Go to main content
 
 

Bombardement d’un hôpital MSF au Nord de la Syrie

Urgence
Syrie

Un hôpital soutenu par l’organisation humanitaire Médecins sans Frontières (MSF) a été touché par un raid aérien, faisant 7 morts et des dizaines de blessés, ce lundi 15 février à Marat al-Numan, à 280 km au nord de Damas.

Anne Héry, Directrice du plaidoyer et des relations institutionnelles à Handicap International:

"Il s’agit d’une violation grave du Droit international humanitaire. Ce nouveau bombardement touchant un hôpital témoigne d’un mépris absolu pour la vie des civils. Handicap International demande à ce que toute la lumière soit faite sur ces attaques et appelle une nouvelle fois l’ensemble des parties au conflit en Syrie à cesser immédiatement tout bombardement contre les civils. Nous exprimons notre entier soutien aux équipes de Médecins sans frontières."

Il y a dix jours, un établissement géré par MSF avait déjà été visé par des bombardements, à Tafas, dans le sud du pays, faisant trois morts. Un total de 13 centres de santé ou hôpitaux en Syrie ont été touchés par des attaques depuis le début de l’année, indique Médecins sans Frontières.

Published on: 16 février 2016
Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relations presse

Nadia Ben Said
Responsable Relations Médias
(FR/ALL/EN)

Tél : +41 22 710 93 36
n.ben-said@hi.org

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Le changement climatique : une menace majeure pour les plus vulnérables
© Jéthro-Claudel Pierre Jeanty/HI
Urgence

Le changement climatique : une menace majeure pour les plus vulnérables

Depuis 15 ans, Handicap International (HI) œuvre dans le monde entier pour aider les populations à se préparer aux catastrophes naturelles. Ainsi, nous avons pu constater par nous-mêmes l’impact de l’augmentation des événements météorologiques extrêmes liés au changement climatique sur les plus vulnérables, en particulier les personnes en situation de handicap.

15 ONG internationales pour le Yémen : un an après l’accord de Stockholm, Hodeidah reste un endroit dangereux pour les civils
© ISNA Agency / HI
Stop Bombing Civilians Urgence

15 ONG internationales pour le Yémen : un an après l’accord de Stockholm, Hodeidah reste un endroit dangereux pour les civils

En 2019 un quart des pertes civiles au Yémen ont été recensées dans le gouvernorat d’Hodeidah. Malgré un cessez-le-feu dans la ville portuaire se trouvant au cœur de l'Accord de Stockholm en 2018, Hodeidah est l’endroit ayant connu le plus de victimes civiles depuis un an avec 799 morts. Un grand nombre de déplacés sont également issus de cette région. En effet, les familles sont toujours obligées de fuir pour sauver leur vie. 

Des séances de réadaptation pour les victimes du séisme au Pakistan
© Muhammad Reza/ANADOLU AGENCY/AFP PHOTO
Urgence

Des séances de réadaptation pour les victimes du séisme au Pakistan

HI vient en aide aux victimes du séisme qui a frappé le Pakistan le 24 septembre dernier, a blessé 900 personnes et tué près de 40 personnes.