Goto main content
 
 

Syrie : grave menace sur l’acheminement de l’aide humanitaire

Mines et autres armes Stop Bombing Civilians
International

Dans un mois, la résolution autorisant l’acheminement de l’aide humanitaire transfrontalière vers la Syrie expirera. Les ONG, dont Handicap International (HI), alertent sur une catastrophe humanitaire imminente si le Conseil de sécurité de l'ONU ne renouvelle pas cette résolution avant son expiration. En effet, l’accès à une aide humanitaire vitale est en jeu pour plus d'un million de personnes.

Distribution de nourriture et de produits de première nécessité

Distribution de nourriture et de produits de première nécessité | © G. Dubourthoumieu / HI

Les conséquences du non-renouvellement de cette résolution sont en effet graves car l’ONU serait contrainte de cesser ses activités. Or, le Programme alimentaire mondial fournit chaque mois des paniers alimentaires à 1,4 million de Syriens et sans le soutien du Conseil de sécurité, les stocks s'épuiseraient d'ici septembre 2021.

Des ONG et nous-même, mettons donc en garde que nous serons dans l’impossibilité de combler ce manque et de fournir une aide à cette échelle, laissant plus d'un million de syriens sans aide alimentaire.

Les besoins humanitaires en Syrie sont toujours en hausse

Pourtant aujourd’hui, dix ans après le début du conflit, les Syriens subissent des niveaux record d'insécurité alimentaire et de difficultés économiques. En 2020, les besoins humanitaires ont augmenté de 20% atteignant leur plus haut niveau depuis le début de la crise. Ils sont également confrontés au risque supplémentaire de la Covid-19, qui se propage à un rythme alarmant alors que les infrastructures de santé sont insuffisantes pour y répondre.

Malgré ces besoins croissants, le Conseil de sécurité a voté à deux reprises au cours des 18 derniers mois pour restreindre l'accès humanitaire au pays. Il ne reste qu'un seul point de passage pour délivrer l'aide vitale de l'ONU dans le nord-ouest de la Syrie. Quant à l’accès au Nord-Est du pays, il est totalement coupé.

L’accès difficile au nord-ouest 

L’accès à l’aide humanitaire et à la campagne de vaccination contre la Covid-19 est en danger au nord-ouest car elle est acheminable uniquement depuis un pays voisin avec un seul point de passage.

Malgré un cessez-le-feu convenu en mars 2020, cet unique passage restant, Bab al Hawa, a été attaqué il y a 3 mois. Les violences en cours pourraient couper ce seul accès à la nourriture, aux vaccins et à d'autres fournitures essentielles pour les 2,8 millions de personnes dépendantes de l’aide humanitaire.

Un manque de médicaments alarmant dans le nord-est

Les ONG soulignent également les conséquences catastrophiques de la décision du Conseil de sécurité en janvier 2020 de restreindre l'accès de l'ONU au nord-est de la Syrie via Al Yarubiyah. Depuis que l’ONU n’y a plus accès, seulement peu de matériel médical a pu être acheminé par des itinéraires alternatifs. Les établissements de santé sont donc confrontés à des ruptures de stock de médicaments, aux équipements de protection et de respirateurs (nécessaires dans la lutte contre la Covid-19). Dans le camp d'Al Hol, environ 30% des patients atteints de maladies chroniques ne peuvent pas être soignés car les médicaments ne sont pas disponibles.

Nous demandons au Conseil de sécurité d’adopter une résolution réautorisant l'aide transfrontalière pour 12 mois supplémentaires et de rétablir les points de passage fermés, Bab al Salam au nord-ouest et Al Yarubiyah au nord-est. Cela nous permettrait d'apporter une aide vitale aux Syriens, où qu’ils se trouvent, mais aussi de répondre efficacement à la pandémie de Covid-19.

Retouvez le communiqué de presse conjoint ici.

Signé par : 
Handicap International / Humanity & Inclusion
Save the Children
International Rescue Committee
CARE International
Mercy Corps
World Vision
Norwegian Refugee Council
MedGlobal
Relief International
Syrian American Medical Society (SAMS)
Syria Relief and Development
Syria Relief
GOAL USA
Bonyan Organization
Social Development International SDI
Syrian Expatriate Medical Association (SEMA)
Union of Medical Care and Relief Organizations (UOSSM)
The Syrian Center for Media and Freedom of Expression (SCM)
Ihsan Relief and Development
International Humanitarian Relief- IHR
Kareemat Center
Violet Organization for Relief and Development
IYD Humanitarian Relief Association
Bousla Development & Innovation i Numbers as of June 7th from the EWARN Task Force

Published on: 18 juin 2021
Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relations presse

Nadia Ben Said
Responsable Relations Médias
(FR/ALL/EN)

Tél : +41 22 710 93 36
n.ben-said@hi.org

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Victimes de bombes à sous-munitions en hausse: Nous appelons les Etats à faire respecter le droit international
© Said Khlaifat / HI
Mines et autres armes

Victimes de bombes à sous-munitions en hausse: Nous appelons les Etats à faire respecter le droit international

Le nombre des victimes des armes à sous-munitions a augmenté de 30% en trois ans, selon l'Observatoire des armes à sous-munitions 2021. Publié aujourd'hui, le rapport enregistre au moins 360 victimes en 2020 dans le monde. La conférence des États parties à la Convention d'Oslo, qui interdit l'utilisation des armes à sous-munitions, a lieu les 20 et 21 septembre prochain. Nous appelons les États à faire respecter le droit international et ceux qui ne l'ont pas encore fait à adhérer à la convention.

Les ONG internationales gravement préoccupées par la crise humanitaire en République Centrafricaine
© A. Surprenant/Collectif Item/HI
Mines et autres armes

Les ONG internationales gravement préoccupées par la crise humanitaire en République Centrafricaine

A ce jour, le plan de réponse humanitaire en RCA n’est qu’à moitié financé. Avec d’autres ONG internationales nous appelons à la mobilisation des autorités centrafricaines et des donateurs afin d’assurer la réponse humanitaire et la protection des civils. 

Rapport d'activité 2020 de Handicap International Suisse
© Adrienne Surprenant / HI
Bénéficiaires Insertion Mobilisation Santé Stop Bombing Civilians Urgence

Rapport d'activité 2020 de Handicap International Suisse

Notre rapport d’activité 2020 est désormais disponible et revient sur les temps forts de cette année si particulière. Malgré les contraintes et les difficultés, nos équipes ont su s’adapter et assurer la continuité des projets sur le terrain et en Suisse. 4 millions de bénéficiaires ont pu être soutenu en recevant directement un bien ou un service au cours d’un projet mis en œuvre par HI ou nos partenaires opérationnels en 2020.