Go to main content

Sommet humanitaire mondial: la Charte pour l’inclusion des personnes handicapées représente un progrès majeur dans l’aide humanitaire

Droit

Le Sommet humanitaire mondial qui s’est tenu les 23 et 24 mai à Istanbul a permis une avancée importante pour les personnes handicapées et pour l’impartialité de l’aide humanitaire. La Charte pour l’inclusion des personnes handicapées dans l’action humanitaire, lancée par Handicap International et plusieurs organisations partenaires le 23 mai a été adoptée par 96 Etats, organisations humanitaires, bailleurs et réseaux associatifs représentant eux-mêmes des milliers d’organisations. Le Secrétaire général des Nations unies Ban Ki-moon est intervenu pour apporter son soutien à la Charte. C’est une victoire pour les personnes handicapées, trop longtemps oubliées de l’aide humanitaire.

Les personnes handicapées sont souvent les oubliées de l’aide d’urgence. C’est une injustice!

Les personnes handicapées sont souvent les oubliées de l’aide d’urgence. C’est une injustice! | © Chris Huby / Handicap International

La session spéciale sur l’inclusion des personnes handicapées s’est déroulée le 23 mai en présence du Secrétaire Général des Nations unies Ban-Ki-moon. Il a apporté son soutien à la Charte pour l’inclusion des personnes handicapées, déclarant que "la Charte [n’est] pas une fin en soi" et insistant sur l’importance que les principes contenus dans ce texte soient réellement mis en œuvre.

Au cours de cette session spéciale sur le handicap, un large éventail d'intervenants a adhéré à la charte et exprimé son soutien enthousiaste pour une action humanitaire plus inclusive pour les personnes handicapées. Il y avait notamment des représentants des Etats comme l'Australie, la Finlande, le Luxembourg, l'Allemagne, le Royaume-Uni, des dirigeants des organismes des Nations unies, des représentants d'ONG et d’organisations des droits de l’homme, un représentant du Mouvement de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge et des organisations de personnes handicapées.

"Nous sommes heureux qu’un si grand nombre d’organisations et d’Etats aient rejoint la Charte pour l’inclusion des personnes handicapées. Nous sommes également satisfaits de la diversité des signataires, a déclaré Anne Héry, directrice du Plaidoyer à Handicap International. Organisations internationales, locales, Etats, bailleurs, etc., en tout 96 acteurs du domaine humanitaire ont rejoint une Charte qui met fin à une grande injustice: les droits et les besoins des personnes handicapées sont encore largement ignorés lors des crises. Handicap International sera mobilisée sans relâche pour faire de cette charte une réalité."

Les signataires de la Charte pour l’inclusion des personnes handicapées dans l’action humanitaire (http://bit.ly/1NwHFa6) s’engagent sur 5 principes pour délivrer une aide plus inclusive:

  • Non-discrimination et respect de la diversité des personnes handicapées;
  • Participation des personnes handicapées dans la conception des programmes humanitaires;
  • Mise à disposition de services inclusifs;
  • Mise en place de politiques mondiales inclusives;
  • Coopération et coordination entre acteurs humanitaires pour améliorer l’inclusion des personnes handicapées.

La Charte est proposée pour adoption aux Etats, aux ONG, aux financeurs de l’aide humanitaire. Elle est accompagnée d’un plan d’action pour sa mise en œuvre. 

Cette session, co-organisée et co-animée par Handicap International, est le résultat d’un travail conjoint entre les organisations de personnes handicapées et un petit groupe d’ONG et d’Etats convaincus de l’absolue nécessité de comprendre et de lever les obstacles auxquels sont confrontées les personnes handicapées pour accéder à l’aide.

Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relations presse

Nadia Ben Said
Responsable Relations Médias
(FR/ALL/EN)

Tél : +41 22 710 93 36
n.ben-said@hi.org

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Les femmes handicapées près de dix fois plus exposées aux violences sexuelles
© William Daniels
Droit Santé

Les femmes handicapées près de dix fois plus exposées aux violences sexuelles

A l’occasion du 8 mars, journée internationale des droits des femmes, Handicap International rappelle que plus d’une femme sur trois subit des violences. Et les femmes handicapées sont particulièrement exposées. HI vise à prévenir les risques de violence et à leur apporter un soutien psychologique et médical.

Growing together: l'importance du jeu dans les camps de réfugiés
© L. Veuve / Handicap International
Droit

Growing together: l'importance du jeu dans les camps de réfugiés

Handicap International veut permettre à 13'000 enfants des camps de réfugiés au Pakistan, au Bangladesh et en Thaïlande d’apprendre et de se développer grâce au jeu, en toute sécurité. Avec le soutien de la Fondation IKEA, l’association forme les parents et les volontaires communautaires afin qu’ils stimulent les enfants dès leur plus jeune âge.

Garantir les droits des personnes handicapées dans la coopération internationale
© Benoit Almeras / Handicap International
Droit

Garantir les droits des personnes handicapées dans la coopération internationale

La Suisse a ratifié la Convention relative aux droits des personnes handicapées en 2014. Cependant, son inclusion dans les projets et programmes de la DDC n’est pas encore satisfaisante, même si le Conseil fédéral souligne, dans ses réponses à deux interpellations, à quel point les droits des personnes handicapées sont importants. La Coalition suisse pour les droits des personnes handicapées dans la coopération au développement internationale (CDCI), qui regroupe CBM, Handicap International et FAIRMED, s’engage pour une mise en œuvre intégrale de la convention.