Accès direct au contenu
 
 

1 million de déplacés à Idlib - la pire crise humanitaire en 9 ans du conflit syrien : appel de HI aux politiques et citoyens suisses

Stop Bombing Civilians Urgence
Syrie

Alors que près d'un million de personnes - principalement des femmes et des enfants – ont fui les combats et les bombardements à Idlib en Syrie, Handicap International (HI) appelle les États à s'engager pleinement dans le processus diplomatique international en cours visant à mieux protéger les civils contre l'utilisation des armes explosives en zones peuplées.

Civils syriens dans un camp de réfugié au Liban

Civils syriens dans un camp de réfugié au Liban | (c) E. Fourt

Bombarder les civils est un crime

Depuis décembre 2019, ce sont près d’un million de personnes qui sont déplacées par l'escalade de violences à Idlib, au Nord-Ouest de la Syrie. Il s’agit du déplacement de personnes le plus important en 9 ans de conflit, avec des familles bloquées dans des camps surpeuplés à la frontière avec la Turquie. 

L'utilisation des armes explosives en zones peuplées est intense et répétée en Syrie depuis décembre 2011. Des infrastructures civiles ont été touchées, notamment des camps de déplacées, des écoles, des centres de santé et les hôpitaux. Action on Armed Violence (AOAV) rapporte que près de 80’000 personnes ont été tuées ou blessées par des armes explosives entre 2011 et 2018 en Syrie, dont 87% de civils. Un des principaux obstacles au retour éventuels des réfugiés et des personnes déplacées est la contamination par les restes explosifs de guerre. En Syrie, 11,5 millions de personnes sont exposées à ce risque selon l'United Nations Mine Action Service (UNMAS).

Les bombardements massifs en zones peuplées ont de terribles conséquences humanitaires : familles déchirées, blessures invalidantes, traumatismes psychologiques, déplacements forcés, destruction des infrastructures essentielles (hôpitaux, ports, ponts, etc.) et pauvreté toujours plus grande : 80% des Syriens vivent actuellement en dessous du seuil de pauvreté.

Au contact de réfugiés en Jordanie et au Liban, les équipes de HI sont témoins de la souffrance et du traumatisme de la population syrienne et de son impossibilité à rentrer chez elle en l’absence d’activités sociales ou économiques et de la forte contamination aux restes explosifs de guerre. 

Une Suisse forte pour mettre fin aux bombardements urbains

Idlib est un exemple tragique de l'utilisation des armes explosives en zones peuplées. HI et les membres du International Network of Explosive Weapons (INEW) dialoguent avec les États pour les convaincre de soutenir une déclaration politique forte visant à mettre fin à l'utilisation des armes explosives à large rayon d’impact en zones peuplées et à assurer l’aide aux victimes de ces armes

Plusieurs cycles de négociations ont débuté en octobre 2019, avec la participation de la Suisse, et se poursuivront à Genève du 23 au 27 mars prochain. Ce processus diplomatique se conclura avec une conférence prévue le 26 mai à Dublin où une déclaration politique sera ouverte pour adoption. 

HI appelle les citoyens suisses à mobiliser leurs parlementaires via une plateforme Internet dédiée pour demander au gouvernement suisse de soutenir la déclaration contre l'utilisation des armes explosives en zones peuplées.
 

Published on: 9 mars 2020
Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relations presse

Nadia Ben Said
Responsable Relations Médias
(FR/ALL/EN)

Tél : +41 22 710 93 36
n.ben-said@hi.org

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

La Suisse doit agir maintenant pour mieux protéger les civils lors des conflits
© HI
Stop Bombing Civilians Urgence

La Suisse doit agir maintenant pour mieux protéger les civils lors des conflits

Le secrétaire général des Nations unies, António Guterres, dénonce dans son rapport annuel sur la protection des civils la pratique des bombardements dans les zones peuplées et les conséquences désastreuses pour les populations. Il soutient les efforts diplomatiques en cours visant à élaborer une déclaration politique pour mieux protéger les millions de civils vivant dans les zones de guerre. Handicap International et ses partenaires de l’International Network on Explosive Weapons (INEW) demandent aux États de soutenir une déclaration politique forte afin de mettre fin aux souffrances humaines provoquées par les armes explosives.

Typhon Amphan: les équipes de HI sont sur place
© Cyclocane
Urgence

Typhon Amphan: les équipes de HI sont sur place

Le typhon Amphan a frappé l’Inde et le Bangladesh mercredi 20 mai. Des millions de personnes ont été affectées. Nous continuons de venir en aide aux personnes les plus fragiles. 

24 lits en soins intensifs au Soudan du sud : HI protège les plus vulnérables
© HI
Santé Urgence

24 lits en soins intensifs au Soudan du sud : HI protège les plus vulnérables

Environ 11 millions de personnes vivent au Soudan du sud, et les modèles statistiques suggèrent que le Covid-19 pourrait probablement atteindre plus de la moitié de la population. Dans ce pays qui ne dispose que de 24 lits en soins intensifs et d'un équipement médical très limité, nous nous efforçons d’endiguer la propagation du virus.