Go to main content
 
 

Neymar Jr. dit STOP aux bombardements des civils

Stop Bombing Civilians
International

Aujourd’hui, Neymar Jr. a déclaré à ses 81 millions de followers sur Instagram qu’il était aux côtés de Handicap International (HI) pour dénoncer le bombardement des civils.

#NeymarforHI | Neymar Jr.

En guise de ralliement à la campagne de HI, la star du Paris Saint-Germain a écrit "STOP" sur sa main et a posté la photo sur Instagram. A Sao Paulo, au Brésil, des enfants bénéficiaires de sa fondation, l’Instituto Neymar Jr., ont également participé à l’opération en prenant des photos avec l’inscription "STOP" sur leurs mains.

Ce mois-ci, HI appelle chacun à se prendre en photo avec le mot "STOP" écrit sur sa main, afin d’attirer l’attention des citoyens sur le drame humanitaire provoqué par le bombardement des populations civiles. Les photos de soutien sont ensuite partagées sur la page Instagram StopBombing, en utilisant le hashtag #StopBombingCivilians.

Cette campagne internationale appelle à l’arrêt de l’utilisation d’armes explosives en zone peuplée. Ces dernières tuent, blessent et mutilent, provoquant des handicaps définitifs et de graves traumatismes psychologiques. Les civils représentent 92% des victimes d’armes explosives utilisées en zones urbaines. De plus, ces armes détruisent des infrastructures essentielles comme les habitations, les hôpitaux, les écoles, les conduites d’eau… forçant les survivants à fuir.

HI appelle également à signer sa pétition "Stop Bombing Civilians". Celle-ci a déjà recueilli plus de 361'000 signatures et sera remise l’an prochain aux représentants de la communauté internationale aux Nations unies. L’objectif est d’atteindre plus d’un million de signatures.

Neymar Jr. est devenu le premier ambassadeur mondial de HI le 15 août dernier à Genève. A cette occasion, il s’est hissé en haut du célèbre monument Broken Chair, afin de tirer un ballon de football aux couleurs de l’association dans l’allée des drapeaux située devant le Palais des nations. Neymar Jr. a ainsi souhaité adresser un message aux nations du monde, pour les appeler à plus d’inclusion des personnes handicapées dans la société.

Published on: 17 septembre 2017
Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relations presse

Nadia Ben Said
Responsable Relations Médias
(FR/ALL/EN)

Tél : +41 22 710 93 36
n.ben-said@hi.org

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Handicap International et Gniep Smoeun, victime d’une mine, lancent un appel aux Etats pour faire reculer le gouvernement Trump
(c) Basile Barbey / HI
Mines et autres armes Mobilisation

Handicap International et Gniep Smoeun, victime d’une mine, lancent un appel aux Etats pour faire reculer le gouvernement Trump

Ce jeudi 13 février 2020 à Genève, sous Broken Chair, monument symbole de la barbarie des mines, Handicap International et Gniep Smoeun ont appelé les Etats signataires du Traité d’Ottawa à user de toute leur influence pour que les USA reviennent sur leur révoltante décision de réintroduire les mines.

Pour une déclaration politique forte contre les bombardements dans les zones peuplées
© HI
Mines et autres armes

Pour une déclaration politique forte contre les bombardements dans les zones peuplées

Lundi 10 février 2020, aux Nations unies à Genève, les délégations des États, les militaires, les agences des Nations unies et la société civile se sont réunies pour discuter d'une déclaration politique contre l'utilisation des armes explosives en zones peuplées. Handicap International (HI) et les membres du Réseau international sur les armes explosives (INEW) dialoguent avec les États pour les convaincre d'élaborer une déclaration politique forte. Il est urgent de mettre fin aux souffrances humaines causées par l'utilisation d'armes explosives dans les zones peuplées et de soutenir les victimes.

Handicap International, co-prix Nobel de la Paix, révoltée par la décision de l’administration Trump de relancer l’utilisation des mines
© ICBL
Mines et autres armes

Handicap International, co-prix Nobel de la Paix, révoltée par la décision de l’administration Trump de relancer l’utilisation des mines

L'administration Trump a annoncé aujourd’hui un changement de politique assassin sur les mines antipersonnel, autorisant de fait les États-Unis à reprendre l'utilisation et le stockage de mines antipersonnel. Les mines sont des armes dévastatrices, activées par les victimes, qui ne font pas la différence entre le pied d'un enfant et celui d'un soldat.