Go to main content

Chetra peut retourner à l’école

Bénéficiaires Prévention Réadaptation
Cambodge

Au centre de Kampong Cham, plus de 2 000 personnes handicapées reçoivent une aide adaptée chaque année. Près de la moitié sont des enfants. Aux victimes de mines s’ajoutent celles des accidents de la circulation. Chetra, 7 ans, a été fauché par une moto. Il retrouve peu à peu son insouciance d’enfant.

Chetra

Chetra | © Phkay Proek / Handicap International

Chetra a 7 ans et vit avec sa famille dans la maison de ses grands-parents maternels, dans un petit village de la province de Kompong Cham. Lorsqu’il avait 3 ans, alors qu’il jouait tranquillement près d’un bois à côté de chez lui, le long de la route, une moto l’a fauché et lui a arraché le pied. Chetra a été directement emmené à l’hôpital pédiatrique de Phnom Penh mais sa jambe n’a pas pu être sauvée. Il a dû être amputé.

Heureusement, Chetra a pu être appareillé dans notre centre de réadaptation de Kompong Cham et recevoir une première prothèse. Il était tellement content de pouvoir retourner à l’école, de jouer comme avant avec ses amis!

Mais des complications sont survenues, une grave infection du moignon a entraîné de fortes fièvres et a mis la vie de l’enfant en danger. La personne qui le suit au centre de réadaptation est intervenue pour qu’il reçoive des soins en urgence.

Aujourd’hui, Chetra est rétabli, et il devra revenir régulièrement au centre de réadaptation pour adapter sa prothèse à sa croissance.

Chetra
© Phkay Proek / Handicap International

Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relations presse

Nadia Ben Said
Responsable Relations Médias
(FR/ALL/EN)

Tél : +41 22 710 93 36
n.ben-said@hi.org

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

«Quand je serai grand, je volerai»
© Shumon Ahmed / HI
Bénéficiaires Réadaptation

«Quand je serai grand, je volerai»

Saiful, 7 ans, vit dans le camp de réfugiés rohingyas de Kutupalong, dans le Sud du Bangladesh. L’enfant a perdu sa jambe droite à l’âge de deux ans. Avec le soutien de Handicap International, il a reçu une prothèse, et aujourd’hui, il marche et va à l’école. Son rêve : devenir pilote.

Restes explosifs : la protection de la population passe par l’éducation aux risques
© Benoit Almeras / HI
Mines et autres armes Prévention

Restes explosifs : la protection de la population passe par l’éducation aux risques

De nombreux restes explosifs de guerre, hérités de dizaines d'années de conflits armés, polluent encore la région du Lac Tchad. Handicap International (HI) protège la population de ces restes explosifs grâce au marquage des zones dangereuses et à des séances d’éducation aux risques.

Soudan du Sud: Grâce à son tricycle, Emmanuel peut se rendre à l’école tout seul
@ HI
Bénéficiaires Insertion

Soudan du Sud: Grâce à son tricycle, Emmanuel peut se rendre à l’école tout seul

Emmanuel a douze ans. Paralysé des deux jambes, il peut se rendre à l’école depuis que Handicap international (HI) lui a fourni un tricycle. Dans ce pays ravagé par les conflits, l’association aide les personnes handicapées contre les exclusions dont elles peuvent souffrir.