Go to main content
 
 

Ouragan Irma: Nous sommes inquiets pour les plus vulnérables

Urgence
Haïti

Alors que l’ouragan Irma a poursuivi sa trajectoire vers Cuba, la situation semble moins critique que l’on pouvait craindre dans le nord d’Haïti. Handicap International a déployé une équipe ce week end, pour aller à la rencontre des personnes les plus vulnérables en fonction des résultats des premières évaluations rapides.

Après le passage du cyclone Matthew en 2016 (Archives)

Après le passage du cyclone Matthew en 2016 (Archives) | © Pierre Thieler / Handicap International

"Les informations sont encore parcellaires après le passage de l’ouragan, explique Catherine Stubbe, directrice de Handicap International à Port-au-Prince. Les nouvelles reçues de Cap Haïtien (la plus importante ville du nord du pays), sont cependant peu alarmistes à ce stade. La Protection civile haïtienne nous a transmis un premier rapport qui fait état de vents forts, de pluies intenses, sans pour autant mentionner des dégâts majeurs. Mais nous devons bien entendu avoir une attention particulière pour les personnes vulnérables qui vivent dans les zones isolées".

Les averses intenses qui ont accompagné le passage de l’ouragan ont provoqué des inondations, et engendré des pertes dans des plantations. Et le fleuve Artibonite est désormais en crue. "En fonction de l’état des lieux des premières évaluations, nous pourrions dès ce samedi matin envoyer une équipe dans le nord de l’île, pour évaluer la situation des personnes les plus vulnérables, ajoute Catherine Stubbe. Ce sont forcément les personnes âgées, les personnes handicapées, les femmes isolées qui sont les plus exposées quand ce genre de phénomène se produit, car elles sont moins à même de se déplacer pour trouver un refuge et se mettre à l’abri. Ces personnes vulnérables doivent être prises en compte pour leur permettre d’avoir accès à une aide essentielle comme de l’eau potable, de la nourriture et un abri".

Handicap International va identifier les besoins urgents auprès des familles les plus fragiles, pour déterminer l’aide qu’il sera possible d’apporter. "Nous sommes en lien avec les autres organisations internationales et les autorités haïtiennes pour déterminer les actions à mener".


Handicap International, présente dans le pays depuis 2008, est intervenue suite à l’ouragan Matthew, en octobre 2016, ainsi que lors du séisme de 2010. L’association, qui compte une trentaine de salariés dans le pays, mène également des projets de réduction de risques de catastrophes naturelles en lien avec la Direction de la protection civile dans plusieurs départements du pays.

> SOUTENEZ LES HAÏTIENS

Published on: 8 septembre 2017
Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relations presse

Nadia Ben Said
Responsable Relations Médias
(FR/ALL/EN)

Tél : +41 22 710 93 36
n.ben-said@hi.org

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

« J’ai entendu les pleurs de Moïse sous les décombres… »
© Davide Preti
Bénéficiaires Réadaptation

« J’ai entendu les pleurs de Moïse sous les décombres… »

Moïse avait quatre ans lorsqu’il a perdu sa jambe gauche suite au séisme qui a frappé Haïti le 12 janvier 2010. 

Christella : future médecin ou femme d’affaires?
© Davide Preti / HI
Bénéficiaires Réadaptation

Christella : future médecin ou femme d’affaires?

Christella, amputée d’une jambe suite au séisme en Haïti en 2010, a reçu une prothèse grâce à HI. Aujourd’hui, Christella, 20 ans, a plein de projets.

La réadaptation physique en Haïti : des soins de meilleure qualité, des infrastructures améliorées
© Davide Preti/HI
Réadaptation

La réadaptation physique en Haïti : des soins de meilleure qualité, des infrastructures améliorées

Haïti n’a pas été épargnée au cours de ces 10 dernières années. Au tremblement de terre dévastateur, suivi du terrible ouragan en 2016, s’ajoute une grande instabilité politique qui paralyse aujourd’hui le pays. Grâce aux dons reçus, notre intervention depuis 2010 a permis d’améliorer durablement la vie des victimes. Nous sommes toujours présents pour apporter une contribution majeure auprès des acteurs locaux pour former de futurs spécialistes en réadaptation.