Go to main content

Silke Pan tour: Un défi sportif et humanitaire pour soutenir Handicap International

L’athlète paraplégique Silke Pan organise, le 27 août prochain, un cyclo tour entre Sion et Genève avec son association SPART. L’objectif: parcourir les 160 km à vélo avec des personnalités politiques, économiques et sportives dans le but de collecter des fonds pour soutenir Handicap International et son combat contre les mines antipersonnel. A son arrivée dès 17h sur la Place des Nations, Silke Pan grimpera en exosquelette sur les marches placées sous Broken Chair pour remettre le chèque du montant récolté au président de l’ONG.

(c) 2point8.ch

L’athlète Silke Pan est une ancienne artiste de cirque devenue paraplégique suite à une chute lors d’un exercice de voltige. Sa volonté et son courage lui ont permis de se relever de cette épreuve et de remporter de belles victoires en compétition de handbike, notamment le meilleur temps mondial au marathon en 2013. Elle coopère aujourd’hui avec l’Ecole polytechnique fédérale de Lausanne comme «pilote d’essai» pour un prototype d’exosquelette. En juillet 2016, ce dernier lui a ainsi permis de marcher pour la première fois depuis 10 ans!

 

Elle organise cette année, avec son association SPART et pour la deuxième année consécutive, le Silke Pan tour. L’objectif est de relever un défi sportif à vélo dans le but de collecter de l’argent pour une cause humanitaire. Réunir des personnalités suisses de la sphère économique, sportive et politique afin de se surpasser tous ensemble pour une cause, voilà l’ambition de Silke Pan.

 

Un défi physique et un engagement moral

 

Cette année, Handicap International a été choisi comme bénéficiaire de ce bel engagement! Silke Pan et l’association SPART ont donc décidé de soutenir le combat de l’association contre l’utilisation des mines antipersonnel, et plus largement sa lutte contre l’utilisation d’armes explosives en zone urbaine lors des conflits armés.

 

Ainsi, le 27 août prochain, Silke Pan et les autres cyclistes partiront de Sion afin d’effectuer un trajet de 160 km, passant par Aigle et Lausanne avant d’arriver à Genève, sous Broken Chair, place des Nations. Silke Pan grimpera en exosquelette sur des marches placées sous la chaise pour remettre le chèque symbolique du montant récolté à Bernard Poupon, président de l’association, lui-même participant à la course.

 

Broken Chair symbolise la lutte de Handicap International contre les armes explosives et les violences infligées aux populations lors des conflits armés. Créé par Daniel Berset sur demande de Handicap International et installé face aux Nations unies, le monument est un défi adressé à la communauté internationale. Il lui rappelle ses obligations de respecter le Droit international humanitaire et de protéger les civils contre l’usage des armes explosives en zones peuplées. Le 18 août dernier, Broken Chair fêtait ses 20 ans. Ce défi sportif est une belle occasion de célébrer cet anniversaire!

 

Parcours:  Sion - Aigle - Lausanne - Genève

  • 8h30: départ place de la Planta. Déplacement direction Aigle par route cantonale, Conthey, Riddes, Saillon, Fully, Saint Maurice, etc...
  • 11h00 - 11h30:  Aigle-Dépôt ASD, fin de la première étape, ravitaillement et insertion dans le peloton des nouveaux arrivants qui parcourent Aigle - Genève. Déplacement par la route du lac.
  • 13:00- 13:45: fin de la deuxième étape, ravitaillement à Saint-Saphorin
  • 14h45 - 15h00: fin de la troisième étape devant l'EPFL Rolex Center. Insertion des cyclistes pour la dernière étape Lausanne – Genève.
  • 15h: départ de l’étape finale Lausanne – Genève par la Route Suisse.

Dès 17h: arrivée sur la Place des Nations sous Broken Chair. Partie officielle et remise du chèque par Silke Pan en exosquelette.

Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relations presse

Nadia Ben Said
Responsable Relations Médias
(FR/ALL/EN)

Tél : +41 22 710 93 36
n.ben-said@hi.org

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Six idées reçues sur les bombardements des civils
PH. Houliat | HI

Six idées reçues sur les bombardements des civils

Dommages collatéraux, frappes chirurgicales, guerres sales… Une fatalité lors des conflits ? Découvrez aussi pourquoi il est urgent de mettre fin à cette pratique intolérable.

4 avril : Journée internationale de lutte contre les mines

4 avril : Journée internationale de lutte contre les mines

A l’occasion de la Journée internationale de lutte contre les mines, HI s’alarme de l’augmentation effrayante du nombre de civils victimes des armes explosives : 32 008 civils ont été tués ou blessés par des armes explosives en 2016 (sur un total de 45 624 victimes), selon Action on Armed Violence (AOAV). Le bilan s’annonce encore plus lourd pour 2017, sachant que les civils représentent 90 % des victimes des armes explosives quand elles ont utilisées en zones peuplées. 

Suite à la mort d’un employé d’une organisation partenaire, Handicap International condamne les bombardements continus
© Amer Almohibany / AFP PHOTO

Suite à la mort d’un employé d’une organisation partenaire, Handicap International condamne les bombardements continus

7 ans de conflit syrien - Un employé d'une organisation syrienne avec laquelle Handicap International (HI) est associée a été tué mercredi 3 mars. Mustafa, sa femme et leurs deux enfants - âgés de moins de 8 ans - ont été tués par des bombardements à Hamouriyeh, dans la Ghouta orientale. À l'heure du septième anniversaire du conflit syrien, HI condamne une fois de plus les bombardements en zones peuplées et appelle toutes les parties au conflit à protéger les civils.