Go to main content
 
 

«Quand je serai grand, je volerai»

Bénéficiaires Réadaptation
Bangladesh

Saiful, 7 ans, vit dans le camp de réfugiés rohingyas de Kutupalong, dans le Sud du Bangladesh. L’enfant a perdu sa jambe droite à l’âge de deux ans. Avec le soutien de Handicap International, il a reçu une prothèse, et aujourd’hui, il marche et va à l’école. Son rêve : devenir pilote.

Saiful, 7 ans, vit dans le camp de réfugiés rohingyas de Kutupalong, dans le Sud du Bangladesh

Saiful, 7 ans, vit dans le camp de réfugiés rohingyas de Kutupalong, dans le Sud du Bangladesh | © Shumon Ahmed / HI

Le passé en Birmanie

Les parents de Saiful ont d’abord été persécutés du fait de leur appartenance à la minorité des Rohingyas, victimes de discriminations raciales en Birmanie. Ils ont été chassés de leurs terres, ont dû faire des travaux forcés, jusqu’au jour où le père de Saiful a été torturé et grièvement blessé.

« Nous n’avions plus le choix, nous avons fui le pays » confie la mère de Saiful. Au terme d’un exode éprouvant, comme des centaines de milliers d’autres Rohingyas qui ont fui leur pays, les parents de Saiful trouvent refuge dans le camp de Kutupalong au Bangladesh. 

L’opération de Saiful

Les épreuves de cette famille ne s’arrêtent pas là ! Saiful est né avec une grave malformation congénitale au pied. La situation empire et le pied s’infecte. Les parents font tout pour éviter un nouveau drame. Mais ils doivent se résoudre à faire amputer leur enfant.

Le petit Saiful reste prostré chez lui pendant deux ans. Jusqu’à une rencontre déterminante avec l’une de nos équipes, qui lui redonne l’espoir de pouvoir marcher un jour. Saiful a désormais un but : Vivre Debout comme tous les autres enfants ; et un rêve : devenir pilote pour pouvoir voler ! 

Il faut encore deux années de rééducation et de courage à Saiful pour gagner en souplesse et muscler ses jambes. A 6 ans, il peut enfin recevoir une prothèse, apprendre à marcher, puis aller à l’école. 

 

 

Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relations presse

Nadia Ben Said
Responsable Relations Médias
(FR/ALL/EN)

Tél : +41 22 710 93 36
n.ben-said@hi.org

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

« J’ai entendu les pleurs de Moïse sous les décombres… »
© Davide Preti
Bénéficiaires Réadaptation

« J’ai entendu les pleurs de Moïse sous les décombres… »

Moïse avait quatre ans lorsqu’il a perdu sa jambe gauche suite au séisme qui a frappé Haïti le 12 janvier 2010. 

Christella : future médecin ou femme d’affaires?
© Davide Preti / HI
Bénéficiaires Réadaptation

Christella : future médecin ou femme d’affaires?

Christella, amputée d’une jambe suite au séisme en Haïti en 2010, a reçu une prothèse grâce à HI. Aujourd’hui, Christella, 20 ans, a plein de projets.

La réadaptation physique en Haïti : des soins de meilleure qualité, des infrastructures améliorées
© Davide Preti/HI
Réadaptation

La réadaptation physique en Haïti : des soins de meilleure qualité, des infrastructures améliorées

Haïti n’a pas été épargnée au cours de ces 10 dernières années. Au tremblement de terre dévastateur, suivi du terrible ouragan en 2016, s’ajoute une grande instabilité politique qui paralyse aujourd’hui le pays. Grâce aux dons reçus, notre intervention depuis 2010 a permis d’améliorer durablement la vie des victimes. Nous sommes toujours présents pour apporter une contribution majeure auprès des acteurs locaux pour former de futurs spécialistes en réadaptation.