Accès direct au contenu
 
 

La physiothérapie a changé le quotidien de mon enfant atteint de trisomie

Bénéficiaires Inclusion Insertion Réadaptation Santé
Jordanie

Handicap International (HI) célèbre ce dimanche 21 mars la Journée mondiale de la trisomie 21. Nous vous invitons à découvrir l’une de nos séances de physiothérapie en Jordanie auprès de Firial

 

Firial dans le centre de physiothérapie à

Firial dans un centre de physiothérapie HI en Jordanie | (c) Elisa Fourt / HI

Lorsque Firial, 3 ans, fait son entrée dans le centre de réadaptation de Zarqa ce matin, elle semble ravie à l’idée de commencer une nouvelle session. La série d’exercices du jour se focalise sur sa motricité:

« Nous allons essayer d’augmenter le nombre de pas que peut faire Firial sans tomber. Elle peut déjà en faire cinq, ce qui est nouveau. Son équilibre s’améliore avec le temps. A plus long terme, nous voudrions qu’elle soit totalement indépendante et je pense que nous y arriverons. Je suis sûre qu’elle pourra marcher seule, dans quelques mois. » 

Hamzeh, collaborateur de HI dans ce centre, poursuit :

« L’histoire de Firial est une source d’encouragement pour nous. J’ai rarement vu une petite fille si enthousiaste à l’idée de faire de la physiothérapie et qui progresse si vite… Cela nous encourage à continuer ce que l’on fait. » 

La petite fille souffle dans ses mains et envoie un baiser à sa mère.

« Vous voyez, ça aussi c’est nouveau ! Ces sessions de physiothérapie ne font pas qu’améliorer sa capacité à bouger, elles l’aident également à échanger et partager avec nous. », s’exclame Tamam, sa maman, en souriant. « Lorsque nous avons appris que Firial était atteinte de trisomie, je pensais que rien ne pouvait être fait pour qu’elle aille mieux. Et puis, un jour, on m’a parlé de ce centre. Je ne savais même pas ce qu’était la physiosithérapie. Lorsque nous sommes venus pour la première fois, ma fille était incapable de se tenir debout et elle avait beaucoup de mal à communiquer avec nous. Ces séances ont changé notre quotidien du tout au tout. J’ai compris que tout ne s’arrêtait pas avec un enfant atteint de trisomie. On la voit bouger, interagir avec les autres et on est heureux. On a de l’espoir à nouveau.»

Published on: 20 mars 2020

Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relations presse

Nadia Ben Said
Responsable Relations Médias
(FR/ALL/EN)

Tél : +41 22 710 93 36
n.ben-said@hi.org

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Covid-19 : « Ne laisser personne de côté »
© A. Surprenant/Collectif Item/HI
Insertion Prévention

Covid-19 : « Ne laisser personne de côté »

La République Centrafricaine, confronté à une terrible crise humanitaire doit maintenant faire face à la pandémie de Covid-19. Les équipes de Handicap International (HI), sont investies pour que les personnes handicapées et les personnes vulnérables ne soient pas oubliées dans les actions de prévention face à l’épidémie. 

La mannequin Nicole Atieno au Kenya : des rencontres touchantes
© Neil Thomas / HI
Inclusion Santé

La mannequin Nicole Atieno au Kenya : des rencontres touchantes

Nicole Atieno, mannequin et ambassadrice de Handicap International (HI) a visité l’un de nos programmes dans le camp de réfugiés de Kakuma au Kenya, son pays natal. Elle y a fait la rencontre de nos équipes et certains de nos bénéficiaires.

24 lits en soins intensifs au Soudan du sud : HI protège les plus vulnérables
© HI
Santé Urgence

24 lits en soins intensifs au Soudan du sud : HI protège les plus vulnérables

Environ 11 millions de personnes vivent au Soudan du sud, et les modèles statistiques suggèrent que le Covid-19 pourrait probablement atteindre plus de la moitié de la population. Dans ce pays qui ne dispose que de 24 lits en soins intensifs et d'un équipement médical très limité, nous nous efforçons d’endiguer la propagation du virus.