Go to main content
 

 

Réadaptation

 

Pour les personnes mutilées pendant des conflits, victimes de catastrophes naturelles ou diminuées par une maladie, l'appareillage et la rééducation sont les premières étapes vers l'autonomie. Elles sont au cœur des actions de Handicap International.

 

 

La réadaptation physique et fonctionnelle s’inscrit dans un parcours global vers l’autonomie. C’est l’une des missions fondamentales de Handicap International, tant en contexte d’urgence que de développement. Elle est mise en œuvre auprès des personnes présentant des déficiences ou des incapacités, temporaires ou durables, afin de prévenir, ralentir ou compenser la perte fonctionnelle. Refusant les démarches stéréotypées, les équipes de Handicap International analysent les spécificités d’une situation pour identifier les actions et le mode opératoire les mieux adaptés. 

 

L’appareillage, pour vivre debout

Qu'il s'agisse de prothèses, d'orthèses ou d'autres types d'aides à la mobilité, les techniques orthopédiques utilisées par les spécialistes de Handicap International sont adaptées aux matériaux, aux compétences et aux infrastructures disponibles sur place. Parallèlement, la technologie est choisie en fonction du contexte.

Ces aides techniques permettent à chacun de retrouver une plus grande autonomie de mouvement. Parce qu'elles doivent s'adapter à l'évolution physique du patient (enfants en croissance), un accompagnement individualisé sur le long terme est nécessaire. L'association travaille ainsi en collaboration avec les structures de santé locales, pour mettre en place des formations reconnues de techniciens orthoprothésistes, et elle soutient la création de centres d'appareillage.

 
Enfant prothèse Enfant prothèse Enfant prothèse Enfant prothèse

© P. Jérôme | HI

Prothèse

Appareil qui remplace un membre ou une partie de membre manquant

Geraldo Togo Orthèse Geraldo Togo Orthèse Geraldo Togo Orthèse Geraldo Togo Orthèse

© P. Poussereau | HI

Orthèse

Appareil qui soutient un membre paralysé ou affaibli

Petite fille en fauteuil roulant Petite fille en fauteuil roulant Petite fille en fauteuil roulant Petite fille en fauteuil roulant

© L. Veuve | HI

Aide à la mobilité

Béquilles, déambulateurs, fauteuils roulants

 

La rééducation: vers l’autonomie

La marche, la parole, la mobilité du bras, etc. Pour de nombreuses personnes blessées ou appareillées, l'autonomie passe souvent par le réapprentissage de chaque geste de la vie quotidienne. Physiothérapeutes, ergothérapeutes, orthophonistes ou psychomotriciens, les professionnels de santé jouent un rôle essentiel dans ce long rétablissement, mais sont généralement trop peu nombreux dans les pays qui en ont le plus besoin. Pour pallier ces carences, Handicap International facilite ou met directement en place des formations diplômantes pour que ces professionnels deviennent autonomes.

Enfin, l’accompagnement de l’entourage proche est souvent indissociable de la prise en charge par les professionnels.

 

© W. Daniels | HI

Les services de réadaptation en Haïti

Le 12 janvier 2010, Haïti est dévasté par un tremblement de terre qui fait perdre la vie à plus de 230'000 personnes et en blesse plus de 300'000 autres. Handicap International intervient dès le lendemain de la catastrophe afin de venir en aide aux victimes. Sept ans plus tard, l’association poursuit ses actions, notamment pour que les Haïtiens puissent avoir accès à des services de réadaptation.

 

Plus de 15 % de la population mondiale, soit un milliard de personnes, vit avec un handicap[1].
En Afrique, on compte en moyenne 2 millions de personnes pour une unité de production en appareillage[2].


[1] Rapport mondial sur le handicap, OMS et Banque Mondiale, 2011.
[2] Rapport sur la santé dans le monde, OMS, 2003.

 

Pour aller plus loin

Inauguration symbolique du monument au Civil inconnu : un hommage aux victimes des conflits armés
@Carole Parodi / HI
Événement Mines et autres armes Stop Bombing Civilians

Inauguration symbolique du monument au Civil inconnu : un hommage aux victimes des conflits armés

Handicap International (HI) inaugurera symboliquement, le 14 novembre à Genève, un monument au Civil inconnu pour dénoncer les ravages des conflits armés sur les civils. Une performance originale de danse contemporaine clôturera la cérémonie. En parallèle, HI organise une exposition itinérante présente du 11 au 17 novembre à Genève. Cette dernière invite le public à interpeller les conseillers nationaux afin que le gouvernement suisse s’engage pro-activement dans l’élaboration d’une déclaration politique internationale pour une meilleure protection des civils lors des guerres.
 

Des séances de réadaptation pour les victimes du séisme au Pakistan
© Muhammad Reza/ANADOLU AGENCY/AFP PHOTO
Urgence

Des séances de réadaptation pour les victimes du séisme au Pakistan

HI vient en aide aux victimes du séisme qui a frappé le Pakistan le 24 septembre dernier, a blessé 900 personnes et tué près de 40 personnes.

 

"Vous m’aidez à redevenir forte"
© ISNA Agency / HI
Mines et autres armes Réadaptation Stop Bombing Civilians

"Vous m’aidez à redevenir forte"

Fatehia a dix ans. Elle avait l'habitude d'aller à l'école tous les jours avec sa sœur et ses amis mais, en février 2019, son école a été frappée par une attaque aérienne. Les équipes HI l'ont accompagnée à travers des séances de soutien psychosocial et lui ont également fournit une prothèse et des exercices de rééducation.

 

De l'appareillage à la rééducation

La réadaptation physique et fonctionnelle s'inscrit dans un parcours global vers l'autonomie. Elle est mise en œuvre auprès des personnes présentant des déficiences ou des incapacités, temporaires ou durables afin de prévenir, ralentir ou pompenser la perte fonctionnelle. Notre association agit de la fabrication de l'aide à la mobilité aux séances de rééducation pour permettre à chacun de Vivre Debout à nouveau.

Que fait Handicap International?

La réadaptation est le cœur de notre métier depuis la fondation de l'organisation en 1983.

Handicap International :

  • Fabrique des prothèses, orthèses, béquilles et fauteuils roulants selon le contexte et les besoins du bénéficiaire. Notre association collabore avec les établissements de santé locales pour soutenir la création de centres d'appareillage dans les pays défavorisés qui sont souvent en manque de structures adaptées pour les personnes handicapées.
  • Dispense les personnes en situation de handicap de séances de rééducation pour qu'elles réapprennent chaque geste de la vie quotidienne.
  • Apporte du soutien psychosocial auprès des victimes et de leurs proches pour les sensibiliser sur le handicap, très souvent mal vu dans encore de nombreux pays.

 

 
Nishan, 13 ans, a subi une amputation suite à  un grave accident avec un tracteur quand il avait 5 ans. Nishan, 13 ans, a subi une amputation suite à  un grave accident avec un tracteur quand il avait 5 ans. Nishan, 13 ans, a subi une amputation suite à  un grave accident avec un tracteur quand il avait 5 ans. Nishan, 13 ans, a subi une amputation suite à  un grave accident avec un tracteur quand il avait 5 ans.

© Prasiit Sthapi | HI

Légende: Jay, kinésithérapeute de HI réadapte la prothèse de Nishan, 13 ans.
 

2'000 personnes
reçoivent une aide adaptée chaque année
au centre de Kampong Cham au Cambodge

2'309 aides à la mobilités distribuées
au Bangladesh

277'194 personnes
ont reçu une aide en réadaptation
dans 63 pays*

 
Sovannareach, 5 ans, apprend à marcher avec sa nouvelle prothèse suite à une amputation 				Sovannareach, 5 ans, apprend à marcher avec sa nouvelle prothèse suite à une amputation 				Sovannareach, 5 ans, apprend à marcher avec sa nouvelle prothèse suite à une amputation 				Sovannareach, 5 ans, apprend à marcher avec sa nouvelle prothèse suite à une amputation

© Lucas Veuve | HI

Légende: Sovannareach, 5 ans, apprend à marcher avec sa nouvelle prothèse suite à une amputation
 

Sovannareach: perdre une jambe à 5 ans

Aveuglé par les phares d’un véhicule, le père de Sovannareach fait un écart. La moto heurte un poteau, retombe sur l'enfant.Tous les passagers sont indemnes, excepté le petit garçon, blessé à la jambe.

Le garçon doit alors subir une amputation pour rester en vie. Handicap International lui a fabriqué une prothèse et le dispense des séances de réadaptation pour le permettre de marcher comme tous les autres enfants.

 

Cambodge : le développement de notre cœur de métier

C'est au Cambodge que notre association a vu le jour en 1982 après la prise de pouvoir par les Khmers rouges. Aujourd'hui, Handicap International (HI) continue de proposer des séances de réadaptation et fabriquer des prothèses dans les centres provinciaux de Kompong Cham et Tbong Khmum.

Nous renforçons l'accès des personnes handicapées aux soins de réadaptation et mène aussi des projets de sensibilisation aux restes explosifs et des actions de déminage.

 
Jean-Baptiste Richardier, co-fondateur de Handicap International en visite au centre de réadaptation de Campong Cham Jean-Baptiste Richardier, co-fondateur de Handicap International en visite au centre de réadaptation de Campong Cham Jean-Baptiste Richardier, co-fondateur de Handicap International en visite au centre de réadaptation de Campong Cham Jean-Baptiste Richardier, co-fondateur de Handicap International en visite au centre de réadaptation de Campong Cham

© Eric Martin | Figaro Magazine | HI

Légende: Jean-Baptiste Richardier, co-fondateur de Handicap International en visite au centre de réadaptation de Campong Cham
 

Soutenez nos actions

 

Publications thématiques: réadaptation