Accès direct au contenu
 
 

HI aide plus de 85'000 réfugiés rohingyas au Bangladesh

Réadaptation Urgence
Bangladesh

Deux ans après l’arrivée massive des réfugiés rohingyas au Bangladesh, HI mène toujours des activités d’urgence dans le pays. 

Deux ans après l’arrivée massive des réfugiés rohingyas au Bangladesh, HI mène toujours des activités d’urgence dans le pays.

Deux ans après l’arrivée massive des réfugiés rohingyas au Bangladesh, HI mène toujours des activités d’urgence dans le pays. | © Abir Abdullah / HI

Plus de 910'000 Rohingyas ont fui la répression militaire qui sévit au Myanmar pour se réfugier dans le district de Cox Bazar, au Bangladesh. En comptant les communautés hôtes devenues également vulnérables, plus d’1,3 million de personnes ont aujourd’hui besoin d’aide humanitaire. HI, qui travaille dans les camps de réfugiés rohingyas depuis 2007, a été une des cinq ONG présente à répondre à l’arrivée massive des réfugiés en août 2017. Depuis 2017, l’association est venue en aide à plus de 85'000 personnes dans 19 camps de réfugiés, dont ceux de Kutupalong, Balukhali, Unchiprang et Nayapara.

Activités d’urgence

Depuis 2017, HI a mené des séances de réadaptation auprès de plus de 13'000 personnes blessées, à mobilité réduite ou handicapée, distribué 1'800 béquilles, déambulateurs, etc., et apporté un soutien psychologique à plus de 9'100 personnes blessées, handicapées ou fragilisées. HI a aussi organisé des activités ludiques pour les enfants dans les camps. De plus, l’association a distribué 1'000 kits d’hygiène à des familles, contenant des ustensiles de cuisine, des couvertures, et des rations alimentaires. Enfin, deux plateformes logistiques ont été mises en place, soutenues par une flotte de 15 camions, afin de permettre le stockage et l’acheminement du matériel humanitaire.

Des besoins toujours énormes

Deux ans plus tard, les réfugiés rohingyas restent toujours très dépendants de l’aide humanitaire, et leur avenir est incertain. « De nombreux réfugiés rohingyas ont un handicap ou sont dans une situation médicale critique. Ces personnes particulièrement fragiles ont une mobilité réduite, vivent dans un environnement qui n’est pas adapté (pas de rampe, etc.), et sont isolés socialement, ce qui les exposent encore davantage aux risques de violences, d’abus et d’exploitation. Notre priorité est de permettre à tous d’avoir accès aux services de base et spécifiques (soins de santé, réadaptation, soutien psychologique, etc.) », explique Jean-Loup Gouot, directeur de HI au Bangladesh.

Grâce au soutien de HI…

  • Plus de 13'000 personnes ont suivi des séances de réadaptation
  • Plus de 9'100 personnes ont bénéficié de séances de soutien psychosocial
  • 1'800 aides à la mobilité (déambulateurs, béquilles, etc.) ont été distribuées
  • 2 centres de stockage de matériel humanitaire ont été mis à disposition ainsi qu’une flotte de 15 camions acheminant du matériel humanitaire de HI et d’autres organisations
  • 1'000 kit d’hygiène (plus de 4000 bénéficiaires), 12'700 rations alimentaires (plus de 63'500 bénéficiaires) et plus de 900 kits logement ont été distribués
Published on: 28 août 2019
Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relations presse

Nadia Ben Said
Responsable Relations Médias
(FR/ALL/EN)

Tél : +41 22 710 93 36
n.ben-said@hi.org

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

6 ans aux côtés de Say Noy
| © Lucas Veuve / HI
Inclusion Insertion Réadaptation

6 ans aux côtés de Say Noy

En 2014, Say Noy arrive au centre de réhabilitation de Kampong Cham, au Cambodge. Déterminée à se remettre sur pied, la petite fille retrouve peu à peu le sourire. Avec notre aide, elle a appris à marcher à nouveau.

Aide financière par Handicap International (HI) : le nécessaire complément humanitaire
| © HI
Mobilisation Urgence

Aide financière par Handicap International (HI) : le nécessaire complément humanitaire

Donner directement du cash aux personnes ayant besoin de soutien ? Un moyen rapide et ciblé de répondre à besoins fondamentaux des personnes vulnérables. Cette forme d'aide humanitaire est vitale pour de nombreuses personnes dans les pays fragiles et a gagné en importance à la suite de la crise de Corona. C’est pourquoi nous développons des aides financières comme modalité d’aide humanitaire.

Nirmala et Khendo font leurs premiers pas ensemble
© Prasiit Sthapit/HI - 2018
Inclusion Insertion Réadaptation

Nirmala et Khendo font leurs premiers pas ensemble

Le 25 avril 2015, un violent tremblement de terre secoue le Népal. A des centaines de kilomètres l’une de l’autre, Nirmala et Khendo sont ensevelies sous les décombres. Elles sont emmenées à l’hôpital et sont amputées d’une jambe. Elles s’y rencontrent, suivent de nombreuses séances de réadaptation avec nos physiothérapeutes et réapprennent à marcher. Elles sont devenues inséparables et vont à l’école ensemble.

Comme pour Nirmala et Khendo, permettez à d’autres enfants de vivre de nouvelles premières fois. Découvrez d’autres histoires.