés.

Aidez-les
concrètement

Situation du pays

Carte des interventions de HI au Tchad

Essentiellement rural, le Tchad est classé parmi les 10 pays les plus pauvres en termes de développement humain. Depuis le dernier scrutin présidentiel de 2016 et la chute des cours du pétrole en 2014, le pays est plongé dans une profonde récession.

Le pays est affecté par différentes crises humanitaires depuis l’année 2003. Ces crises sont liées aux mouvements majeurs de population dans des zones frontalières, notamment les réfugiés du Soudan à l’est, les réfugiés et les retournés de la République Centrafricaine au sud et plus récemment les réfugiés Nigérians et les personnes déplacées en interne dans la Province du Lac à l’ouest du pays. Dans la région du Lac, l’instabilité persiste suite à la présence de Boko Haram. En 2020, le gouvernement a mené l’opération militaire « Colère de Bohoma » pour tenter d’éradiquer la présence de Boko Haram dans la zone. Les attaques du groupe armé se poursuivent malgré tout (kidnappings, meurtres, vols, incendies, etc.) et l’insécurité est croissante.

Nombre de personnels de HI : 160

Date d’ouverture du programme : 2014

Nos actions
pays
par pays