Go to main content
 
 

Armes explosives en zones peuplées: stop bombing civilians!

Mines et autres armes Stop Bombing Civilians
Afghanistan Irak Syrie Ukraine Yémen

Rendu public le 15 mai, un rapport sur l’utilisation des armes explosives dans le monde pointe les conséquences désastreuses pour les populations civiles. Handicap International (HI) poursuit son combat contre cette pratique barbare et invite le public à signer sa pétition en ligne.

Ali et son petit frère Mohammed

Ali et son petit frère Mohammed | (c) N Matelle / Handicap International

Action on Armed Violence (AOAV) a publié le 15 mai 2017 son sixième rapport annuel sur l'utilisation des armes explosives (en anglais). AOAV est membre du Réseau international sur les armes explosives (INEW), une coalition d'ONG cofondée par HI pour plaider contre l'utilisation d’armes explosives en zones peuplées. Celles-ci ont des conséquences désastreuses sur les populations civiles dans les conflits actuels en Afghanistan, en Irak, en Syrie, en Ukraine, au Yémen…

Selon ce dernier rapport, 45'624 personnes ont été tuées ou blessées par des armes explosives en 2016. 70 % des victimes étaient des civils. Quand les armes explosives sont utilisées dans des zones peuplées, les civils représentent 92 % des victimes.

Anne Héry, Directrice du plaidoyer à HI: "Les tirs d'artillerie et les bombardements indiscriminés, parfois même délibérés, ont tué plus de 30 000 civils en 2016. Voilà l'effroyable réalité des conflits en cours. Les parties prenantes aux conflits doivent respecter le Droit international humanitaire et mieux protéger les civils des ravages provoqués par ces armes. Il est urgent que la communauté internationale œuvre pour un engagement politique en la matière."

 

HI en campagne contre le bombardement des civils 

L’association mène depuis plusieurs mois une campagne pour dénoncer l’utilisation des armes explosives en zones peuplées, une pratique tristement courante dans les conflits actuels.

Notre objectif: collecter un million de signatures de pétition dans le monde pour une remise aux décideurs politiques en septembre 2018. Rejoignez notre combat contre la barbarie ! 

Published on: 19 mai 2017
Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relations presse

Nadia Ben Said
Responsable Relations Médias
(FR/ALL/EN)

Tél : +41 22 710 93 36
n.ben-said@hi.org

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Handicap International et Gniep Smoeun, victime d’une mine, lancent un appel aux Etats pour faire reculer le gouvernement Trump
(c) Basile Barbey / HI
Mines et autres armes Mobilisation

Handicap International et Gniep Smoeun, victime d’une mine, lancent un appel aux Etats pour faire reculer le gouvernement Trump

Ce jeudi 13 février 2020 à Genève, sous Broken Chair, monument symbole de la barbarie des mines, Handicap International et Gniep Smoeun ont appelé les Etats signataires du Traité d’Ottawa à user de toute leur influence pour que les USA reviennent sur leur révoltante décision de réintroduire les mines.

Pour une déclaration politique forte contre les bombardements dans les zones peuplées
© HI
Mines et autres armes

Pour une déclaration politique forte contre les bombardements dans les zones peuplées

Lundi 10 février 2020, aux Nations unies à Genève, les délégations des États, les militaires, les agences des Nations unies et la société civile se sont réunies pour discuter d'une déclaration politique contre l'utilisation des armes explosives en zones peuplées. Handicap International (HI) et les membres du Réseau international sur les armes explosives (INEW) dialoguent avec les États pour les convaincre d'élaborer une déclaration politique forte. Il est urgent de mettre fin aux souffrances humaines causées par l'utilisation d'armes explosives dans les zones peuplées et de soutenir les victimes.

Handicap International, co-prix Nobel de la Paix, révoltée par la décision de l’administration Trump de relancer l’utilisation des mines
© ICBL
Mines et autres armes

Handicap International, co-prix Nobel de la Paix, révoltée par la décision de l’administration Trump de relancer l’utilisation des mines

L'administration Trump a annoncé aujourd’hui un changement de politique assassin sur les mines antipersonnel, autorisant de fait les États-Unis à reprendre l'utilisation et le stockage de mines antipersonnel. Les mines sont des armes dévastatrices, activées par les victimes, qui ne font pas la différence entre le pied d'un enfant et celui d'un soldat.