Go to main content
 
 

GAZA : Des soins en réadaptation urgents pour éviter des handicaps

Urgence
Palestine

Près de 3 000 ont été blessées lors des manifestations des 14 et 15 mai dernier à la frontière entre Gaza et Israël. Les services médicaux à Gaza sont débordés par l’afflux massif et soudain de blessés. HI met en place des services de réadaptation pour éviter aux patients des handicaps et leur permettre de conserver ou de retrouver leur mobilité. 

Un enfant de 11 ans blessé lors d’une manifestation à Gaza le 12 mai dernier.

Un enfant de 11 ans blessé lors d’une manifestation à Gaza le 12 mai dernier. | © Ali Jadallah / Anadolu Agency / AFP

En tout, près de 12 000 personnes ont été blessées- dont plus de 3 500 par balles – depuis le début des manifestations en mars dernier. L’Organisation mondiale de la santé (OMS) estime que 11% (1) des blessés depuis le début des manifestations risquent de développer un handicap permanent, soit plus de 1 000 personnes.

Les hôpitaux étant débordés, les patients doivent en sortir très rapidement, ce qui ne permet pas d’assurer le suivi post-opératoire nécessaire. Un patient risque alors de développer des infections et des complications qui peuvent entrainer des séquelles invalidantes et causer un handicap permanent.

Pour faire face à l’urgence, HI et ses partenaires locaux mettent en place 10 équipes mobiles composées de professionnels de la réadaptation, des psychologies et des travailleurs sociaux.  Elles auront pour mission d’assurer les soins en réadaptation et soutien psychosocial des blessés et de leurs familles. 

Apportez-leur votre aide en faisant un don


(1) http://healthclusteropt.org/pages/3/situation-reports

Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relations presse

Nadia Ben Said
Responsable Relations Médias
(FR/ALL/EN)

Tél : +41 22 710 93 36
n.ben-said@hi.org

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

L'aide humanitaire : une histoire de compassion
© Gilles Lordet / HI
Réadaptation Urgence

L'aide humanitaire : une histoire de compassion

Tichaona Mashodo dirige l'équipe mobile de HI au Soudan du Sud. Il revient sur ses dix années d'engagement humanitaire.

10 juillet : anniversaire de la bataille de Mossoul L’ouest de la ville toujours contaminé par des restes explosifs de guerre
© E. Fourt/HI
Mines et autres armes Urgence

10 juillet : anniversaire de la bataille de Mossoul L’ouest de la ville toujours contaminé par des restes explosifs de guerre

Deux ans après la reprise de Mossoul par les forces armées irakiennes, le 10 juillet 2017, l’ouest de la ville est laissé à l’abandon, détruit et contaminé par des milliers de restes explosifs de guerre. 500'000 personnes sont toujours déplacées dans les camps et la vie de milliers de blessés est encore suspendue à des soins adaptés à leurs besoins.

Le Conseil de sécurité des Nations unies reconnaît les droits des personnes handicapées dans les conflits armés
© Martin Crep / HI
Droit Insertion Urgence

Le Conseil de sécurité des Nations unies reconnaît les droits des personnes handicapées dans les conflits armés

Pour la première fois, le Conseil de sécurité des Nations unies a adopté, le 20 juin 2019, une résolution sur les personnes handicapées dans les conflits armés. Il s'agit d'une amélioration historique pour les personnes handicapées, particulièrement exposées lors des crises et souvent négligées dans l'aide humanitaire.