Goto main content
 
 
 

Mines et autres armes 

Désarmement, déminage, protection des civils, #StopBombingCivilians.

30 civils sont tués ou blessés chaque jour par des armes explosives. Handicap International démine les terres, assiste les victimes et mène des campagnes de prévention auprès des populations locales et des Etats.

 

Notre rôle

1. Éducation aux risques

Nos équipes travaillent main dans la main avec les communautés locales pour sensibiliser les habitants aux risques des munitions non explosées afin de réduire les accidents.

2. Déminage et dépollution

Nos équipes de déminage ont pour mission de redonner aux populations locales la liberté de vivre, en toute sécurité.

3. Assistance aux victimes

Nous accompagnons durablement les survivants d’armes explosives, ainsi que leur famille et leur communauté, dans un processus d’inclusion qui comprend une assistance médicale, l’accès à des activités sociales, éducatives, professionnelles, sportives, civiques et culturelles. Nous appuyions également les gouvernements pour la mise en place de politiques publiques en faveur des victimes de mines, en accord avec les obligations des traités internationaux.

4. Engagement politique 

Nous assurons le suivi de la mise en œuvre des traités de désarmement existants concernant les mines et les armes à sous-munitions, pour amener les États membres à s'acquitter de leurs obligations d’interdire leur utilisation. Nous plaidons également depuis 2015, avec le collectif INEW, pour l'adoption et la mise en application par les Etats d'une déclaration politique destinée à encadrer l’usage des armes explosives en zones peuplées.

5. Notre campagne #StopBombingCivilians 

Stop Bombing Civilians sensibilise la population et la classe politique au désastre humanitaire posé par l’utilisation des armes explosives en zones urbaines. Nous appelons les suisses à signer notre pétition internationale, déjà ralliée par plus de 500'000 personnes, et interpellons les parlementaires pour un engagement fort de la Suisse dans ce combat.

 


Nous innovons : le déminage par drone

Nos équipes au Tchad ont testé l’utilisation de drones pour accélérer le déminage et le retrait de restes explosifs de guerre. Une nouvelle méthode innovante qui permet de détecter en quelques minutes plutôt qu’en plusieurs semaines pour rendre plus rapidement les terres à la population :

 


Votre don en action

51

​​​​​​​CHF

Vous participez au financement de l’éducation aux risques pour 10 personnes.

203

CHF 

Vous participez au financement du déminage de 100 m2 de terre.

1'073

CHF

Vous participez au financement d’un drone de détection.


Pays d'intervention​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​

 Découvrez en cliquant sur la carte interactive, les 35 projets en lien avec les armes explosives  que nous menons dans 18 pays.



Chiffres clés ​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​

35

projets dans

18

pays​​​​​​​​​​​​​​

 ​​​​​123   

pays concernés par le fléau des armes explosives depuis 2011​​​​​​​

30

civils sont tués ou blessés chaque jour par des armes explosives​​​​​​​​​​​​​​

90%

des victimes de bombardements sont des civils​​​​​​​​​​​​​​



Vidéo du terrain​​​​​​​​​​​​​​

Découvrez notre action de déminage en Colombie




Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Non aux bombardements des civils : nous sommes déjà soutenus par 31 parlementaires fédéraux Mines et autres armes

Non aux bombardements des civils : nous sommes déjà soutenus par 31 parlementaires fédéraux

31 parlementaires fédéraux soutiennent notre combat contre les bombardements des civils, alors que le dernier cycle de consultations pour une déclaration politique contre l'utilisation des armes explosives en zones peuplées aura lieu ce printemps au Palais des Nations à Genève. Ensemble, nous appelons la Suisse à adopter une position forte pour une meilleure protection de la population.

Observatoire des mines : le nombre de victimes a augmenté de 21% en 2020
© Waleed Khaled / HI
Mines et autres armes

Observatoire des mines : le nombre de victimes a augmenté de 21% en 2020

Publié aujourd’hui, le rapport 2021 de l'Observatoire des mines fait état d'un nombre exceptionnellement élevé pour la sixième année consécutive de victimes causées par les mines antipersonnel, les restes explosifs de guerre et les mines improvisées : 7’073 victimes en 2020, dont 80% de civils. Alors que va se tenir à La Haye du 15 au 19 novembre la conférence annuelle du Traité d'interdiction des mines, Handicap International, qui a reçu le prix Nobel de la paix avec d'autres organisations pour sa lutte contre les mines, appelle les États à mettre fin à l'utilisation de ces armes barbares.

Irak : une contamination catastrophique : un obstacle majeur à la reconstruction du pays
© HI
Mines et autres armes Stop Bombing Civilians

Irak : une contamination catastrophique : un obstacle majeur à la reconstruction du pays

Cinq ans après la fin de la guerre en Irak, les communautés sont toujours fracturées, tout comme les bâtiments, les routes et les ponts qui les entourent. Publié aujourd'hui, notre rapport « Reconstruction impossible : Impact de la contamination liée aux engins explosifs sur les populations touchées en Irak » dresse un tableau édifiant de la vie quotidienne des Irakiens, dont certains ont trop peur pour laisser leurs enfants aller à l'école à pied, ou d’autres sont contraints de travailler dans des endroits pollués par des explosifs.