Accès direct au contenu
 
 

Une exposition pour permettre à la population de dire NON aux bombardements des civils à Fribourg et à Neuchâtel

Événement Mines et autres armes Stop Bombing Civilians
Suisse

Dans le cadre de sa campagne « stop bombing civilians », Handicap International (HI) organise une exposition itinérante qui passera à Fribourg du 13 au 19 janvier et à Neuchâtel du 20 au 26 janvier. 

Exposition à Lausanne (VD) du 14 au 20 octobre 2019

Exposition à Lausanne (VD) du 14 au 20 octobre 2019 | © Thomas Million / HI

En Syrie, en Irak ou encore au Yémen, les armes explosives puissantes et imprécises ravagent des villes entières. Quand les bombardements ont lieu dans des zones peuplées, les victimes sont à 90% des civils ! Au mépris du droit international humanitaire et des Conventions de Genève, les bombardements en zones urbaines tuent ou blessent 60 civils chaque jour ! Ce massacre inacceptable brise la vie de milliers d’innocents.

Après plus de 35 ans de combat contre les mines antipersonnel et les bombes à sous-munitions, qui ont abouti au Traité d’Ottawa (1997) et à la Convention d’Oslo (2008), Handicap International (HI) s’engage depuis 5 ans contre le bombardement dans les zones peuplées. Car bombarder les civils ce n’est pas la guerre, c’est un crime !

Exposition « NON aux bombardements des civils », du 13 au 19 janvier, place Georges-Python à Fribourg et du 20 au 26 janvier, rue de l'Hôpital à Neuchâtel

L’exposition, composée de trois structures cubiques, présente, sous forme de textes et de photos, les conséquences dramatiques des bombardements des populations civiles dans les zones urbaines et détaille le processus politique international actuellement en marche. 

L’exposition invite également la population à agir contre l’utilisation des armes explosives en permettant à chacun d’écrire un message aux conseillers nationaux de son choix, par le biais d’une page web dédiée. L’objectif est de demander au gouvernement suisse de s’engager pleinement et pro-activement dans le processus politique en cours et de se positionner plus clairement et fermement contre le bombardement des civils dans les zones habitées. 

Accessible à tous, l’exposition est gratuite et libre d’accès.
Plus d’informations: https://bit.ly/2IDv85A

6 mois pour stopper le bombardement des civils

Les 1er et 2 octobre derniers, 133 Etats et ONG se sont réunis à Vienne pour discuter de la « Protection des civils dans les guerres urbaines ». La majorité des Etats dont la Suisse s’est déclarée prête à travailler sur une déclaration politique internationale visant à protéger les civils dans les zones de guerre et à fournir une assistance aux victimes. 

La Suisse, membre d’un groupe de 12 Etats, travaille depuis quelques années sur une telle déclaration. Forte de sa tradition humanitaire et dépositaire des Conventions de Genève, le gouvernement doit jouer un rôle de leader dans ce groupe pour faire avancer l'élaboration de cette déclaration politique internationale.

Les discussions se poursuivront avec deux phases de négociation à Genève, le 18 novembre puis en janvier 2020. Elles s’achèveront par une conférence prévue en mars 2020 à Dublin, sur invitation de l’Irlande, au cours de laquelle une déclaration politique devrait être ouverte à signature aux Etats.

Ainsi, ces six prochains mois seront décisifs pour la protection des millions de civils vivant dans les zones de guerre.

Prochaines dates d’exposition :

2 au 11 mars, Waisenhausplatz, Berne
12 au 31 mars, Porrentruy, Jura

Published on: 13 janvier 2020
Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relations presse

Nadia Ben Said
Responsable Relations Médias
(FR/ALL/EN)

Tél : +41 22 710 93 36
n.ben-said@hi.org

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Broken Chair, porte-parole de Handicap International, tristement de retour dans l’actualité
(c) Carole Parodi / HI
Stop Bombing Civilians

Broken Chair, porte-parole de Handicap International, tristement de retour dans l’actualité

Broken Chair, symbole des victimes de mines antipersonnel sur la place des Nations à Genève, revient malheureusement en une de l’actualité. La décision du gouvernement américain d’utiliser de nouveau les mines va mettre en péril la vie des civils en zone de guerre. Il est alors important de se rappeler du rôle essentiel de ce monument de la Genève internationale.

Attaques au Yémen : les ONG sur place dénoncent des victimes civiles
© Camille Gillardeau / Handicap International
Stop Bombing Civilians

Attaques au Yémen : les ONG sur place dénoncent des victimes civiles

Handicap International et 10 autres ONG sont choquées et attristées d'apprendre que 31 civils ont été tués et 12 autres personnes blessées lors d'attaques contre le gouvernorat d'Al Jawf, dans le nord du Yémen, le 15 février.

Handicap International et Gniep Smoeun, victime d’une mine, lancent un appel aux Etats pour faire reculer le gouvernement Trump
(c) Basile Barbey / HI
Mines et autres armes Mobilisation

Handicap International et Gniep Smoeun, victime d’une mine, lancent un appel aux Etats pour faire reculer le gouvernement Trump

Ce jeudi 13 février 2020 à Genève, sous Broken Chair, monument symbole de la barbarie des mines, Handicap International et Gniep Smoeun ont appelé les Etats signataires du Traité d’Ottawa à user de toute leur influence pour que les USA reviennent sur leur révoltante décision de réintroduire les mines.