Goto main content
 
 

Les femmes handicapées sont près de dix fois plus exposées aux violences sexuelles

Droit Prévention Santé
International

Ce 25 novembre, Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes, Handicap International (HI) rappelle que plus d’une femme sur trois est exposée à des actes de violences (OMS, 2020). Les femmes handicapées sont encore plus vulnérables face à ces risques. Depuis 25 ans, nous menons des projets dans de nombreux pays afin de prévenir les actes de violence et d’assurer un soutien médical et psychologique auprès des victimes.

© John Wessels/HI

Dans le monde, 35%  des femmes et des filles sont exposées à des violences physiques, émotionnelles, économiques ou encore sexuelles de la part d’un partenaire intime ou d’une autre personne (OMS, 2020). Les femmes et les filles handicapées (en particulier les femmes avec un handicap mental) sont près de dix  fois plus exposées (UNFPA, 2018) aux violences sexuelles. Ces violences constituent une violation majeure des droits de la femme et des droits de l’Homme. Elles entrainent des problèmes de santé, des traumatismes psychologiques et des coûts sociaux et économiques élevés.

Etre femme et handicapée : une double discrimination

Etre une femme et être handicapée entraîne souvent une double discrimination en raison des nombreux stéréotypes sociaux et culturels. En effet, les femmes handicapées n’ont pas toujours le droit de gérer leur propre vie sexuelle et reproductive. En outre, elles sont souvent dépendantes d’autres adultes et sont ainsi plus exposées aux risques de violences sexuelles. Ces femmes victimes de violence vont ensuite plus difficilement demander un soutien - notamment par peur de représailles- et se retrouvent souvent exclues et isolées.  

HI se bat pour la dignité des femmes handicapées

Depuis plus de 25 ans nous intervenons dans plusieurs pays afin de sensibiliser les femmes handicapées aux risques de violences et de leur faire prendre conscience de leurs droits. Nous assurons également une prise en charge médicale, psychologique et juridique adaptée à ces victimes et nous collaborons aussi avec les gouvernements afin que les mesures de protection des droits des femmes soient renforcées, notamment en soutenant la ratification de conventions internationales.

Le projet Making it Work 

Nous collaborons avec des organisations de personnes handicapées et des organisations féministes. Nous cherchons ainsi à donner de la visibilité aux bonnes pratiques innovantes (formation de femmes, activités de sensibilisation, etc.) relatives à la protection des droits des femmes. Nous visons également à ce que les voix des femmes soient entendues et à ce que les risques qu’elles courent (violence, abus, exploitation) soient pris en compte dans les projets menés par de nombreuses organisations (humanitaires, liées à la défense des droits de l’homme,  actives dans la lutte contre les violences basées sur le genre). 

Violences sexistes et sexuelles en temps de Covid

La violence à l’égard des femmes a tendance à augmenter dans tous les types de situations d’urgence, y compris les épidémies. En dépit de la rareté des données disponibles, la Chine, le Royaume-Uni, les États-Unis d’Amérique et d’autres pays font état d’une augmentation des cas de violence domestique depuis le début de la flambée de Covid-19 (OMS, 2020).

Published on: 25 novembre 2020
Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relations presse

Nadia Ben Said
Responsable Relations Médias
(FR/ALL/EN)

Tél : +41 22 710 93 36
n.ben-said@hi.org

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Reiza Dejito, mère et humanitaire engagée pour HI au Népal
© PBDN
Droit Urgence

Reiza Dejito, mère et humanitaire engagée pour HI au Népal

A l’occasion de la journée internationale des droits de la femme, voici le portrait de Reiza Dejito, engagée pour HI depuis 20 ans dans des pays touchés par des crises humanitaires.

Syrie : l’accès humanitaire limité aggrave la situation de la population
Sarah Pierre / HI
Santé Urgence

Syrie : l’accès humanitaire limité aggrave la situation de la population

Ensemble avec 21 ONG nous alertons qu’un accès humanitaire limité ne permet pas de répondre à la hausse des cas de Covid-19 et aux dures conditions de l'hiver dans le Nord de la Syrie, où l'aide est insuffisante. Le Conseil de sécurité des Nations unies doit assurer un accès transfrontalier continu.

Aide financière par Handicap International (HI) : le nécessaire complément humanitaire
| © HI
Mobilisation Urgence

Aide financière par Handicap International (HI) : le nécessaire complément humanitaire

Donner directement du cash aux personnes ayant besoin de soutien ? Un moyen rapide et ciblé de répondre à besoins fondamentaux des personnes vulnérables. Cette forme d'aide humanitaire est vitale pour de nombreuses personnes dans les pays fragiles et a gagné en importance à la suite de la crise de Corona. C’est pourquoi nous développons des aides financières comme modalité d’aide humanitaire.