Go to main content

Ensemble contre les mines

Mines et autres armes

Le Centre international de déminage humanitaire de Genève vous convie à plusieurs manifestations lors de la journée internationale pour la sensibilisation au problème des mines le 4 avril 2016 à Genève.

#togetheragainstmines

#togetheragainstmines | (c) HI Suisse

Plusieurs manifestations vous seront proposées par le Centre international de déminage humanitaire de Genève, et Handicap International sera présent sur un stand pour répondre à vos questions.

Projection de documentaires

Venez découvrir et apprendre sur les thématiques de la contamination par les mines, du déminage et des victimes de mines à travers une sélection de documentaires. Suite à la projection, un de nos experts expliquera les différents types de mines et de munitions. Durée: env. 60 min / séance

12h – 18h      Séance toutes les heures

19h – 20h      Projection spéciale du documentaire « Nettoyeurs de Guerre » sur le travail de la fondation suisse DIGGER

Maison de la paix
Auditorium A2 | Chemin Eugène-Rigot | Pétale 2 |1202 Genève |
transports publics : tram 15, arrêts Maison de la paix ou Sismondi

Démonstration d’une opération de déminage et d’un chien détecteur de mines

A côté de la Broken Chair, symbole de HANDICAP INTERNATIONAL contre les armes explosives, assistez à une opération de déminage* par un expert utilisant un détecteur métallique. Un chien détecteur de mines vous montrera également comment il facilite le travail de détection des mines*. Le chien est équipé d’un harnais novateur avec caméra et GPS, développé par le GICHD et la fondation DIGGER avec la contribution de la fondation MONDE SANS MINES.

10h – 18h      Démonstrations toutes les demi-heures

Place des Nations
1202 Genève | transports publics: tram 15, arrêt Nations

* toutes les mines et munitions utilisées pour les démonstrations et expositions sont inertes ou factices.

Stand Handicap International

Nous vous retrouvons Place des Nations, à côté de la Broken Chair, symbole de notre lutte contre les armes explosives.

10h – 18h      Sensibilisation sur le déminage et information sur nos actions.

Place des Nations
1202 Genève | transports publics: tram 15, arrêt Nations

Réseaux sociaux: participez à la campagne Ensemble contre les mines  en utilisant #togetheragainstmines et en postant une photo avec le logo de la campagne sur Twitter ou Facebook!
Published on: 30 mars 2016
Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relations presse

Nadia Ben Said
Responsable Relations Médias
(FR/ALL/EN)

Tél : +41 22 710 93 36
n.ben-said@hi.org

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Les démineurs de HI de retour en Casamance, au Sénégal
© HI
Mines et autres armes

Les démineurs de HI de retour en Casamance, au Sénégal

De nombreux restes explosifs continuent de mettre en danger les populations qui vivent dans cette région du sud du Sénégal et de dissuader les nombreux déplacés internes qui pourraient y revenir.  

4 avril 2019 : Journée internationale pour la sensibilisation au problème des mines et l’assistance à la lutte contre les mines
© J. M. Vargas/HI
Événement Mines et autres armes

4 avril 2019 : Journée internationale pour la sensibilisation au problème des mines et l’assistance à la lutte contre les mines

A l’occasion de la Journée mondiale de lutte contre les mines, nous nous alarmons des nouvelles contaminations dues, lors de conflits actuels ou récents, à l’utilisation massive d’armes explosives dont celle, croissante, des mines artisanales.

4e anniversaire du conflit au Yémen :  HI dénonce une guerre conduite à l’aveugle, dévastatrice pour la population
© ISNA Agency / HI
Mines et autres armes

4e anniversaire du conflit au Yémen : HI dénonce une guerre conduite à l’aveugle, dévastatrice pour la population

A l’occasion des 4 ans de la guerre au Yémen, nous dénonçons l’usage indiscriminé des armes explosives et leurs effets dévastateurs sur la population. Elle condamne les bombardements massifs en zones peuplées et le retour inédit des mines antipersonnel, armes interdites par le Traité d’Ottawa depuis 1999. L’organisation souligne également les besoins spécifiques en rééducation d’urgence, complément indispensable à la chirurgie de guerre, ainsi que ceux en soutien psychologique pour la population traumatisée par 4 ans de violences armées.