Go to main content
 
 

Indonésie: soutenir les victimes du tsunami

Urgence
Indonésie

Après le tsunami qui a violemment frappé le centre de l’archipel d’Indonésie il y a quelques jours, faisant plus de 800 morts, HI se mobilise pour identifier les besoins des victimes. Avec le soutien de partenaires locaux, l’association va mener une évaluation dans la région de Sulawesi.

Le 1er octobre 2018, des personnes passent devant un bateau échoué et des bâtiments effondrés à Palu, après le tremblement de terre et le tsunami qui ont frappé la région le 28 septembre.

Le 1er octobre 2018, des personnes passent devant un bateau échoué et des bâtiments effondrés à Palu, après le tremblement de terre et le tsunami qui ont frappé la région le 28 septembre | © AFP Photo / Jewel Samad

Plus de 800 personnes ont perdu la vie et des milliers ont besoin d’une aide d’urgence, après qu’un séisme de magnitude 7.5 puis un tsunami de près de 6 mètres de haut aient frappé la région de Sulawesi.

«Plus de 15'000 personnes ont été déplacées, rien que dans la ville de Palu. Elles ont besoin d’une aide immédiate.» 

Florence Daunis, directrice des opérations chez HI

Des équipes de partenaires indonésiens de HI, vont se rendre sur place pour évaluer les besoins des personnes touchées.

«Pour l’instant, l’électricité reste coupée dans la ville de Dongala et le réseau d’eau courante aussi. Outre la réponse initiale pour couvrir les besoins vitaux des personnes déplacées, nous nous attendons à faire face à de nombreux blessés, ayant besoin de soins médicaux et de réadaptation en urgence.»

«Les équipes d’urgence de HI sont prêtes à être déployées en renfort des partenaires pour évaluer plus précisément les besoins en réadaptation des  victimes. Il sera également important de pouvoir proposer un soutien psychosocial. Lors de ce type de catastrophes, les traumatismes psychologiques sont courants.»

poursuit Florence Daunis


Présente dans le pays depuis 2005, HI y soutient de manière régulière les victimes de catastrophes naturelles. Ses membres organisent des ateliers de prévention des désastres et des ateliers visant à améliorer la résilience des communautés.

 

Published on: 1 octobre 2018
Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relations presse

Nadia Ben Said
Responsable Relations Médias
(FR/ALL/EN)

Tél : +41 22 710 93 36
n.ben-said@hi.org

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

30'000 personnes tuées ou blessées par des armes explosives en 2019
© P. Houliat / HI
Mines et autres armes Urgence

30'000 personnes tuées ou blessées par des armes explosives en 2019

Le partenaire de HI, Action On Armed Violence (AOAV), publie son bilan 2019 sur les victimes des armes explosives en 2019.

Le changement climatique : une menace majeure pour les plus vulnérables
© Jéthro-Claudel Pierre Jeanty/HI
Urgence

Le changement climatique : une menace majeure pour les plus vulnérables

Depuis 15 ans, Handicap International (HI) œuvre dans le monde entier pour aider les populations à se préparer aux catastrophes naturelles. Ainsi, nous avons pu constater par nous-mêmes l’impact de l’augmentation des événements météorologiques extrêmes liés au changement climatique sur les plus vulnérables, en particulier les personnes en situation de handicap.

15 ONG internationales pour le Yémen : un an après l’accord de Stockholm, Hodeidah reste un endroit dangereux pour les civils
© ISNA Agency / HI
Stop Bombing Civilians Urgence

15 ONG internationales pour le Yémen : un an après l’accord de Stockholm, Hodeidah reste un endroit dangereux pour les civils

En 2019 un quart des pertes civiles au Yémen ont été recensées dans le gouvernorat d’Hodeidah. Malgré un cessez-le-feu dans la ville portuaire se trouvant au cœur de l'Accord de Stockholm en 2018, Hodeidah est l’endroit ayant connu le plus de victimes civiles depuis un an avec 799 morts. Un grand nombre de déplacés sont également issus de cette région. En effet, les familles sont toujours obligées de fuir pour sauver leur vie.