Goto main content
 
 

Handicap International prend position sur la stratégie suisse de développement et de coopération

Droit
Suisse

Tous les quatre ans, la Confédération définit l’orientation de la Direction du développement et de la coopération (DDC). Une consultation publique a été ouverte pour sa nouvelle stratégie 2021-2024.

Watfa, une réfugiée syrienne de 80 ans, et son petit fils comment utiliser la nouvelle chaise roulante offerte par l'association humanitaire Handicap International.

Watfa, une réfugiée syrienne de 80 ans, et son petit fils Hamed apprennent à utiliser la nouvelle chaise roulante offerte par l'association humanitaire Handicap International. | © G. Dubourthoumieu / HI

En tant qu’organisation suisse et membre de Medicus Mundi Suisse (MMS) et de la Coalition suisse pour les droits des personnes handicapées dans la Coopération internationale, nous portons une attention particulière aux facteurs générateurs d’inégalité, dont le handicap, l’âge et le genre.


Suite à la consultation publique de la Confédération, et en plus de notre participation aux prises de position de MMS et de la Coalition pour la stratégie 2021-2024, nous avons également décidé de prendre position en notre nom pour une meilleure inclusion des personnes handicapées et vulnérables.

Ce que nous souhaitons

  • Définir l’approche inclusive sur la base de l’Agenda 2030 
  • Préciser la notion de « personnes les plus vulnérables »
  • Prioriser les personnes handicapées et âgées

Consulter notre prise de position (en français)

La coalition suisse pour les droits des personnes handicapées dans la Coopération internationale

Elle regroupe CBM, Handicap International, Fairmed et International Disability Alliance. Son objectif est d’encourager une coopération internationale suisse incluant les personnes handicapées. Le travail commun vise à la pleine mise en œuvre de la Convention des Nations Unies relative aux droits des personnes handicapées et est guidé par l'esprit de l'Agenda 2030.

Les principaux objectifs de la DDC pour 2021-2024

  • Développement économique : contribuer à une croissance économique durable, à la création de marchés et à la création d’emplois
  • Environnement: lutter contre les changements climatiques et leurs effets et gérer durablement les ressources naturelles
  • Développement humain : sauver des vies, fournir des services de base de qualité et diminuer les causes de la migration forcée et irrégulière
  • Paix et gouvernance : promouvoir la paix, l’état de droit et l’égalité des genres

Plus d’information : orientation stratégique pour les années 2021 à 2024

Published on: 30 août 2019
Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relations presse

Nadia Ben Said
Responsable Relations Médias
(FR/ALL/EN)

Tél : +41 22 710 93 36
n.ben-said@hi.org

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

10ème anniversaire du conflit syrien: « Il faudra des générations pour reconstruire la Syrie »
Elisa Fourt
Mines et autres armes Stop Bombing Civilians

10ème anniversaire du conflit syrien: « Il faudra des générations pour reconstruire la Syrie »

10 ans après le début du conflit, alors que les combats continuent en Syrie, le travail de reconstruction du pays s'annonce colossal: diversité et étendue des armes explosives qui polluent le territoire, infrastructures et villes détruites par les bombardements incessants, population syrienne déplacée, traumatisée, blessée et paupérisée... Nous appellons la communauté internationale à donner les moyens d'agir aux différents acteurs de l'aide en Syrie.

Reiza Dejito, mère et humanitaire engagée pour HI au Népal
© PBDN
Droit Urgence

Reiza Dejito, mère et humanitaire engagée pour HI au Népal

A l’occasion de la journée internationale des droits de la femme, voici le portrait de Reiza Dejito, engagée pour HI depuis 20 ans dans des pays touchés par des crises humanitaires.

Bombardements des civils : la Suisse devrait s’engager plus !
© Waleed Khaled / HI
Mines et autres armes Stop Bombing Civilians

Bombardements des civils : la Suisse devrait s’engager plus !

Du 3 au 5 mars, les Etats se réunissent en ligne pour discuter des termes de l’accord international contre les bombardements en zones peuplées. Nous dénoncons la décision de la Suisse de privilégier les activités militaires au détriment des populations civiles et l’invite à revenir sur sa position.