Goto main content
 
 

Syrie : Un pays en crise depuis six ans

Syrie

Le 15 mars prochain marquera le triste anniversaire des six ans de la crise syrienne. Depuis 2011, plus de 300 000 Syriens ont trouvé la mort et plus d’un million ont été blessés. Près de 5 millions de personnes ont dû fuir le pays et 6,5 millions d’autres ont été déplacées en son sein. 13,5 millions de personnes ont actuellement besoin d’assistance humanitaire en Syrie. Dès le début de la crise, Handicap International est intervenue dans la région afin d’apporter son assistance aux Syriens et elle mène également des activités dans le pays depuis 4 ans.

@Armelle Toucour

Depuis janvier 2013, Handicap International travaille avec de nombreux partenaires sur le territoire syrien pour venir en aide à la population affectée par le conflit. L’une des activités principales de l’association est la mise en place de services de réadaptation adaptés. Plusieurs dizaines de milliers de Syriens ont déjà bénéficié de sessions de kinésithérapie, d’appareillage en prothèses et orthèses, ou de donations d’aides à la mobilité (fauteuils roulants, déambulateurs, etc.), principaux services mis en place par Handicap International depuis le début de son intervention dans le pays.

L’association a aussi développé des activités de soutien psychologique dans le cadre de son assistance à la population syrienne. « Les personnes qui sont encore en Syrie ont vécu plus de cinq ans de guerre, une expérience hautement traumatisante », explique Mélanie Broquet, responsable du suivi et de la coordination des programmes en Syrie pour Handicap International. « Il est nécessaire qu’elles puissent en parler si elles en ressentent le besoin, et que l’on ne les laisse pas seules face à leur détresse. Leur bien-être psychologique est aussi important que leur santé physique dans un tel contexte. »

Protéger la population des restes de guerre

Si l’association s’emploie à soigner les blessures visibles et invisibles des Syriens, elle fait également en sorte de les prévenir à travers des sessions d’éducation aux risques des mines et autres armes explosives. Le but de cette activité est de sensibiliser la population aux dangers et effets des armes conventionnelles, largement utilisées sur le territoire depuis le début du conflit en Syrie. En connaissant les dangers auxquelles elle est exposée, la population syrienne est davantage en mesure de s’en protéger. Plus de 300 000 Syriens ont bénéficié de ce genre de sessions, depuis le début de l’intervention de Handicap International dans le pays.

Afin d’étendre leur assistance à la population, Handicap International et ses partenaires locaux ont également mis en place des distributions ponctuelles de nourriture et d’objets de première nécéssité (tels que des couvertures, des matelas, des ustensiles de cuisine, etc.) pour les personnes les plus affectées par le conflit. De plus, et pour s’assurer que personne ne soit oublié dans le cadre de cette réponse d’urgence, l’association mène des activités d’inclusion à travers la formation et le soutien d’autres acteurs. Objectif : que les personnes handicapées, âgées, ou encore très pauvres ne soient pas exclues de l’aide humanitaire.

Dans le cadre de son intervention auprès de la population syrienne, Handicap International a également développé des activités similaires en Jordanie et au Liban, auprès des réfugiés. Depuis 2012, l’association a apporté son assistance à plus de 900 000 personnes vulnérables dans la région.

Handicap International et la crise syrienne: Plus 900 000 personnes ont bénéficié d’actions entreprises par Handicap International depuis le lancement des opérations de l’association dans la région, en 2012. L’organisation propose des services de rééducation physique, un accompagnement psychologique et des distributions d’urgence pour répondre aux besoins fondamentaux des personnes blessées, handicapées et particulièrement vulnérables. Handicap International diffuse également des messages de sensibilisation et de sécurité auprès des populations locales afin de prévenir les accidents causés par des restes explosifs de guerre.

Published on: 28 février 2017
Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relations presse

Nadia Ben Said
Responsable Relations Médias
(FR/ALL/EN)

Tél : +41 22 710 93 36
n.ben-said@hi.org

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Syrie : l’accès humanitaire limité aggrave la situation de la population
Sarah Pierre / HI
Santé Urgence

Syrie : l’accès humanitaire limité aggrave la situation de la population

Ensemble avec 21 ONG nous alertons qu’un accès humanitaire limité ne permet pas de répondre à la hausse des cas de Covid-19 et aux dures conditions de l'hiver dans le Nord de la Syrie, où l'aide est insuffisante. Le Conseil de sécurité des Nations unies doit assurer un accès transfrontalier continu.

Les nouveaux premiers pas de Safa
© Y. Youssef / HI (2016)
Inclusion Insertion Mines et autres armes Réadaptation

Les nouveaux premiers pas de Safa

C’est à 5 ans que Safa est grièvement blessée par un bombardement et doit être amputée d’une jambe. Notre organisation l’a rapidement prise en charge à son arrivée en Jordanie.

Comme pour Safa, permettez à d’autres enfants de vivre de nouvelles premières fois. Découvrez d’autres histoires.

HI aide Ismail, victime d’une mine antipersonnel à se tenir debout
| ©HI
Bénéficiaires Réadaptation

HI aide Ismail, victime d’une mine antipersonnel à se tenir debout

Après une explosion de mine en 2014, Ismaël (14 ans) a dû être amputé des deux jambes au-dessus du genou. Handicap International (HI) lui apprend à marcher avec ses prothèses. Afin d'assurer l'autonomie du jeune homme et lui permettre de mener ses activités du quotidien, il est crucial que ces prothèses soient adaptées.