Go to main content
 
 

Bombardement d’un hôpital MSF au Nord de la Syrie

Urgence
Syrie

Un hôpital soutenu par l’organisation humanitaire Médecins sans Frontières (MSF) a été touché par un raid aérien, faisant 7 morts et des dizaines de blessés, ce lundi 15 février à Marat al-Numan, à 280 km au nord de Damas.

Anne Héry, Directrice du plaidoyer et des relations institutionnelles à Handicap International:

"Il s’agit d’une violation grave du Droit international humanitaire. Ce nouveau bombardement touchant un hôpital témoigne d’un mépris absolu pour la vie des civils. Handicap International demande à ce que toute la lumière soit faite sur ces attaques et appelle une nouvelle fois l’ensemble des parties au conflit en Syrie à cesser immédiatement tout bombardement contre les civils. Nous exprimons notre entier soutien aux équipes de Médecins sans frontières."

Il y a dix jours, un établissement géré par MSF avait déjà été visé par des bombardements, à Tafas, dans le sud du pays, faisant trois morts. Un total de 13 centres de santé ou hôpitaux en Syrie ont été touchés par des attaques depuis le début de l’année, indique Médecins sans Frontières.

Published on: 16 février 2016
Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relations presse

Nadia Ben Said
Responsable Relations Médias
(FR/ALL/EN)

Tél : +41 22 710 93 36
n.ben-said@hi.org

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

10 juillet : anniversaire de la bataille de Mossoul L’ouest de la ville toujours contaminé par des restes explosifs de guerre
© E. Fourt/HI
Mines et autres armes Urgence

10 juillet : anniversaire de la bataille de Mossoul L’ouest de la ville toujours contaminé par des restes explosifs de guerre

Deux ans après la reprise de Mossoul par les forces armées irakiennes, le 10 juillet 2017, l’ouest de la ville est laissé à l’abandon, détruit et contaminé par des milliers de restes explosifs de guerre. 500'000 personnes sont toujours déplacées dans les camps et la vie de milliers de blessés est encore suspendue à des soins adaptés à leurs besoins.

Le Conseil de sécurité des Nations unies reconnaît les droits des personnes handicapées dans les conflits armés
© Martin Crep / HI
Droit Insertion Urgence

Le Conseil de sécurité des Nations unies reconnaît les droits des personnes handicapées dans les conflits armés

Pour la première fois, le Conseil de sécurité des Nations unies a adopté, le 20 juin 2019, une résolution sur les personnes handicapées dans les conflits armés. Il s'agit d'une amélioration historique pour les personnes handicapées, particulièrement exposées lors des crises et souvent négligées dans l'aide humanitaire.

HI apporte un soutien psychologique aux migrants vénézuéliens en Colombie
© HI
Urgence

HI apporte un soutien psychologique aux migrants vénézuéliens en Colombie

La Colombie accueille plus d’un million de migrants vénézuéliens. HI apporte une aide d’urgence à ces populations vulnérables.