Go to main content

Handicap International s’associe à la Chaine du Bonheur pour aider les jeunes en rupture

Cette année encore, Handicap International est partenaire de la Chaine du Bonheur et de la SRF pour la collecte annuelle «Jeder Rappen zählt» (Chaque centime compte). Elle a lieu du 10 au 16 décembre sur la Place Fédérale à Berne. Les dons récoltés permettront de financer des projets concrets en faveur des jeunes en rupture en Suisse comme à l’étranger.

Jeder Rappen zählt 2015

Jeder Rappen zählt 2015 | (c) Jeder Rappen zählt

Ce soutien a pour objectif de permettre à des adolescents et des jeunes adultes en difficulté une réinsertion durable dans la vie professionnelle par le biais de formations et d’accompagnements individuels. Il s’agit de jeunes de 15 à 25 ans qui ont interrompu leur scolarité ou leur formation et ne parviennent pas, sans un programme adapté, à trouver leur voie. A l’étranger, il s’agit de jeunes se trouvant livrés à eux-mêmes ou exploités à la suite d’un conflit ou d’une catastrophe naturelle.

> Emissions spéciales dans toute la Suisse

A Berne, sur la Place Fédérale, des émissions spéciales sont diffusées en direct sur la radio suisse-alémanique SRF3 depuis un studio de verre, tous les jours du 10 au 16 décembre. Des concerts sont prévus chaque soir et des alpinistes se succéderont le week-end sur un mur de grimpe symbolisant la réussite personnelle par la persévérance et la collaboration. La chaîne de télévision SRF zwei diffusera quant à elle des reportages sur les jeunes en Suisse et en Colombie.

En Suisse romande, le lundi 14 décembre de 22h à minuit sur RTS La Première, une table ronde animée par Jean-Marc Richard permettra à des jeunes en réinsertion et aux spécialistes de la question de s’exprimer et répondre aux questions des auditeurs en direct. Mardi 15 décembre, une journée de collecte aura lieu de 8h à 20h sur RTS La Première et Option Musique. Les auditeurs d’Option Musique auront la possibilité de choisir un morceau en échange d’un don en appelant le 0800 87 07 07.

Au Tessin enfin, du 7 au 15 décembre, la RSI consacrera en direct des reportages et des émissions à cette thématique. L’opération se terminera également par une journée de collecte le 15 décembre.

Les dons peuvent être versés en tout temps sur le site www.bonheur.ch, sur le compte postal 10-15000-6 ou via l’application Paymit.

Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relations presse

Nadia Ben Said
Responsable Relations Médias
(FR/ALL/EN)

Tél : +41 22 710 93 36
n.ben-said@hi.org

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Six idées reçues sur les bombardements des civils
PH. Houliat | HI

Six idées reçues sur les bombardements des civils

Dommages collatéraux, frappes chirurgicales, guerres sales… Une fatalité lors des conflits ? Découvrez aussi pourquoi il est urgent de mettre fin à cette pratique intolérable.

4 avril : Journée internationale de lutte contre les mines

4 avril : Journée internationale de lutte contre les mines

A l’occasion de la Journée internationale de lutte contre les mines, HI s’alarme de l’augmentation effrayante du nombre de civils victimes des armes explosives : 32 008 civils ont été tués ou blessés par des armes explosives en 2016 (sur un total de 45 624 victimes), selon Action on Armed Violence (AOAV). Le bilan s’annonce encore plus lourd pour 2017, sachant que les civils représentent 90 % des victimes des armes explosives quand elles ont utilisées en zones peuplées. 

Suite à la mort d’un employé d’une organisation partenaire, Handicap International condamne les bombardements continus
© Amer Almohibany / AFP PHOTO

Suite à la mort d’un employé d’une organisation partenaire, Handicap International condamne les bombardements continus

7 ans de conflit syrien - Un employé d'une organisation syrienne avec laquelle Handicap International (HI) est associée a été tué mercredi 3 mars. Mustafa, sa femme et leurs deux enfants - âgés de moins de 8 ans - ont été tués par des bombardements à Hamouriyeh, dans la Ghouta orientale. À l'heure du septième anniversaire du conflit syrien, HI condamne une fois de plus les bombardements en zones peuplées et appelle toutes les parties au conflit à protéger les civils.