Goto main content
 
 

Témoignage de Mariam, mère d’Oumou

Inclusion Insertion
International

Dans le cadre du projet Education Inclusive au Sahel, mené par HI, Oumou a subi un diagnostic médical, puis notre organisation lui a fabriqué une nouvelle prothèse adaptée. A présent, elle peut marcher à nouveau et se rendre à l’école ! 
 

Oumou et sa maman, Mariam

Oumou et sa maman, Mariam | | © HI

« Je m’appelle Mariam, je suis la mère d’Oumou, qui a 9 ans. Grâce au projet mené par HI, ma fille a pu bénéficier d’une prise en charge en aide technique et retourner à l’école. En effet, Oumou avait dû cesser d’aller à l’école car sa prothèse était défectueuse et n’était plus à sa taille. Ma fille avait beaucoup grandi et ni son père, ni moi n’avions les moyens de lui en faire fabriquer une nouvelle. Aussi, quand Oumou a été identifiée par l’agent communautaire de sensibilisation de votre équipe, il a fallu beaucoup de temps et d’échanges pour que nous acceptions sa réinscription à l’école. En effet, mon mari et moi pensions qu’elle ne pourrait plus jamais étudier. Mais, heureusement, dans le cadre du projet Education Inclusive au Sahel, mené par HI, Oumou a subi un diagnostic médical, puis on lui a fabriqué une nouvelle prothèse adaptée. A présent, elle peut marcher à nouveau et se rendre à l’école ! Sans cet appui, elle n’aurait jamais repris ses études. A présent, notre fille est scolarisée comme toutes ses camarades, et dans la même école qu’elles. Elle est passée en classe supérieure.

En plus de ce soutien, j’ai moi-même été sensibilisée et formée sur l’importance de l’éducation pour les enfants handicapés. J’ai compris beaucoup de choses sur le handicap et les avantages de la scolarisation pour ces enfants. Je suis devenue agent de sensibilisation communautaire et je vais parler aux enfants et à leurs familles.

Le handicap n'est pas une fatalité

Aujourd’hui mon mari et moi sommes très fiers de notre fille, et nous allons continuer à sensibiliser les autres parents d’enfants handicapés pour qu’ils comprennent que le handicap n’est pas une fatalité et qu’ils ont aussi ont le droit d’aller à l’école comme tous les autres enfants ».

Signez notre pétition pour ouvrir les portes de l'école à tous les enfants !

Published on: 4 septembre 2020
Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relations presse

Nadia Ben Said
Responsable Relations Médias
(FR/ALL/EN)

Tél : +41 22 710 93 36
n.ben-said@hi.org

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Victimes de bombes à sous-munitions en hausse : nous appelons les Etats à faire respecter le droit international
© Said Khlaifat / HI
Mines et autres armes

Victimes de bombes à sous-munitions en hausse : nous appelons les Etats à faire respecter le droit international

Le nombre des victimes des armes à sous-munitions a augmenté de 30% en trois ans, selon l'Observatoire des armes à sous-munitions 2021. Publié aujourd'hui, le rapport enregistre au moins 360 victimes en 2020 dans le monde. La conférence des États parties à la Convention d'Oslo, qui interdit l'utilisation des armes à sous-munitions, a lieu les 20 et 21 septembre prochain. Nous appelons les États à faire respecter le droit international et ceux qui ne l'ont pas encore fait à adhérer à la convention.

Soni est malentendante et va à l’école
© HI
Insertion

Soni est malentendante et va à l’école

Soni a 13 ans et vit à Banke. Elle est née avec une déficience auditive. HI l'a aidée à aller à l'école comme n'importe quel enfant.

La crise au Liban touche plus durement les personnes vulnérables
© Tom Nicholson / HI
Insertion

La crise au Liban touche plus durement les personnes vulnérables

Aggravée par l’explosion du 4 août 2020, la crise économique et sociale actuelle au Liban a un impact terrible pour les personnes vulnérables comme les réfugiés syriens ou les personnes handicapées. Rencontre sur place avec deux personnes en situation de handicap et prises en charge par le centre de rééducation Musawat, soutenu par notre organisation.