Go to main content

Neymar Jr. dit "STOP" aux bombardements des civils

EWIPA

Aujourd’hui, Neymar Jr. a déclaré à ses 81 millions de followers sur Instagram qu’il était aux côtés de Handicap International pour dénoncer le bombardement des civils.

#NeymarforHI | Neymar Jr.

En guise de ralliement à la campagne de Handicap International, la star du Paris Saint-Germain a écrit "STOP" sur sa main et a posté la photo sur Instagram. A Sao Paulo, au Brésil, des enfants bénéficiaires de sa fondation, l’Instituto Neymar Jr., ont également participé à l’opération en prenant des photos avec l’inscription "STOP" sur leurs mains.

Ce mois-ci, Handicap International appelle chacun à se prendre en photo avec le mot "STOP" écrit sur sa main, afin d’attirer l’attention des citoyens sur le drame humanitaire provoqué par le bombardement des populations civiles. Les photos de soutien sont ensuite partagées sur la page Instagram StopBombing, en utilisant le hashtag #StopBombingCivilians.

Cette campagne internationale appelle à l’arrêt de l’utilisation d’armes explosives en zone peuplée. Ces dernières tuent, blessent et mutilent, provoquant des handicaps définitifs et de graves traumatismes psychologiques. Les civils représentent 92% des victimes d’armes explosives utilisées en zones urbaines. De plus, ces armes détruisent des infrastructures essentielles comme les habitations, les hôpitaux, les écoles, les conduites d’eau… forçant les survivants à fuir.

Handicap International appelle également à signer sa pétition "Stop Bombing Civilians". Celle-ci a déjà recueilli plus de 361'000 signatures et sera remise l’an prochain aux représentants de la communauté internationale aux Nations unies. L’objectif est d’atteindre plus d’un million de signatures.

Neymar Jr. est devenu le premier ambassadeur mondial de Handicap International le 15 août dernier à Genève. A cette occasion, il s’est hissé en haut du célèbre monument Broken Chair, afin de tirer un ballon de football aux couleurs de l’association dans l’allée des drapeaux située devant le Palais des nations. Neymar Jr. a ainsi souhaité adresser un message aux nations du monde, pour les appeler à plus d’inclusion des personnes handicapées dans la société.

Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relations presse

Nadia Ben Said
Responsable Relations Médias
(FR/ALL/EN)

Tél : +41 22 710 93 36
n.ben-said@hi.org

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

20 ans du Traité interdisant les mines antipersonnel
(c) Rebecca Bowring
EWIPA

20 ans du Traité interdisant les mines antipersonnel

Petra Schroeter, directrice de Handicap International Suisse, s'exprimait le 4 décembre dernier, à l'occasion des 20 ans du Traité d'Ottawa, sur la place des Nations à Genève. Voici son discours.

Broken days: des événements pour célébrer 20 ans de combat de Broken Chair
@ Handicap International
EWIPA

Broken days: des événements pour célébrer 20 ans de combat de Broken Chair

Le fameux monument genevois Broken Chair fête ses 20 ans cette année. Installé sur la place des Nations en 1997 pour soutenir le combat de Handicap International contre les mines antipersonnel, il continue aujourd’hui à représenter les victimes de conflits à travers le monde. Pour célébrer deux décennies de combat contre les armes explosives, l’association organise les Broken days à Genève du 18 septembre au 1er octobre. Au programme: deux expositions sur la place des Nations et des drapeaux aux couleurs de l’association sur le pont du Mont-Blanc.

Ensemble, disons STOP aux bombardements des civils
(c) Handicap International
EWIPA

Ensemble, disons STOP aux bombardements des civils

Handicap International lance aujourd’hui sa campagne digitale de mobilisation citoyenne, "Stop bombing civilians", contre les bombardements des civils, devenus courants dans les conflits actuels, en Syrie, en Irak, au Yémen... L’utilisation des armes explosives en zones peuplées tue et blesse à 92% des civils. L’association appelle les citoyens à se mobiliser contre cette pratique inacceptable afin de faire pression sur les Etats afin qu’ils rejoignent et soutiennent une déclaration politique interdisant l’utilisation des armes explosives en zones peuplées.