Go to main content
 
 

L’IMSG et Handicap International Suisse en partenariat pour 2018

Mobilisation
Suisse

L’association des étudiants de l’International Management School Geneva (IMSG) et Handicap International Suisse ont signé une convention de partenariat pour l’année 2018. Une action solidaire sur la durée pour sensibiliser au handicape à travers le monde.

Comité exécutif de l'Association des étudiants de l'IMSG

Comité exécutif de l'Association des étudiants de l'IMSG | © International Management School Geneva

A ce titre, l’association des étudiants reversera à Handicap International Suisse 25% des bénéfices générés par son activité tout au long de l’année. Plusieurs manifestations sont prévues : évènements sportifs, soirées caritatives, ventes de gâteaux, etc.

« Les étudiants de l’IMSG sont honorés de pouvoir contribuer au développement de cette association de solidarité internationale » souligne Baptiste Bellon, président de l’association des étudiants de l’IMSG.

Handicap International agit depuis 35 ans dans près de 60 pays aux côtés des personnes handicapées et des populations vulnérables pour répondre à leurs besoins essentiels : améliorer leurs conditions de vie et promouvoir le respect de leur dignité et de leurs droits fondamentaux. Indignés face à l’injustice que vivent ces personnes, l’association aspire à un monde solidaire et inclusif, où toutes les différences nous enrichissent et où chacun peut "vivre debout".

L’IMSG est une Business School intégrée dans le tissu économique genevois. Elle s’est donnée comme mission de rendre pragmatiques les enseignements dispensés en dotant les étudiants d’une méthodologie « orientée solution » qui représente une source de valeur incontestable pour les organisations qui intègreront en leur sein ces jeunes managers. C’est en participant activement au développement et à la promotion d’actions sociales et humanitaires que son association étudiante a décidé de servir la cité de Calvin.
 

Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relations presse

Nadia Ben Said
Responsable Relations Médias
(FR/ALL/EN)

Tél : +41 22 710 93 36
n.ben-said@hi.org

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Inauguration symbolique du monument au Civil inconnu : un hommage aux victimes des conflits armés
@Carole Parodi / HI
Événement Mines et autres armes Stop Bombing Civilians

Inauguration symbolique du monument au Civil inconnu : un hommage aux victimes des conflits armés

Handicap International (HI) inaugurera symboliquement, le 14 novembre à Genève, un monument au Civil inconnu pour dénoncer les ravages des conflits armés sur les civils. Une performance originale de danse contemporaine clôturera la cérémonie. En parallèle, HI organise une exposition itinérante présente du 11 au 17 novembre à Genève. Cette dernière invite le public à interpeller les conseillers nationaux afin que le gouvernement suisse s’engage pro-activement dans l’élaboration d’une déclaration politique internationale pour une meilleure protection des civils lors des guerres.
 

Une exposition pour permettre à la population de dire NON aux bombardements des civils
© Handicap International
Événement Mines et autres armes Mobilisation Stop Bombing Civilians

Une exposition pour permettre à la population de dire NON aux bombardements des civils

Dans le cadre de sa campagne « stop bombing civilians », Handicap International (HI) organise une exposition itinérante qui passera à Lausanne du 14 au 20 octobre. Ses objectifs : inviter le public à interpeller ses conseillers nationaux afin que le gouvernement suisse se positionne plus fermement pour la protection des civils lors des conflits et qu’il s’engage pro-activement dans l’élaboration d’une déclaration politique internationale. Ensemble nous avons 6 mois pour stopper le bombardement des civils !

Bombardements en zones peuplées :  les Etats reconnaissent enfin l'urgence d'agir
© A. Al Osta / HI
Mines et autres armes Mobilisation Stop Bombing Civilians

Bombardements en zones peuplées : les Etats reconnaissent enfin l'urgence d'agir

133 Etats et des ONG se sont réunis pendant deux jours lors de la Conférence de Vienne sur la "Protection des civils dans les guerres urbaines". La majorité  d’entre eux ont déclaré être prêts à travailler à une déclaration politique visant à mettre fin aux souffrances humaines causées par l'utilisation des armes explosives dans les zones peuplées. Les discussions qui se tiendront pendant six mois seront décisives pour protéger des millions de civils vivant dans les zones de guerre.