Go to main content

"Tout devient possible à nouveau"

Urgence
Syrie

Amer est physiothérapeute spécialisé en appareillage orthopédique, en prothèse et orthèse, et travaille pour l’association depuis octobre 2012. A Amman et dans le camp de réfugiés d’Azraq, il aide les patients de Handicap International à se remettre debout. Il raconte ce qui fait naitre sa motivation chaque jour. 

Amer et Doa'a à Amman

Amer et Doa'a à Amman | © Sarah Pierre / Handicap International

Amer

"Nous aidons nos patients à reprendre le cours de leur vie. Par exemple, en donnant une prothèse ou une orthèse qui permet à une personne blessée par le conflit de se remettre debout", explique Amer. "Handicap International joue un rôle essentiel auprès des personnes les plus fragiles. Lorsque les gens retrouvent leur indépendance, qu’ils peuvent se déplacer, aller faire leurs courses, tout devient possible à nouveau. C’est de là que je puise ma motivation", poursuit le jeune Jordanien.

"Ce que je préfère dans mon travail, c’est aider nos patients à accepter leur nouvelle condition, à comprendre comment ils pourront utiliser leur prothèse pour ensuite retrouver une vie normale. Après trois ans sur le terrain, entre Irbid et Amman, j’ai beaucoup de souvenirs. Mais je n’oublierai jamais la première fois que je suis entré dans le camp de Za’atari, toutes ces personnes qui sont venues vers nous alors que nous étions encore dans la voiture. Je me suis demandé comment il était possible qu’autant de gens soient affectées à la fois. C’est à ce moment que j’ai réalisé l’ampleur du conflit Syrien", conclut-il.

Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relations presse

Nadia Ben Said
Responsable Relations Médias
(FR/ALL/EN)

Tél : +41 22 710 93 36
n.ben-said@hi.org

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Suite à la mort d’un employé d’une organisation partenaire, Handicap International condamne les bombardements continus
© Amer Almohibany / AFP PHOTO

Suite à la mort d’un employé d’une organisation partenaire, Handicap International condamne les bombardements continus

7 ans de conflit syrien - Un employé d'une organisation syrienne avec laquelle Handicap International (HI) est associée a été tué mercredi 3 mars. Mustafa, sa femme et leurs deux enfants - âgés de moins de 8 ans - ont été tués par des bombardements à Hamouriyeh, dans la Ghouta orientale. À l'heure du septième anniversaire du conflit syrien, HI condamne une fois de plus les bombardements en zones peuplées et appelle toutes les parties au conflit à protéger les civils.
 

7e anniversaire du conflit syrien: Handicap International appelle à la signature de la pétition «Stop Bombing Civilians»
© Benoit Almeras / HI

7e anniversaire du conflit syrien: Handicap International appelle à la signature de la pétition «Stop Bombing Civilians»

À l'occasion du 7e anniversaire du conflit en Syrie, Handicap International (HI) rappelle à quel point les Syriens sont victimes d’un conflit marqué par l’utilisation massive et continue d’armes explosives. Les bombardements et les pilonnages en zones peuplées - devenus courants dans les conflits actuels en Iraq, en Syrie et au Yémen - tuent et blessent à 92 % des civils.

Le centre de réadaptation d’une ONG partenaire de Handicap International détruit dans la Ghouta orientale
© HI

Le centre de réadaptation d’une ONG partenaire de Handicap International détruit dans la Ghouta orientale

L’escalade extrême des bombardements dans la partie orientale de la Ghouta assiégée depuis les dernières 72 heures a fait plus de 300 victimes civiles et causé des dommages très importants aux infrastructures – particulièrement aux hôpitaux, aux cliniques et aux abris où les civils ont trouvé refuge.