Go to main content

Syrie: nos interventions au sein d'une catastrophe humanitaire après presque 5 ans de guerre

Urgence
Syrie

Voilà près de cinq ans, au printemps, que le conflit armé sanglant a débuté en Syrie, et la situation humanitaire est catastrophique. Chaque jour Handicap International prend en charge de nouvelles victimes de blessures par balle ou d’explosions. L’association apporte son aide aux personnes amputées et à toutes celles dont le traumatisme physique risque d’engendrer un handicap permanent.

La détresse des Syriens est immense. Depuis le début du conflit, Handicap International a atteint un grand nombre de personnes vulnérables.

La détresse des Syriens est immense. Depuis le début du conflit, Handicap International a atteint un grand nombre de personnes vulnérables. | © Frederik Buyckx Handicap International

Dans cette crise syrienne, la situation de la population est désespérée. Plus de 4,5 millions de personnes vivent dans des zones assiégées ou difficiles d’accès et se retrouvent prisonnières des combats, manquent d’eau, de nourriture et de soins. Le danger omniprésent oblige les civils à fuir quand ils le peuvent.

Chaque jour, 370 professionnels de Handicap International interviennent auprès des plus vulnérables dans quatre pays (Liban, Jordanie, Syrie et Irak). Ils prennent en charge de nouvelles victimes de blessures par balles ou par explosion. Nos équipes d’urgence interviennent auprès des blessés dans les camps de réfugiés, dans les hôpitaux, cliniques et centres de soins. De leur côtés, nos 21 équipes mobiles sillonnent la région pour prodiguer les premiers secours aux familles qui se trouvent sur des territoires occupés ou d’accès difficile, distribuer du matériel orthopédique et dispenser des séances de rééducation aux personnes qui ne peuvent pas se déplacer.

Un autre danger menace la population, celui des restes explosifs de guerre. Ils constituent un risque élevé pendant le conflit mais également au delà, quand les habitants rentreront chez eux. Handicap International apporte également son expérience de longue date concernant les mines et les armes explosives de part des actions de sensibilisation auprès de la population.

Depuis le début de la crise en Syrie, toutes les mesures prises par Handicap International ont aidé plus de 600 000 personnes.

> Téléchargez le descriptif détaillé de notre action en Syrie

> Faites un don

Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relations presse

Nadia Ben Said
Responsable Relations Médias
(FR/ALL/EN)

Tél : +41 22 710 93 36
n.ben-said@hi.org

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Suite à la mort d’un employé d’une organisation partenaire, Handicap International condamne les bombardements continus
© Amer Almohibany / AFP PHOTO

Suite à la mort d’un employé d’une organisation partenaire, Handicap International condamne les bombardements continus

7 ans de conflit syrien - Un employé d'une organisation syrienne avec laquelle Handicap International (HI) est associée a été tué mercredi 3 mars. Mustafa, sa femme et leurs deux enfants - âgés de moins de 8 ans - ont été tués par des bombardements à Hamouriyeh, dans la Ghouta orientale. À l'heure du septième anniversaire du conflit syrien, HI condamne une fois de plus les bombardements en zones peuplées et appelle toutes les parties au conflit à protéger les civils.
 

7e anniversaire du conflit syrien: Handicap International appelle à la signature de la pétition «Stop Bombing Civilians»
© Benoit Almeras / HI

7e anniversaire du conflit syrien: Handicap International appelle à la signature de la pétition «Stop Bombing Civilians»

À l'occasion du 7e anniversaire du conflit en Syrie, Handicap International (HI) rappelle à quel point les Syriens sont victimes d’un conflit marqué par l’utilisation massive et continue d’armes explosives. Les bombardements et les pilonnages en zones peuplées - devenus courants dans les conflits actuels en Iraq, en Syrie et au Yémen - tuent et blessent à 92 % des civils.

Le centre de réadaptation d’une ONG partenaire de Handicap International détruit dans la Ghouta orientale
© HI

Le centre de réadaptation d’une ONG partenaire de Handicap International détruit dans la Ghouta orientale

L’escalade extrême des bombardements dans la partie orientale de la Ghouta assiégée depuis les dernières 72 heures a fait plus de 300 victimes civiles et causé des dommages très importants aux infrastructures – particulièrement aux hôpitaux, aux cliniques et aux abris où les civils ont trouvé refuge.