Sur la route de l’école avec Chelsia | Handicap International CH
Accès direct au contenu
 
 

Sur la route de l’école avec Chelsia

Inclusion Insertion
Mozambique

Chelsia, 14 ans, souffre d’une infirmité motrice cérébrale depuis sa naissance. La mobilité est l’un des grands problèmes que doit affronter cette jeune fille.

Chelsea sur les bancs de l'école

Chelsia sur les bancs de l'école | © C. Briade / HI

Chelsia, 14 ans, souffre d’une infirmité motrice cérébrale depuis sa naissance. Ses parents se sont séparés et la jeune fille vit avec sa mère et son frère d’adoption. Faute de moyens, Chelsia a été scolarisée tardivement, à l’âge de 8 ans, lorsqu’elle a enfin pu recevoir un fauteuil roulant.

L’accès à l’école est semé d’embûches pour elle : le chemin de sable, creusé d’ornières, est long et chaotique. De plus, sa mère ne peut pas se libérer pour l’accompagner, c’est pourquoi elle donne chaque jour de l’argent à sa voisine pour aider sa fille à aller à l’école. Lorsqu’elle arrive sur place, Chelsia peut accéder à sa classe grâce à une rampe d’accès construite dans l’école. Une fois dans la classe, elle dépend des autres élèves pour pouvoir se glisser sur le banc de l’école. Elle n’est en effet pas autonome pour de nombreux gestes de la vie quotidienne. La mobilité est l’un des grands problèmes que doit affronter cette jeune fille volontaire pour pouvoir étudier et vivre comme tout le monde.

Intégrer Chelsia dans notre programme de réadaptation

« Nous voulons intégrer Chelsia dans notre programme de réadaptation à base communautaire car sa famille n’a pas les moyens de la faire suivre et soigner à l’hôpital. Nous allons donc parler avec des médecins et des physiothérapeutes, organiser des consultations, puis des sessions de rééducation et de stimulation motrice. À ce stade, Chelsia n’est pas autonome avec son fauteuil roulant, mais nous espérons qu’elle le sera grâce à des exercices et des soins à domicile » explique Hilário Jamissone, superviseur communautaire du projet d’éducation inclusive de HI. Chelsia a également de grosses difficultés scolaires à rattraper et il serait bien de l’intégrer dans un groupe d’apprentissage avec des amies. Elles pourront ainsi lui donner des explications et l’aider à améliorer ses résultats scolaires. Grâce à cette approche, nous entendons renforcer les liens d’amitié entre elles, tout en les faisant progresser ensemble ».

Signez notre pétition pour ouvrir les portes de l'école à tous les enfants !

Published on: 28 août 2020
Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relations presse

Nadia Ben Said
Responsable Relations Médias
(FR/ALL/EN)

Tél : +41 22 710 93 36
n.ben-said@hi.org

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Amie se sent aujourd’hui soutenue dans sa scolarité et peut enfin apprendre à lire et à écrire
© J. McGeown / HI
Inclusion Insertion

Amie se sent aujourd’hui soutenue dans sa scolarité et peut enfin apprendre à lire et à écrire

Amie, 7 ans, est née avec un handicap physique : en plus d’une faiblesse générale, elle souffre de problèmes de coordination. Dans le cadre de notre projet dans le cadre du « Girls Education Challenge » elle peut apprendre à lire et à écrire. Découvrez son histoire.

Susillah, sourde, apprend le langage des signes et devient plus autonome
© J. Mac Geown/HI
Inclusion Insertion

Susillah, sourde, apprend le langage des signes et devient plus autonome

Susillah, 9 ans, vit dans le district de Mugu, une région reculée à l’ouest du Népal. Elle est née sourde et n’a jamais pu parler. Grâce au soutien de notre organisation, elle va à l’école avec les autres enfants et apprend le langage des signes. Elle est devenue une des meilleures élèves de sa classe.

Témoignage de Mariam, mère d’Oumou
| © HI
Inclusion Réadaptation

Témoignage de Mariam, mère d’Oumou

Dans le cadre du projet Education Inclusive au Sahel, mené par HI, Oumou a subi un diagnostic médical, puis notre organisation lui a fabriqué une nouvelle prothèse adaptée. A présent, elle peut marcher à nouveau et se rendre à l’école !