Go to main content
 
 

Le témoignage bouleversant de Roqaya, 14 ans

Urgence
Syrie

Découvrez en vidéo le témoignage bouleversant de Roqaya, une jeune fille de 14 ans victime du conflit syrien et aidée par Handicap International. Un courage et une volonté exceptionnels.

© Abbie Trayler-Smith / Panos for DFID

Roqaya a 14 ans. Elle vit aujourd'hui à Irbid en Jordanie avec ses frères et sœurs. Il y a un an, elle a été gravement blessée lors du conflit syrien dans un bombardement qui a tué sa maman. Roqaya a dû être amputée des deux jambes. Elle a reçu l’aide de Handicap International pour réapprendre à marcher avec ses prothèses. Elle a également bénéficié de séances de soutien psychosocial.

Published on: 19 février 2016
Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relations presse

Nadia Ben Said
Responsable Relations Médias
(FR/ALL/EN)

Tél : +41 22 710 93 36
n.ben-said@hi.org

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

30'000 personnes tuées ou blessées par des armes explosives en 2019
© P. Houliat / HI
Mines et autres armes Urgence

30'000 personnes tuées ou blessées par des armes explosives en 2019

Le partenaire de HI, Action On Armed Violence (AOAV), publie son bilan 2019 sur les victimes des armes explosives en 2019.

Le changement climatique : une menace majeure pour les plus vulnérables
© Jéthro-Claudel Pierre Jeanty/HI
Urgence

Le changement climatique : une menace majeure pour les plus vulnérables

Depuis 15 ans, Handicap International (HI) œuvre dans le monde entier pour aider les populations à se préparer aux catastrophes naturelles. Ainsi, nous avons pu constater par nous-mêmes l’impact de l’augmentation des événements météorologiques extrêmes liés au changement climatique sur les plus vulnérables, en particulier les personnes en situation de handicap.

15 ONG internationales pour le Yémen : un an après l’accord de Stockholm, Hodeidah reste un endroit dangereux pour les civils
© ISNA Agency / HI
Stop Bombing Civilians Urgence

15 ONG internationales pour le Yémen : un an après l’accord de Stockholm, Hodeidah reste un endroit dangereux pour les civils

En 2019 un quart des pertes civiles au Yémen ont été recensées dans le gouvernorat d’Hodeidah. Malgré un cessez-le-feu dans la ville portuaire se trouvant au cœur de l'Accord de Stockholm en 2018, Hodeidah est l’endroit ayant connu le plus de victimes civiles depuis un an avec 799 morts. Un grand nombre de déplacés sont également issus de cette région. En effet, les familles sont toujours obligées de fuir pour sauver leur vie.