Goto main content
 
 

Journée internationale des personnes handicapées

Droit

À l’occasion de la Journée internationale des personnes handicapées, le 3 décembre, Handicap International appelle les États à respecter leurs engagements prévus dans la Convention relative aux droits des personnes handicapées en mettant en place rapidement les mesures nécessaires à l’inclusion de toutes les personnes handicapées dans la société.

Fayaz, 5 ans | (c) Lucas Veuve / Handicap International

Adoptée le 13 décembre, il y a 10 ans par les Nations unies, la Convention relative aux droits des personnes handicapées a été ratifiée depuis par 168 États, soit les trois-quarts des pays de la planète. La Convention a marqué une avancée majeure pour la défense de leurs droits. Mais ces dernières sont toujours l'objet de discriminations graves et multiples.

> Des avancées notables

La Convention rappelle que les droits de l’Homme sont universels et s’appliquent également aux personnes handicapées. La Convention est le premier texte de droits humains qui précise les obligations auxquelles les Etats s'engagent pour permettre la réalisation des droits des personnes handicapées sur base d'égalité avec les autres.

En dix ans, la Convention relative aux droits des personnes handicapées est devenue une norme internationale reconnue. Preuve de son succès, les États intègrent de manière croissante dans leurs constitutions des dispositions en faveur de l’égalité des personnes handicapées.

  • La perception du handicap comme une déficience physique ou mentale de la personne recule dans le monde; on admet de plus en plus que la société est responsable des barrières faisant obstacle à la participation des personnes handicapées. La Convention appelle les sociétés à s’organiser différemment afin que quiconque soit en mesure de jouir de ses droits et libertés fondamentaux;
     
  • L’existence de la Convention a donné une visibilité aux personnes handicapées dans les discussions sur les programmes mondiaux de développement: en septembre 2015, l’Assemblée générale des Nations unies a adopté les Objectifs de développement durable, premier programme mondial de lutte contre la pauvreté de cette ampleur prenant en compte les personnes handicapées;
     
  • Les associations représentatives de personnes handicapées sont de mieux en mieux organisées et pèsent désormais davantage sur les décisions qui les concernent.
Published on: 1 décembre 2016
Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relations presse

Nadia Ben Said
Responsable Relations Médias
(FR/ALL/EN)

Tél : +41 22 710 93 36
n.ben-said@hi.org

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Reiza Dejito, mère et humanitaire engagée pour HI au Népal
© PBDN
Droit Urgence

Reiza Dejito, mère et humanitaire engagée pour HI au Népal

A l’occasion de la journée internationale des droits de la femme, voici le portrait de Reiza Dejito, engagée pour HI depuis 20 ans dans des pays touchés par des crises humanitaires.

Les femmes handicapées sont près de dix fois plus exposées aux violences sexuelles
© John Wessels/HI
Droit Prévention Santé

Les femmes handicapées sont près de dix fois plus exposées aux violences sexuelles

Ce 25 novembre, Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes, Handicap International (HI) rappelle que plus d’une femme sur trois est exposée à des actes de violences (OMS, 2020). Les femmes handicapées sont encore plus vulnérables face à ces risques. Depuis 25 ans, nous menons des projets dans de nombreux pays afin de prévenir les actes de violence et d’assurer un soutien médical et psychologique auprès des victimes.

Urgences humanitaires : le Conseil fédéral approuve la Charte pour l’inclusion des personnes handicapées dans l’action humanitaire
© Dieter Telemans / HI
Droit

Urgences humanitaires : le Conseil fédéral approuve la Charte pour l’inclusion des personnes handicapées dans l’action humanitaire

La Suisse va signer la Charte pour l’inclusion des personnes handicapées dans l’action humanitaire. La Coalition suisse pour les droits des personnes handicapées dans la coopération internationale (SKBIZ) appelle le gouvernement suisse à passer dès maintenant à sa mise en œuvre